Pourquoi Piquer La Pâte À Tarte?

Pourquoi Piquer La Pâte À Tarte

Pourquoi faut-il piquer le fond de pâte à tarte ? – En réalité, si l’on vous demande systématiquement de piquer le fond de votre pâte avec une fourchette, c’est pour une raison bien précise. Lorsque vous enfournez votre tarte avec toute sa garniture, la pâte peut gonfler sur l’effet de la chaleur.

Ce qui va donner naissance à des boursouflures et donc des disparités sur votre préparation. En faisait des trous sur toute sa surface, vous allez permettre à la vapeur de s’échapper pendant la cuisson et donc éviter que votre tarte se gorge d’air et ou de liquide.

Pour consolider cette étape, on opte pour la cuisson à blanc juste derrière. Lestez votre pâte avec des billes de cuisson pour vous assurer qu’elle restera bien plate du début à la fin. Ajoutez par-dessus votre garniture sucrée ou salée : tomates, abricots, pommes, courgettes, de belles figues ou encore de la rhubarbe et mettez-le tout au four.

Pourquoi piquer un fond de tarte ?

Piquer une pâte à tarte : faire une multitude de petits trous sur pâte à l’aide d’une fourchette afin d’empêcher la pâte de cloquer et de se rétracter à la cuisson.

Pourquoi il faut piquer la pâte feuilleté ?

Pourquoi Piquer La Pâte À Tarte Je n’aime pas les quiches raplapla et les tartes ramollies ! 😉 Pour moi une bonne quiche doit être croustillante à l’extérieur, et gourmande avec un juste équilibre des oeufs et de la crème. Suivez mes conseils pour réussir votre tarte ou votre quiche, du choix de la pâte, à la cuisson parfaite !

  • Préchauffez votre four à 190°C. Il est vraiment important d’enfourner votre tarte dans un four bien chaud : la chaleur va saisir la pâte puis la garniture, et votre quiche/tarte sera bien dorée et croustillante à l’extérieur.
  • LE MOULE : j’aime bien opter pour un moule à gâteau à fond amovible , de 20-25 cm de diamètre. Parfait pour des quiches rustiques à bords hauts… Pour une tarte plus fine, optez pour un moule à tarte traditionnel (à fond amovible également ; c’est vraiment plus simple pour le démoulage *). Beurrez et farinez votre moule, ou garnissez-le de papier cuisson.
  • LA PÂTE : c’est toujours mieux lorsqu’elle est préparée maison. Choisissez votre pâte en fonction de votre garniture. La pâte brisée est parfaite pour les quiches (elle est plus imperméable) tandis que la pâte feuilletée (qui est plus grasse) est idéale pour une tarte fine aux légumes par exemple. Piquez votre pâte avec une fourchette pour lui éviter de gonfler ou de se déformer, et pour qu’elle soit bien croustillante.
  • L’IMPERMÉABILISATION : Si votre garniture est très humide (tomates, courgettes, ou autres légumes), pensez à badigeonner le fond de tarte de blanc d’œuf 5 min avant la fin de la cuisson à blanc. Vous pouvez aussi saupoudrer le fond de tarte de poudre d’amandes dans le cas d’une tarte sucrée, juste avant d’ajouter les fruits.
  • LA GARNITURE : pour les quiches, j’utilise souvent 4 œufs pour 20 cl de crème liquide et 20 cl de lait (facile à retenir). N’oubliez pas d’assaisonner votre appareil avec du sel, du poivre, de la noix de muscade râpée ou une autre épice de votre choix selon votre garniture (par exemple du curry pour une tarte au poulet, des herbes fraîches ciselées pour une quiche aux fromages, etc…).
  • LA CUISSON PARFAITE : enfournez votre tarte ou votre quiche (si possible dans le bas du four) le temps de cuisson indiqué sur votre recette ; en général 30 à 40 min. 5 min avant la fin de la cuisson , sortez la tarte du four et * démoulez-la délicatement (d’où l’utilisation d’un moule à fond amovible !). Transférez votre quiche directement sur une grille du four, et enfournez de nouveau pendant 5-10 min pour terminer la cuisson du dessous de la tarte (la pâte sera bien croustillante).

Note : si vous souhaitez déguster votre tarte tiède ou froide un peu plus tard, n’oubliez pas de la laisser refroidir sur une grille – et non sur une assiette, pour garder une pâte bien croustillante ! Les étapes à suivre pour obtenir un fond de tarte régulier, qui ne s’affaisse pas à la cuisson :

  • Étalez votre pâte afin d’obtenir un disque d’un diamètre supérieur de 5 à 6 cm à celui de votre moule ou de votre cercle à pâtisserie.
  • Placez votre abaisse de pâte au centre du cercle à pâtisserie (ou du moule).
  • Chassez l’air qui peut rester au milieu avec le plat de la main. Faites tout le tour du cercle ou du moule, en soulevant légèrement la pâte, puis en la poussant vers le fond pour former un bel angle droit. Appuyez avec votre pouce au niveau de l’angle formé par le fond du moule et son bord. Enfin, appliquez une légère pression pour bien plaquer les côtés à l’aide de l’index et du majeur.
  • Retirez l’excédent de pâte en l’écrasant contre les bords du cercle, à l’aide d’un rouleau à pâtisserie.
  • Piquez la pâte avec une fourchette afin d’éviter les boursouflures à la cuisson.
  • Pour éviter la rétractation de la pâte, laissez reposer le fond de tarte 30 min au frais avant la cuisson à blanc.

Cette cuisson – sans garniture – est recommandée pour toutes les pâtes sablées et brisées, qui n’en seront que plus croustillantes.

  • Piquez la pâte avec une fourchette.
  • Recouvrez le fond de pâte de papier sulfurisé , puis éparpillez dessus des billes de céramique ou des légumes secs.
  • Enfournez à 180 °C et laissez cuire 10-15 min avant de retirer les poids et le papier cuisson.
  • Si votre garniture est très humide (tomates, courgettes, ou autres légumes), pensez à badigeonner le fond de tarte de blanc d’œuf 5 min avant la fin de la cuisson à blanc.
  • Ajoutez votre garniture ou l’appareil à quiche , puis poursuivez la cuisson selon la recette choisie.

Pourquoi Piquer La Pâte À Tarte Tarte salée aux figues, jambon et chèvre frais Préparation 10 min, repos 2 h : 250 g de farine T55 tamisée, 125 g de beurre demi-sel mou coupé en petits morceaux (pensez à le sortir du frigo un peu en avance) , 1 jaune d’œuf, 1 filet d’eau.

  1. Travaillez le beurre mou et la farine du bout des doigts (ou au robot) pour obtenir un mélange sableux (faites rouler le mélange entre vos mains).
  2. Creusez un puits, puis ajoutez le jaune d’oeuf. Commencez à malaxer du bout des doigts le centre, en incorporant petit à petit la farine et en ajoutant un peu d’eau (3 c. à soupe environ). « Fraisez » la pâte : mélangez en poussant et en écrasant la pâte avec la paume de la main. Attention, ne travaillez pas trop la pâte.
  3. Formez un pâton homogène, puis filmez la pâte et laissez-la reposer 2 h au frais. (Le repos de la pâte est essentiel pour qu’elle soit plus facile à travailler, et qu’elle ne se rétracte pas pendant la cuisson)
  4. Laissez la pâte s’assouplir quelques minutes à température ambiante avant de l’étaler finement (2-3 mm d’épaisseur) à l’aide d’un rouleau à pâtisserie, sur un plan de travail fariné.
  5. Votre pâte est prête à être utilisée ! Foncez votre moule à tarte beurré et fariné, et n’oubliez pas de piquer la pâte avec une fourchette.
  6. Si besoin, pensez aussi à cuire votre pâte à blanc , pour éviter que la garniture ne la mouille pendant la cuisson. Pour cela, recouvrez la pâte de papier sulfurisé et de poids de cuisson (ou haricots secs). Enfournez le fond de tarte pour 15 min environ à 180 °C. Retirez les poids et le papier cuisson, puis garnissez le fond de tarte avec les ingrédients et l’appareil de votre choix.

Préparation 10 min, repos 2 h : 250 g de farine de blé classique ou farine complète bio (ou un mélange) , 125 g de beurre demi-sel mou coupé en petits morceaux (pensez à le sortir du frigo un peu en avance) , 100 ml d’eau, 40 g de poudre d’amande, 5 c. à soupe de sucre complet bio, 1 pincée de vanille en poudre ou de cannelle, 1 pincée de fleur de sel de Guérande.

  1. Mélangez la farine, la poudre d’amandes, le sucre complet, la vanille et le sel.
  2. Incorporez progressivement le beurre mou coupé en petits morceaux, et travaillez la pâte quelques minutes à la main ou au robot de façon à obtenir une texture sableuse (faites rouler le mélange entre vos mains).
  3. Ajoutez l’eau progressivement en filet et malaxez pour former une boule homogène. « Fraisez » la pâte : mélangez en poussant et en écrasant la pâte avec la paume de la main. Attention, ne travaillez pas trop la pâte. Ajustez les quantités d’eau et de farine si besoin pour obtenir une pâte souple et homogène.
  4. Formez un pâton homogène, puis filmez la pâte et laissez-la reposer 2 h au frais. (Le repos de la pâte est essentiel pour qu’elle soit plus facile à travailler, et qu’elle ne se rétracte pas pendant la cuisson)
  5. Laissez la pâte s’assouplir quelques minutes à température ambiante avant de l’étaler à l’aide d’un rouleau à pâtisserie, sur un plan de travail fariné. Votre pâte est prête à être utilisée !
You might be interested:  Comment Poser Une Feuille De Sucre Sur Un Gâteau?

Recettes de tartes rustiques :

  • Tarte rustique à la rhubarbe
  • Tarte rustique aux abricots
  • Tartelettes rustiques aux fraises

Pourquoi Piquer La Pâte À Tarte Pizza blanche aux fromages italiens, jambon prosciutto, & figues Pour 1 belle pizza, préparation 30 min, cuisson 8 à 10 min par pizza, repos 12h : 300 g de farine manitoba 00 ou farine spéciale pizza bio PRIMÉAL , environ 170 à 180 ml d’eau tiède (25-30°C), 10 g de levure fraîche achetée chez le boulanger, 10 g de sel fin, un peu de semoule extra-fine pour étaler la pâte.

  1. Dans un bol, mélangez l’eau tiède (pas trop chaude, vérifiez à l’aide d’un thermomètre) avec la levure émiettée. Laissez reposer 10 min pour “activer” la levure.
  2. Versez la farine et le sel dans la cuve d’un batteur (j’utilise le Kitchenaid) muni du crochet pétrisseur. Mélangez. Versez progressivement le liquide avec la levure dans la cuve, tout en mélangeant la pâte. Continuez de pétrir 10 – 15 min au robot ou à la main.
  3. Terminez en pétrissant à la main avec un peu de farine si besoin, afin de former une boule de pâte homogène. Déposez-la dans un saladier fariné. Couvrez avec un linge propre humide (bien essoré) et laissez pousser 2h à température ambiante, à l’abri des courants d’airs.
  4. Séparez la pâte en 2 boules (pour 2 pizzas de 30 cm), et déposez-les dans 2 bols différents légèrement farinés. Laissez les pâtons pousser 10 h de plus , toujours couverts d’un chiffon humide, et à température ambiante.
  5. Après ce dernier temps de repos, la pâte est prête ! Étalez-la finement sur un plan de travail légèrement fariné (ou mieux, avec un peu de semoule extra-fine, comme le font les italiens !).
  6. Préchauffez votre four très fort (si possible au max) avec une plaque dans le bas du four, pour qu’elle soit bien chaude au moment d’enfourner *. À la maison, je préchauffe mon four en mode pizza, à 275°C.
  7. Déposez la pâte à pizza étalée sur une feuille de papier sulfurisé -> sur une planche à découper (pour pouvoir la déplacer facilement jusqu’au four).
  8. Une fois garnie avec vos ingrédients préférés, transférez votre pizza avec son papier sulfurisé directement sur la plaque très chaude dans le four. De cette façon, la pâte à pizza sera bien saisie par la chaleur. Attention, ne vous brûlez pas !
  9. Pour la cuisson, je compte 8 min environ dans mon four. Surveillez la pizza et adaptez le temps de cuisson à votre four : la pâte doit être cuite, dorée sur les bords. Le fromage doit être fondu… Et ça doit sentir bon la pizza ! 😉
  10. Dégustez sans attendre !

Astuces :

  • * pour la cuisson, utilisez une pierre à pizza si vous en avez une. C’est encore mieux !
  • pensez à préparer cette pâte à pizza la veille, ou le matin pour le soir. Cette pâte se congèle très bien aussi.
  • vous pouvez réaliser une pâte à pizza classique ou en acheter une, mais cette recette est vraiment délicieuse : tout est dans la farine 00, utilisée par les pizzaiolos napolitains (vous pouvez la trouver dans les épiceries italiennes et sur internet).

Pour 2 pizzas moyennes, préparation 20 min, cuisson 8 à 10 min par pizza, repos 2 h : 500 g de farine T65, 25 cl environ d’eau tiède (25-30°C), 25 g de levure fraîche du boulanger, 2 c. à café de sel fin, 1 c. à café de sucre + 1 pincée, 3 c. à soupe d’huile d’olive.

  1. Émiettez la levure fraîche dans un petit bol, et ajoutez 3 c. à soupe d’eau tiède et une pincée de sucre. Laissez reposer 10-15 min pour activer la levure.
  2. Dans la cuve d’un robot muni du crochet pétrisseur (j’utilise le kitchenaid), versez le sel en premier, puis la farine, le mélange de levure, le sucre et l’huile d’olive.
  3. Pétrissez la pâte 5 à 10 min en ajoutant l’eau progressivement. Rectifiez la consistance de la pâte en ajoutant un peu plus d’eau ou un peu plus de farine si elle est trop sèche ou trop collante.
  4. À la main, formez une boule homogène avec un peu de farine, et déposez-la dans un grand saladier fariné. Couvrez le saladier avec un linge humide bien essoré, et laissez pousser la pâte 2 h dans un endroit chaud à l’abri des courants d’airs : elle doit doubler de volume. *
  5. Dégazez la pâte, puis étalez-la sur un plan de travail fariné ou avec un peu de semoule fine. Une fois étalée et avant de garnir votre pizza, vous pouvez laisser la pâte reposer 30 min de plus pour un résultat parfait.

* Astuce : à la maison, je préchauffe mon four à 40°C (en «mode étuve», c’est encore mieux !) pendant la préparation de la pâte. Lorsque le four est à température, j’éteins tout, puis je glisse mon bol de pâte à l’intérieur du four encore chaud pour faciliter la pousse. Pourquoi Piquer La Pâte À Tarte Tarte au potiron (pumpkin pie) Préparation 10 min, repos 2 h : 200 g de farine T55 tamisée, 120 g de beurre mou coupé en petits morceaux (pensez à le sortir du frigo un peu en avance) , 80 g de sucre glace, 25 g de poudre d’amandes ou poudre de noisettes, 1 œuf.

  1. Travaillez au robot ou à la main avec une spatule le beurre mou avec le sucre glace et la poudre d’amandes. Lorsque la texture est homogène, ajoutez l’œuf et mélangez.
  2. Ajoutez la farine tamisée, et pétrissez pour obtenir un mélange homogène. « Fraisez » la pâte : mélangez en poussant et en écrasant la pâte avec la paume de la main. Attention, ne travaillez pas trop la pâte.
  3. Formez un pâton homogène, puis filmez la pâte et laissez-la reposer 2 h au frais. (Le repos de la pâte est essentiel pour qu’elle soit plus facile à travailler, et qu’elle ne se rétracte pas pendant la cuisson).
  4. Laissez la pâte s’assouplir quelques minutes à température ambiante avant de l’étaler finement (2-3 mm d’épaisseur) à l’aide d’un rouleau à pâtisserie, sur un plan de travail fariné.
  5. Votre pâte est prête à être utilisée !
  6. Si besoin, pensez aussi à cuire votre pâte à blanc , pour éviter que la garniture ne la mouille pendant la cuisson. Pour cela, recouvrez la pâte de papier sulfurisé et de poids de cuisson (ou haricots secs). Enfournez le fond de tarte pour 15 min environ à 180 °C. Retirez les poids et le papier cuisson, puis garnissez le fond de tarte avec les ingrédients et l’appareil de votre choix.

    Pour la pâte brisée, je vous conseille une cuisson à blanc (sans la garniture, avec du papier sulfurisé et des poids de cuisson) pendant 15 min à 180°C. La pâte doit parfaitement chemiser le moule. Poursuivez la cuisson 20 à 30 min environ selon la garniture choisie.

    Poursuivez la cuisson 20 à 30 min environ selon la garniture choisie.

Variantes : parfumez votre pâte avec un peu de cannelle, de la vanille, 2 c. à soupe de thé matcha, ou 20 g de cacao en poudre.

Pourquoi percer pâte à tarte ?

Le top des recettes en vidéo – Pourquoi Piquer La Pâte À Tarte Piquez le fond de votre pâte à tarte avec une fourchette. Cette action évite la formation de boursouflures sur les préparations en cours de cuisson, mais retournez-la aussitôt avant de l’utiliser. Les trous de piquage se trouvant dessous s’écarteront légèrement pour laisser sortir la vapeur qui se forme entre le moule et la pâte ne cloquera pas!.

Comment faire pour que la tarte ne soit pas détrempée ?

Précuire la pâte – Faire précuire la pâte, autrement dit la faire cuire à blanc, est une très bonne astuce pour éviter qu’elle ne soit détrempée. Enfournez-là 10 minutes environ, à 180°C pour un four à chaleur tournante, 200°C pour un four statique. Une fois cuite, vous pourrez déposer votre crème et vos fruits, ou bien vos légumes grillés.

Quand piquer la pâte ?

Quand faut-il piquer la pâte à tarte ? – Partons du principe qu’il faut le faire à chaque fois, dès lors que l’on se lance dans la confection d’une tarte ou d’une quiche, ou de tout plat monté sur une pâte à tarte. Peu importe qu’il s’agisse d’ une pâte brisée , sablée, feuilletée ou de la base d’une galette des rois.

Généralement cette étape survient après que la pâte ait été étalée et positionnée dans le moule. La recette demande alors de prendre une fourchette et de faire de petits trous qui recouvrent toute la surface, avant de la mettre à précuire ou à cuire à blanc au four pendant quelques minutes.

Attention à toujours le faire sur la base de pâte, entièrement nue, avant de mettre la garniture. Autrement, cela n’aura aucun impact sur la cuisson.

Comment faire pour que le fond de tarte soit cuit ?

Si elle est vide, recouvrez-la d’abord de pois secs ou de billes à tarte puis faites-la cuire à 220° C (425° C) pendant 10 à 12 minutes. Poursuivez la cuisson sans les pois de 5 à 10 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit cuite et dorée.

Comment garder des feuilletés croustillants ?

Congélation : Répartissez les feuilletés refroidis sur un plateau et placez au congélateur 1 heure. Vous pourrez ensuite les mettre dans un sac congélation. Vous prélèverez la quantité souhaitée pour votre apéritif.

Comment piquer une pâte ?

Cuisson à blanc : pas une perte de temps ! – Lorsque l’on réalise une tarte aux légumes ou aux fruits juteux, il est préférable de cuire la pâte à tarte brisée à blanc, c’est-à-dire sans garniture, au préalable. On pique le fond de la pâte à tarte brisée à l’aide d’une fourchette pour éviter qu’elle gonfle à la cuisson, on couvre le fond de papier sulfurisé et on leste avec des billes de cuisson, haricots secs ou noyaux de fruits.

Comment obtenir une pâte feuilletée croustillante ?

Conserver le croustillant de la pâte feuilletée Pourquoi Piquer La Pâte À Tarte Une pâte feuilletée nécessite une pré-cuisson avant d’y verser la préparation. Déroulez votre pâte feuilletée dans son papier de cuisson sur un plat à tarte, piquez partiellement à l’aide d’une fourchette et parsemez le fond de la pâte avec des billes de porcelaine ou des légumes secs pour que la pâte ne gonfle pas à la pré-cuisson.

Comment faire pour que la pâte à tarte ne gonfle pas ?

MEILLEURE RÉPONSE par nos experts – Par Pierre Cochan Les tartes maison sont des desserts à partager sans modération. Aux fruits, au chocolat ou à la crème, les gourmands se régalent dès qu’ils posent les yeux dessus. Les pâtes, qu’elles soient feuilletées, brisées ou sablées, sont les meilleures, même si on en trouve d’excellente qualité en grande surface.

On peut également demander à son boulanger de préparer la pâte de son choix. Certains fruits ne supportent pas la cuisson au four ou ne nécessitent pas d’être cuits avant d’être disposés sur le fond de tarte.

Les fraises, l’ananas et les framboises ont tendance à rendre beaucoup de jus à la cuisson et à détremper la pâte. L’appareil des tartes au chocolat ou au citron n’a pas besoin d’une cuisson supplémentaire. Il convient donc pour ces tartes de précuire la pâte avant d’y disposer les fruits ou l’appareil.

  1. Cette opération est appelée cuisson à blanc;
  2. Il existe deux principales méthodes de cuisson à blanc;
  3. Pour les deux cuissons à blanc, on commence à abaisser, c’est-à-dire à couvrir le moule de la pâte à tarte, maison ou industrielle;

On veille à ce que les bords soient également recouverts, car la pâte a tendance à glisser vers le bas à la cuisson. On pique le fond de tarte avec une fourchette. Cela permet de faire circuler l’air sous la pâte et d’éviter qu’elle ne gonfle à la cuisson.

  1. Dans la première méthode, on dispose sur la pâte une feuille de papier sulfurisé pour la protéger;
  2. Sur cette feuille, on verse en une couche uniforme et l’ensemble de la surface des légumes secs (lentilles ou haricots blancs);

On trouve également des billes en métal ou en porcelaine qui peuvent servir à la cuisson à blanc. On enfourne le moule dans un four préchauffé à 180°C ou 200°C, selon le type de pâte utilisé, pendant la durée indiquée sur la recette. Dès que les bords de la pâte commencent à dorer, on peut retirer les légumes secs et poursuivre quelques minutes la cuisson.

On peut la sortir du four et attendre qu’elle refroidisse pour la garnir. Dans la seconde méthode de cuisson à blanc, on réalise un boudin en papier aluminium que l’on place le long du bord de la pâte piquée, en suivant bien la courbe du moule.

On enfourne pour la cuisson. On enlève le papier aluminium quand la cuisson à blanc est terminée. Avec cette seconde méthode, le fond de tarte est moins uniforme qu’avec la première. Il peut en effet présenter quelques bosses.

Pourquoi le fond de ma quiche ne cuit pas ?

Votre four n’est pas assez chaud. Vérifiez la température à l’aide d’un thermomètre. Si votre abaisse est garnie, commencez la cuisson à 220° C (425° F) pour que le dessous cuise suffisamment, puis diminuez la température à 180° C (350° F).

Pourquoi la pâte se rétracte ?

Pourquoi Piquer La Pâte À Tarte QUESTION : Pourquoi ma pâte se rétracte à la cuisson ? ____________________ REPONSE :

  • Tout d’abord il est préférable d’utiliser de la farine T55 moins riche en gluten responsable en partie de l’élasticité des pâtes.
  • Ensuite ne pas trop la travailler pendant sa réalisation, ce qui la rend élastique. Plus une pâte sèche est travaillée et plus il faut la laisser reposer, la laisser reposer au moins 20 mn avant de l’abaisser pour la mettre dans le moule ou cercle à tarte.
  • Tout comme pendant sa réalisation, il ne faut pas trop la travailler quand on l’abaisse, même si il est utile de la travailler un peu avant d’abaisser pour lui donner un peu de cohésion pour éviter qu’elle ne se craquelle.
  • Ensuite il faut bien foncer en évitant de “tirer” sur la pâte pour la faire adhérer dans le fond et aux parois du moule ou du cercle à tarte. Presque toutes les pâtes sèches ont tendance à se rétracter naturellement un peu sous l’action de la chaleur, donc si on tire dessus on accentue le phénomène.
  • Dans le cas d’un fonçage dans un cercle on peut former un petit “bourrelet” à cheval sur le rebord du cercle. Bourrelet qui permet à la pâte de rester accrochée au début de la cuisson.
  • Compter au moins 20 mn de repos au frais entre chaque opération sur la pâte, on peut la faire, l’abaisser et la mettre dans le moule ou le cercle la veille et la laisser reposer toute une nuit au frais c’est encore mieux
  • Pour plus de précisions sur la réalisation de la pâte sablée, cliquer ici
  • Pour plus de précisions sur la réalisation de la pâte brisée, cliquer ici
  • Pour plus de précisions que comment abaisser et foncer un cercle, cliquer ici

Pourquoi Piquer La Pâte À Tarte.

Comment absorber l’eau d’une tarte ?

Badigeonner la pâte avec un blanc d’œuf – Une autre astuce facile pour imperméabiliser un fond de tarte. Il suffit de badigeonner ce dernier à l’aide de blanc d’œuf non battu. L’idéal est d’abord de précuire la pâte quelques minutes. Lorsqu’elle est presque cuite à blanc, réalisez l’imperméabilisation, puis remettez-la au four.

Comment absorber l’eau d’une quiche ?

Fariner la pâte avant de garnir la quiche pour qu’elle reste croustillante – Si l’option précuire la pâte est trop longue, pensez à la fariner juste avant d’y verser votre garniture : ça lui permettra de rester bien croustillante. Il suffit de tamiser (sinon bonjour les grumeaux) un peu de farine au-dessus de votre pâte.

Ajoutez ensuite votre appareil à quiche puis enfournez. Vous pouvez aussi utiliser cette technique pour vos tartes sucrées , en mettant moitié farine moitié sucre : un léger caramel va se former à la cuisson.

C’est super gourmand !.

Comment absorber le jus des prunes dans une tarte ?

Le problème des prunes ? Elles rendent beaucoup de jus à la cuisson et ça ne nous arrange pas vraiment. Tout le monde sait que jus et pâte sablée ne font pas bon ménage pour une tarte croustillante à souhait. La solution consiste à absorber le jus de cuisson des prunes.

Le point commun entre la poudre d’amandes, la semoule et le tapioca ? Tous les trois absorbent le surplus d’humidité des fruits à la cuisson. Parsemez-en une couche au-dessus de la pâte juste avant d’ajouter les fruits.

Comme ça, vos prunes pourront rendre tout le jus qu’elles veulent, ça n’impactera plus la texture et le goût de vos tartes. Ca vaut pour les tartes aux prunes, mais aussi pour les tartes aux pêches ou aux abricots. C’est toujours bon à savoir. La précuisson (ou cuisson à blanc) peut se révéler une très bonne solution pour les tartes avec des fruits qui rendent du jus, comme les tartes aux prunes.

Le fait de précuire la pâte assure une cuisson du fond de tarte malgré l’humidité des fruits. Et pour garder la texture croustillante de la pâte précuite, n’hésitez pas à badigeonner un peu de blanc d’oeuf sur la pâte à tarte à la fin de la cuisson à blanc et de l’enfourner à nouveau, juste quelques minutes, pour sécher le blanc d’oeuf.

Cette astuce crée une couche protectrice imperméable et sèche entre le fond de tarte et les prunes. Autre solution pour éviter que les prunes ne rendent du jus dans les tartes aux prunes : les saisir à la poêle. Un passage de quelques minutes sur le feu avec du beurre et du sucre, et le tour est joué.

Comment piquer une pâte ?

Cuisson à blanc : pas une perte de temps ! – Lorsque l’on réalise une tarte aux légumes ou aux fruits juteux, il est préférable de cuire la pâte à tarte brisée à blanc, c’est-à-dire sans garniture, au préalable. On pique le fond de la pâte à tarte brisée à l’aide d’une fourchette pour éviter qu’elle gonfle à la cuisson, on couvre le fond de papier sulfurisé et on leste avec des billes de cuisson, haricots secs ou noyaux de fruits.

Comment faire pour que la pâte ne se retracte pas ?

Pourquoi de la pâte brisée ?

Bonjour, D’après nos recherches, le terme de « pâte brisée » est lui aussi lié à la texture de la pâte. La pâte brisée est réalisée avec moins de beurre qu’une pâte sablée, sa texture devient plus dure, elle est moins facile à manipuler et elle peut se casser, d’où le nom de pâte brisée.

Après la cuisson, là aussi les deux pâtes ne réagissent pas de la même manière, la pâte brisée va se casser d’une façon plus nette alors que la pâte sablée va s’effriter. Cette origine est reprise sur différents sites : – Mercotte : Quelle est la différence entre une pâte sucrée (=pâte brisée sucrée) et une pâte sablée ? La sablée est plus friable car elle a plus de beurre que de sucre et la sucrée est plus « dure » et facile à étaler car elle a moins de beurre.

[Le Geste en Plus] Piquer une pâte

– La cuisine de Nano : La pâte brisée est une pâte lisse et craquante, constituée de farine, de beurre mou, de sel et d’eau. Il semblerait qu’à l’origine, l’oeuf n’était pas présent dans la recette et la graisse animale remplaçait le beurre. Elle servait de contenant dans laquelle on plaçait des légumes puis plus tard des flans et elle est ensuite devenue une pâte pouvant tout contenir, aussi bien des ingrédients sucrés que salés.

  • Un billet du blog du Chef Simon est consacré à ces problèmes de distinction entre les différentes techniques de préparation des pâtes et là même les chefs se mélangent !: « Pâte à tarte, pâte à quiche, pâte brisée, pâte sablée, pâte à foncer, pâte sucrée… mais qu’est ce que c’est que ce binzzzz ?! […] Parlons justement de ce qui fait mal par une anecdote croustillante… La scène se passe chez un de mes amis chef propriétaire d’un restaurant Lillois de bonne réputation qui a la gentillesse d’accueillir des stagiaires dans sa cuisine;

On prend le café , tranquille, on taille des costards aux bons endroits, on discute mais sans se faire mal… ambiance détendue et pas hostile. – Bertrand, dis moi, pour la pâte brisée, c’est normal que ton jeune il met des gros morceaux de beurre dans sa fontaine et qu’il fraise le tout après ? Parce que MOI, je sable entre les doigts (et là il mime le geste, au cas où je n’avais pas compris…).

  • – Maurice (là je maintiens l’anonymat de mon pote en floutant son prénom), tu as bien dit que tu lui avais demandé une pâte « brisée »… et en cuisine nos termes culinaires sont des illustrations concrètes de la technique employée (c’est vrai qu’on est limités intellectuellement en cuisine, alors on parle simple voyez vous !et si je me trompe on pourra aussi mettre ça sur ce compte là);

Et me voilà, parti dans l’historique de la pâte brisée que je vous résume ici : La pâte brisée, traditionnellement appelée, pâte à foncer est à l’origine une pâte servant davantage de contenant (comme la pâte à repère pour luter ou pour protéger les gros morceaux de viande qui cuisait devant la cheminée), la pâte brisée, ou à foncer servait à recevoir les légumes, les garnitures et plus tard les préparations complexes comme les appareils à flans salés (à crème prise).

  • La pâte humidifiée avec un peu d’eau est nourrie de graisse animale (saindoux), le beurre n’entrera dans la composition que plus tard;
  • Cette pâte à foncer, n’est donc pas destinée à être consommée telle quelle;

La pâte communément appelée brisée est devenue fourre-tout et je ne suis pas étonné que même les pros ne savent plus où donner de la toque. C’est très contemporain d’y ajouter de l’œuf (le jaune) qui a un effet de friabilité certain et d’autres, n’ayant peur de rien la sucre allégrement, la confondant du même coup avec la pâte sucrée, ou la pâte sablée sucrée si vous préférez.

  1. La fête n’est pas finie et vous comprendrez que même si les pros commencent à y perdre leur latin, ça sent le sapin pour la suite de l’avenir du futur à venir;
  2. Oui la fête, c’est cela et je vous le sers encore chaud ! – (C’est Maurice flouté qui cause) Bah moi je la sable dans les mains avec le beurre et j’ajoute les œufs et ensuite je fraise (ou je frâse) sur le plan de travail et nananère (ça veut dire que c’est bon, je ne suis pas carrément débile et que je sais comment on s’y prend !);

– (Là c’est ma pomme qui parle) Justement tu viens de le dire, tu sables la farine ET le beurre d’abord, pour obtenir la friabilité et tu ajoutes des jaunes pour l’homogénéité, c’est une sablée… » Les pâtes brisées, feuilletées et sablées ont donc chacune leurs techniques de préparation spécifiques, c’est ce qui les distingue et ce qui leur a donné leur nom.

  1. Pour aller plus loin : – Quand la cuisine fait date d’Oscar Caballero;
  2. – Mots & fourneaux: la cuisine de A à Z : histoire, langue et patrimoine de Tristan Hordé;
  3. – La cuisine au fil des mots: dictionnaire des termes de cuisine d’Ariane Archambault et de Jean-Claude Corbeil;

Bonne journée..

Comment savoir si la pâte sablée est cuite ?

Comment cuire la pâte sablée à blanc – Après avoir réalisé votre pâte sablée maison , l’avoir étalée et placée dans un plat à tarte allant au four, il vous faut effectuer une cuisson à blanc. Comme nous l’avons vu ci-dessus, la cuisson de la pâte sablée à blanc est essentielle. Pour la réussir, il faut suivre quelques conseils de base :

  • Pincez les bords de la pâte avec les doigts sur tout le pourtour du plat.
  • Piquez le fond de tarte avec une fourchette pour permettre à l’air de sortir.
  • Recouvrez la pâte d’un disque de papier sulfurisé du diamètre du plat.
  • Mettez un poids sur le fond de tarte : grenaille, billes en céramique ou haricots.
  • Préchauffez le four à 180 degrés. Enfournez environ 15 minutes en surveillant la coloration de la pâte.
  • Quand les bords commencent à se colorer, retirer les poids (billes, haricots, grenaille…) et continuez la cuisson quelques minutes (environ 5 minutes) sans papier sulfurisé, jusqu’à coloration du fond de tarte.

Votre fond de tarte est alors prêt pour recevoir sa garniture, laquelle aurait mal survécu à la cuisson ! Il ne vous reste plus ensuite qu’à déguster.

Author: Delmare Gareau
Pourquoi Piquer La Pâte À Tarte?