Quelle Sauce Pour Du Boudin Blanc?

Quelle Sauce Pour Du Boudin Blanc
Boudin blanc sauce moutarde – Faites fondre le beurre dans une poêle. Ajoutez 1  oignon émincé et faites revenir quelques minutes. Ajoutez le boudin coupé en rondelles, et faites-les dorer. Dans un bol, mélangez 1 bonne cuillère à soupe de moutarde avec 15 cl de crème fraîche, salez, poivrez et incorporez cette préparation dans la poêle.

Comment se mange le boudin blanc ?

Comment déguster le boudin blanc ? – Le boudin peut se manger chaud , poêlé, au four… Il peut aussi se déguster froid, en salade , comme il est cuit. Il rentre dans un certain nombre de recettes : on peut l’enrouler dans une pâte feuilletée ou brisée ou briochée ou le couper en rondelles par exemple dans une tarte, un sauté, etc.

Quelles épices pour le boudin blanc ?

Assaisonnement Boudin Blanc 1 le sachet Réf. 03040128 Poudre aromatique. Dosage : 6 à 8g par kg. Mode d’emploi : A saupoudrer en même temps que le sel. Ingrédients : Épices (Poivre, Gingembre, Muscade , Cardamome , Piment), Dextrose. Valeur énergétique : 1422 kJ – 340 kcal Graisses : 4g Dont saturées : 0,5g Glucides (disponibles) : 69g Dont sucres : 42g Protéines : 7g Sel : 0g Valeurs moyennes indicatives pour 100g Le fournisseur s’efforce par des mesures adaptées d’organisation et de nettoyage régulier des systèmes de mixage et d’alimentation de maintenir le risque d’infiltration de substances potentiellement allergènes à un niveau aussi faible que possible.

.

Comment se cuit un boudin blanc ?

Cuire le boudin en morceaux – Si vous aimez le boudin blanc bien doré, privilégiez une cuisson à la poêle. Facile à réaliser, ce mode de cuisson vous permet d’obtenir un boudin à la fois moelleux et croustillant. Commencez par retirer le boyau entourant la chair du boudin.

Pour ce faire, piquez le boudin et déposez-le dans une casserole d’eau froide. Chauffez l’eau et laissez cuire le boudin 5 minutes environ dans l’eau frémissante. Egouttez ensuite la viande puis retirez le boyau qui l’entoure.

Découpez ensuite votre boudin en rondelles fines. Faites revenir une noisette de beurre dans la poêle et déposez les morceaux coupés. Votre boudin peut également être découpé en dés. Faites dorer les rondelles de chaque côté et assaisonnez selon vos préférences en fin de cuisson.

Comment faire pour que le boudin blanc n’éclate pas ?

La cuisson en entier à la poêle – Pour cuire un boudin blanc à la perfection, il suffit de le piquer avec une fourchette pour éviter qu’il n’éclate à la cuisson. Ensuite, plongez-le dans une casserole d’eau froide que vous porterez à ébullition. Laissez frémir 5 minutes.

Comment manger le boudin blanc froid ?

Des accompagnements de saison pour le boudin blanc Souvent consommé lorsqu’il fait froid, pour se réchauffer, on aime le marier avec des légumes et féculents qui tiennent au corps. En automne et en hiver, cuisiner le boudin avec des champignons, des pommes de terre, et même des brocolis (en purée par exemple).

Est-ce que le boudin blanc se mange froid ?

Utilisation – L’avantage du boudin blanc, c’est qu’on peut le déguster chaud, froid, au four, poêlé ou bien en salade. En le découpant en tranches, vous en faites un élément parfait pour des petits-fours et mini brochettes pour l’apéritif. Les tranches fonctionnent aussi très bien pour des sandwichs ou des tartes.

Qui y A-t-il dans le boudin blanc ?

Il y a quoi dans le boudin ? – De manière générale, il s’agit toujours d’une préparation charcutière composée de viande blanche (qui est le plus souvent de la viande de porc, de veau ou de la volaille) et de matières grasses (comme du gras animal, ou bien tout simplement du beurre ou de la crème).

  • Enfin, la recette nécessite toujours l’ajout d’un produit liant qui peut être, par exemple, du lait ou de l’œuf;
  • Selon les goûts et les habitudes locales, le goût du boudin peut être relevé avec divers aromates ou légumes;

Quoiqu’il en soit, le tout est transformé en pâte finement hachée, qui est emballée dans des boyaux de porc et mise en forme de boudin. Ledit boudin sera ensuite cuit dans de l’eau bouillante ou bien à la poêle et le plus souvent servi avec des pommes cuites.

On en salive déjà !  On vous a aussi préparé une recette de boudin blanc à la moutarde et aux champignons , à essayer sans attendre. Le boudin, c’est donc l’incontournable de la cuisine du terroir français.

Vous pouvez en goûter des variétés différentes selon que vous vous trouvez dans les Ardennes, en Normandie ou encore dans le Sud-Ouest. Envie de cuisiner de délicieuses recettes avec des produits de terroir ? Découvrez nos paniers-recettes livrés chez vous pour savourer des ingrédients dénichés pour vous !.

Comment on fait du boudin ?

SAVIEZ-VOUS PARTAGER L’HISTOIRE DU BOUDIN NOIR ? – Quelle Sauce Pour Du Boudin Blanc Une des plus vieilles charcuteries au monde. Un grec Aphtonite au IV ème siècle en faisait déjà l’apologie. Il était servi chez les romains pendant leurs fabuleuses agapes. Sa forme arrondie en bedaine lui aurait donné son nom. Charcuterie cuite à base de sang de porc et de gras de porc, assaisonnée puis introduite dans un boyau de porc, elle est ensuite pochée dans de l’eau bouillante.

  1. La rumeur dit qu’on utilise aussi du sang de mouton, de chèvre, de cheval ou de volaille dans le Boudin noir;
  2. Pas du tout, le code des usages de la charcuterie l’interdit et spécifie que le seul le sang de porc peut être utilisé pour la fabrication du boudin;

Pour certaines spécialités, on peut ajouter des oignons , des épinards, du raisin, des pommes , des pruneaux, des châtaignes, du lait, de la crème , de l’eau de vie, de la semoule, de la mie de pain, des flocons d’avoine, des œufs, des épices et des fines herbes.

C’est quoi la différence entre le boudin noir et blanc ?

Le boudin blanc, Quezako ? – Le boudin blanc est une préparation charcutière cuite, faite de viande blanche, de matière grasse et un liant. Contrairement au boudin noir, il ne contient pas de sang et la véritable recette du boudin blanc est plus récente.

  • Le boudin blanc est une tradition française servi généralement au repas des fêtes datant du moyen Age;
  • Servi à l’époque sous forme de bouillie, aujourd’hui depuis le 17ème siècle, il est servi sous cette forme pour être plus présentable;
You might be interested:  Bouillir Combien De Degres?

Chaque région s’est approprié la recette du boudin blanc et a su lui apporter les caractéristiques de sa gastronomie locale.

Comment faire cuire du boudin à la poêle ?

La cuisson à la poêle – C’est le mode de cuisson le plus couramment utilisé. La méthode est toute simple : faites chauffer un soupçon de beurre ou d’ huile dans une poêle , ajoutez le boudin et laissez cuire environ 5 minutes à feu moyen, en le retournant à mi-cuisson.

Comment faire réchauffer le boudin blanc ?

L’astuce pour que le boudin blanc n’éclate pas à la cuisson – Afin que votre boudin blanc n’éclate pas lors de la cuisson , il existe une astuce simplissime : le précuire à l’eau. Piquez votre boudin blanc soigneusement à l’aide de la pointe d’un petit couteau, puis plongez-le dans une eau froide jusqu’à frémissement.

Comment faire réchauffer du boudin ?

Erreur n°2 : Opter pour un feu vif et un gros bouillon – Réchauffer le boudin, revient à pocher celui-ci un peu comme quand il a cuit la première fois. Aussi, pas de précipitation, on opte pour une très (très) petite ébullition pour éviter de l’abîmer. Et pour tout vous dire, je protège généralement mon boudin congelé dans du papier cuisson pour éviter toute fuite 😉 Pour le boudin froid, un pochage dans l’eau (feu éteint) suffit pour le réchauffer ! Le boudin est juste poché pour être réchauffé.

Est-ce que l’on mange la peau du boudin ?

Le boudin Ce qu’il faudrait savoir : Pour commencer, ne soyons pas racistes : boudin noir ou boudin blanc ?   Disons, que les deux produits n’ont rien à voir l’un avec l’autre. Le boudin noir est fabriqué avec du sang et du gras. Le boudin blanc est fabriqué avec de la viande de veau blanche, des œufs, de la crème  de la mie de pain et du gras.

C’est peut-être la ressemblance de forme qui a conduit à donner le nom de boudin aux deux préparations ? Dans cet article, il sera exclusivement question de boudin noir. Nous consacrerons un autre article au boudin blanc.

Le boudin noir fait partie des plus vieilles charcuteries. En effet, quand on tue un cochon , ce serait vraiment dommage de ne pas utiliser le sang. D’ailleurs, il convient de noter que le sang est un produit qui possède de nombreuses significations symboliques.

Le sang : c’est la vie. Le sang : c’est la force. Manger le sang : c’est s’attribuer les qualités de l’animal que l’on mange. Certainement, qu’avant de savoir élaborer des produits à base de sang, on se contentait tout simplement de le boire.

On a rapidement constaté que le sang coagulait en formant une masse, même sans le chauffer. Pour mémoire, le sang est constitué de globules rouges, de globules blancs et d’un sérum. En outre, il contient bien plus d’éléments que l’on a découverts au fur et à mesure de l’évolution du matériel permettant de mieux l’observer.

On trouve ainsi des éléments participant à la défense immunitaire de l’organisme. Il est notamment très riche en fer. La demande en sang pour des raisons médicales, est telle que l’on effectue des recherches pour la fabrication de sang artificiel.

Le boudin en charcuterie. Le boudin est donc réalisé à base de sang de préférence de porc. Mais, il peut également être fabriqué avec du sang de moutons et d’autres animaux. Le boudin se préparait traditionnellement dans les fermes, en automne, quand « on tuait le cochon ».

Les gens qui préparent eux-mêmes leur boudin, deviennent de plus en plus rares. C’est encore un de ces savoir-faire en voie de disparition. Ces savoir-faire, ces tours de mains, constituent une richesse de connaissances, qui forme notre patrimoine, car les recettes varient d’une région à l’autre, d’une famille à l’autre.

En plus du sang, le boudin comprend du gras, des épices, de la mie de pain parfois etc…Il est donc très nourrissant. Actuellement, la plus grande partie de boudin est réalisé dans des établissements de charcuterie industrielle. Le boudin en cuisine : Il convient d’abord de remarquer que le boudin appartient plus à la cuisine rustique et familiale qu’à la grande cuisine classique.

  • Sauf exceptions bien sûr, car le produit peut inspirer quelques cuisiniers;
  • En cuisine, le boudin est souvent associé à d’autres produits;
  • Tout le monde connaît l’association du boudin et des pommes (fruits);

Essayez le boudin et les poires. Vous serez surpris. Le boudin peut également entrer dans la composition de certaines farces. Mangez du boudin : Préparation la plus simple : Je me souviens de mon enfance. Dans le quartier, il y avait plusieurs bouchers. Le lundi, les boucheries étaient fermées.

  • Le lundi, c’était jour d’abattage car chaque boucher s’occupait personnellement des abattages;
  • Le reste de la semaine, les bouchers vendaient la viande et s’occupaient de la fabrication des produits de charcuterie;

Le mardi donc, la porte de l’atelier du boucher laissaient échapper des odeurs qui annonçaient l’arrivée des boudins. De temps à autre, le boucher me faisait signe. Alors nous dégustions des boudins juste tirés d’une grande marmite d’eau chaude. “Pas trop chaude”, me répétait le boucher.

  1. ” Sinon, ils éclatent;
  2. ”   Et bien oui;
  3. C’est normal;
  4. La masse du boudin est mise dans des boyaux et la chaleur prend un malin plaisir, me semble-il, à dilater son volume,  en même temps que le boyau se rétrécit;

L’accident est donc inévitable ! C’est la façon la plus simple de manger le boudin. Sans chichi mais avec quel appétit ! Préparation du boudin croustillant. La peau se mange, surtout quand elle est dorée et croustillante. Seulement gare aux accidents, gare aux crevaisons de boudins !   Le truc est pourtant tout simple : Il suffit d’y aller mollo.

  1. (jetez un coup d’œil sur Wikipédia) Entendez par là, que si vous voulez éviter la crevaison, il s’agit de cuire le boudin lentement et en deux temps;
  2. Cuisson N°1 On peut l’assimiler à une mise en température graduelle;

Mettez le boudin dans un récipient avec de l’eau froide. Chauffer mollo :  c’est-à-dire très lentement. Contrôlez avec votre doigt. Il faut pouvoir le tremper dans l’eau Lentement et sûrement Qui va piano va sano ! Quand le boudin sera chaud, passez le dans une poêle ou un sautoir avec un peu d’huile.

  • Il faut continuer à rester prudent;
  • Il vaut mieux le retourner de temps en temps que de le laisser cuire trop longtemps sur le même côté;
  • Et, avec un peu de chance et beaucoup de délicatesse, vous obtiendrez un boudin bien doré à la peau croustillante…et les applaudissements des convives ravis;

Quelques suggestions : Servez votre boudin avec : – une compote de pommes – des pommes découpées en quartiers et sautées au beurre. – essayez la même chose avec des poires. – essayez avec des coings. Un petit truc qui plait bien : boudin aux oignons compotés.

You might be interested:  Combien De Temps Pour Faire Bouillir Des Artichauts?

– éplucher des oignons doux (je préfère les oignons rouges) – taillez-les en tranches très fines avant une mandoline. – essayez de ne pas y laisser vos doigts. – faites chauffer doucement une poêle avec un peu de beurre.

– ajoutez les oignons. – salez légèrement. – le sel va faire ressortir l’eau. – laissez compoter très doucement. – goûtez de temps en temps. – quand les oignons auront perdu leur goût de cru, ajoutez un peu de confiture de préférence rouge – je prends des airelles pas trop sucrées.

– un peu de poivre au dernier moment – vous m’en direz des nouvelles. COMMENTAIRES DU CHEF : La vie est très simple quand on ne se la complique pas inutilement. C’est la sagesse du boudin. Il faut savoir rester simple et apprécier les choses naturellement et sans complications.

Mais je dis ça et je ne dis rien. Je ne suis pas plus sage qu’un autre et je vais vous le prouver. Nous avons parlé du boudin aux pommes, et bien moi, comme je pense souvent à ma façon, je vous propose le contraire : la pomme au boudin. Ce sera pour un autre article… Réjouissez vous. Illustration © Papy Jipé Le boudin est mis dans de l’eau froide. On chauffe lentement. Le boudin change de couleur. Quand il est ferme, il est chaud. On le passe dans une poêle en le retournant prudemment et fréquemment. Les oignons sont épluchés et taillés en très fines tranches. Ils sont mis dans une poêle avec du beurre et du gros sel J’ajoute un morceau de piment EN ENLEVANT LES GRAINES   On ajoute une cuiller de confiture rouge, du beurre et du poivre au dernier moment. Un accessoire très utile : un poussoir pour la mandoline. Les pointes servent à tenir le légume. On enfonce un oignon sur les pointes. On passe le poussoir sur la mandoline en appuyant sur le poussoir (noir) pour faire descendre l’oignon. Pommes coins de rues On épluche les pommes et on les taille en cubes Après les avoir séchées avec un torchon, on les passe dans une poêle avec de l’huile. Je les ai parfumées avec quelques graines de courges torréfiées. Thym, laurier, romarin à la fin épices et une noisette de beurre. Le plat terminé Boudin croustillant avec compote d’oignons rouges, pommes coins de rue et chou rouge. Bon appétit..

Pourquoi on mange du boudin blanc à Noël ?

Tiens, revoilà du boudin ! En cette veille de fêtes, Philippe Stisi, du marché de Rungis, est formel : « La vente de boudin blanc pour les fêtes s’intensifie », avec 10 % de ventes en plus par rapport à la même période l’année dernière. D’après Philippe Stisi, celui-ci était tombé en désuétude depuis quelques années : « On en mange tout au long de l’année, avec des pommes par exemple, du coup il avait perdu son caractère festif.

  1. » En 2009 pourtant, ce mets revient en force, agrémenté de truffes, de morilles ou de trompettes de la mortâ?¦ Il devient un produit de luxe, mais avec un prix qui reste abordable;
  2. Des fabrications variées Même constat chez les charcutiers;

Chef de la boucherie Lamartine, dans le XVI e arrondissement de Paris, Jean-Christophe Prosper est le spécialiste du boudin aux morilles. En ce moment, il en vend à foison. « Il existe des tonnes de recettes de boudin ; à la base, sa farce contient du porc mais, selon les traditions, on y ajoute du lait, de la mie de pain, des épices.

  • » La grande mode cette année, lancée par des magazines féminins, c’est le boudin cuit sans sa peau;
  • Une tendance qui agace notre boucher : « Si le boudin est enrobé de cette membrane, c’est bien qu’elle sert à quelque chose;

» Spécialité des Ardennes, ce plat a toujours été une tradition de Noël. Au Moyen Age, on le servait sous forme de soupe à la viande et au lait. Au XII e siècle, un cuisinier aura l’idée de le servir dans un boyau de porc pour rendre sa présentation plus sophistiquée.

Comment faire cuire du boudin blanc congelé ?

Décongélation & préparation – Avec décongélation, 4h au réfrigérateur. Pour une cuisson parfaitement réussie, retirez-en délicatement la peau. Saisissez votre boudin dans une poêle chaude avec environ 20 g de beurre puis baissez le feu et continuez la cuisson à couvert pendant 15 minutes.

Comment faire cuire des boudins ?

La cuisson à la poêle – C’est le mode de cuisson le plus couramment utilisé. La méthode est toute simple : faites chauffer un soupçon de beurre ou d’ huile dans une poêle , ajoutez le boudin et laissez cuire environ 5 minutes à feu moyen, en le retournant à mi-cuisson.

Est-ce que l’on mange la peau du boudin ?

Le boudin Ce qu’il faudrait savoir : Pour commencer, ne soyons pas racistes : boudin noir ou boudin blanc ?   Disons, que les deux produits n’ont rien à voir l’un avec l’autre. Le boudin noir est fabriqué avec du sang et du gras. Le boudin blanc est fabriqué avec de la viande de veau blanche, des œufs, de la crème  de la mie de pain et du gras.

  • C’est peut-être la ressemblance de forme qui a conduit à donner le nom de boudin aux deux préparations ? Dans cet article, il sera exclusivement question de boudin noir;
  • Nous consacrerons un autre article au boudin blanc;

Le boudin noir fait partie des plus vieilles charcuteries. En effet, quand on tue un cochon , ce serait vraiment dommage de ne pas utiliser le sang. D’ailleurs, il convient de noter que le sang est un produit qui possède de nombreuses significations symboliques.

  • Le sang : c’est la vie;
  • Le sang : c’est la force;
  • Manger le sang : c’est s’attribuer les qualités de l’animal que l’on mange;
  • Certainement, qu’avant de savoir élaborer des produits à base de sang, on se contentait tout simplement de le boire;

On a rapidement constaté que le sang coagulait en formant une masse, même sans le chauffer. Pour mémoire, le sang est constitué de globules rouges, de globules blancs et d’un sérum. En outre, il contient bien plus d’éléments que l’on a découverts au fur et à mesure de l’évolution du matériel permettant de mieux l’observer.

  1. On trouve ainsi des éléments participant à la défense immunitaire de l’organisme;
  2. Il est notamment très riche en fer;
  3. La demande en sang pour des raisons médicales, est telle que l’on effectue des recherches pour la fabrication de sang artificiel;

Le boudin en charcuterie. Le boudin est donc réalisé à base de sang de préférence de porc. Mais, il peut également être fabriqué avec du sang de moutons et d’autres animaux. Le boudin se préparait traditionnellement dans les fermes, en automne, quand « on tuait le cochon ».

  • Les gens qui préparent eux-mêmes leur boudin, deviennent de plus en plus rares;
  • C’est encore un de ces savoir-faire en voie de disparition;
  • Ces savoir-faire, ces tours de mains, constituent une richesse de connaissances, qui forme notre patrimoine, car les recettes varient d’une région à l’autre, d’une famille à l’autre;
You might be interested:  Fromage Pate Dure Ou Molle?

En plus du sang, le boudin comprend du gras, des épices, de la mie de pain parfois etc…Il est donc très nourrissant. Actuellement, la plus grande partie de boudin est réalisé dans des établissements de charcuterie industrielle. Le boudin en cuisine : Il convient d’abord de remarquer que le boudin appartient plus à la cuisine rustique et familiale qu’à la grande cuisine classique.

  • Sauf exceptions bien sûr, car le produit peut inspirer quelques cuisiniers;
  • En cuisine, le boudin est souvent associé à d’autres produits;
  • Tout le monde connaît l’association du boudin et des pommes (fruits);

Essayez le boudin et les poires. Vous serez surpris. Le boudin peut également entrer dans la composition de certaines farces. Mangez du boudin : Préparation la plus simple : Je me souviens de mon enfance. Dans le quartier, il y avait plusieurs bouchers. Le lundi, les boucheries étaient fermées.

  1. Le lundi, c’était jour d’abattage car chaque boucher s’occupait personnellement des abattages;
  2. Le reste de la semaine, les bouchers vendaient la viande et s’occupaient de la fabrication des produits de charcuterie;

Le mardi donc, la porte de l’atelier du boucher laissaient échapper des odeurs qui annonçaient l’arrivée des boudins. De temps à autre, le boucher me faisait signe. Alors nous dégustions des boudins juste tirés d’une grande marmite d’eau chaude. “Pas trop chaude”, me répétait le boucher.

  • ” Sinon, ils éclatent;
  • ”   Et bien oui;
  • C’est normal;
  • La masse du boudin est mise dans des boyaux et la chaleur prend un malin plaisir, me semble-il, à dilater son volume,  en même temps que le boyau se rétrécit;

L’accident est donc inévitable ! C’est la façon la plus simple de manger le boudin. Sans chichi mais avec quel appétit ! Préparation du boudin croustillant. La peau se mange, surtout quand elle est dorée et croustillante. Seulement gare aux accidents, gare aux crevaisons de boudins !   Le truc est pourtant tout simple : Il suffit d’y aller mollo.

(jetez un coup d’œil sur Wikipédia) Entendez par là, que si vous voulez éviter la crevaison, il s’agit de cuire le boudin lentement et en deux temps. Cuisson N°1 On peut l’assimiler à une mise en température graduelle.

Mettez le boudin dans un récipient avec de l’eau froide. Chauffer mollo :  c’est-à-dire très lentement. Contrôlez avec votre doigt. Il faut pouvoir le tremper dans l’eau Lentement et sûrement Qui va piano va sano ! Quand le boudin sera chaud, passez le dans une poêle ou un sautoir avec un peu d’huile.

  1. Il faut continuer à rester prudent;
  2. Il vaut mieux le retourner de temps en temps que de le laisser cuire trop longtemps sur le même côté;
  3. Et, avec un peu de chance et beaucoup de délicatesse, vous obtiendrez un boudin bien doré à la peau croustillante…et les applaudissements des convives ravis;

Quelques suggestions : Servez votre boudin avec : – une compote de pommes – des pommes découpées en quartiers et sautées au beurre. – essayez la même chose avec des poires. – essayez avec des coings. Un petit truc qui plait bien : boudin aux oignons compotés.

– éplucher des oignons doux (je préfère les oignons rouges) – taillez-les en tranches très fines avant une mandoline. – essayez de ne pas y laisser vos doigts. – faites chauffer doucement une poêle avec un peu de beurre.

– ajoutez les oignons. – salez légèrement. – le sel va faire ressortir l’eau. – laissez compoter très doucement. – goûtez de temps en temps. – quand les oignons auront perdu leur goût de cru, ajoutez un peu de confiture de préférence rouge – je prends des airelles pas trop sucrées.

– un peu de poivre au dernier moment – vous m’en direz des nouvelles. COMMENTAIRES DU CHEF : La vie est très simple quand on ne se la complique pas inutilement. C’est la sagesse du boudin. Il faut savoir rester simple et apprécier les choses naturellement et sans complications.

Mais je dis ça et je ne dis rien. Je ne suis pas plus sage qu’un autre et je vais vous le prouver. Nous avons parlé du boudin aux pommes, et bien moi, comme je pense souvent à ma façon, je vous propose le contraire : la pomme au boudin. Ce sera pour un autre article… Réjouissez vous. Illustration © Papy Jipé Le boudin est mis dans de l’eau froide. On chauffe lentement. Le boudin change de couleur. Quand il est ferme, il est chaud. On le passe dans une poêle en le retournant prudemment et fréquemment. Les oignons sont épluchés et taillés en très fines tranches. Ils sont mis dans une poêle avec du beurre et du gros sel J’ajoute un morceau de piment EN ENLEVANT LES GRAINES   On ajoute une cuiller de confiture rouge, du beurre et du poivre au dernier moment. Un accessoire très utile : un poussoir pour la mandoline. Les pointes servent à tenir le légume. On enfonce un oignon sur les pointes. On passe le poussoir sur la mandoline en appuyant sur le poussoir (noir) pour faire descendre l’oignon. Pommes coins de rues On épluche les pommes et on les taille en cubes Après les avoir séchées avec un torchon, on les passe dans une poêle avec de l’huile. Je les ai parfumées avec quelques graines de courges torréfiées. Thym, laurier, romarin à la fin épices et une noisette de beurre. Le plat terminé Boudin croustillant avec compote d’oignons rouges, pommes coins de rue et chou rouge. Bon appétit..

Comment cuire le boudin au Micro-onde ?

Préparation: – Éplucher et couper les pommes, les mettre dans une assiette avec le beurre, saler poivrer couvrir avec une cloche mettre à cuire au micro onde 5 min. Déballer les boudins les piquer à la fourchette, déposer sur les pommes, recouvrir avec la cloche et remettre à cuire 5 min au micro onde. Mots-clés: Boudin noir aux pommes au micro onde Une portion (env. 210 g) : Calories 180 kcal    Protéines 0,0 g    Glucides 21,0 g    Lipides 6,3 g    Publié par Notre am❤ur de cuisine Ça a l’air bon ! .

Comment cuire le boudin noir à la poêle ?

Cuisson du boudin noir à la poêle – La cuisson à la poêle est idéale pour ceux qui aiment manger le boudin noir légèrement grillé. Faites chauffer votre poêle avec un trait d’huile d’olive ou une noisette de beurre puis cuisez votre boudin quelques minutes à feu moyen.

Author: Delmare Gareau