Combien De Temps Pour Faire Bouillir Des Légumes?

Combien De Temps Pour Faire Bouillir Des Légumes

Temps de cuisson selon le mode choisi (indicatifs)

Légume à la vapeur sous pression
blette (côtes) 15 minutes 8 minutes
brocoli (fleurettes) 12 minutes 5 minutes
carotte (rondelles) 25 minutes 15 minutes
céleri branche 15 minutes 5 minutes

Nog 33 rijen.

Comment cuire des légumes dans l’eau ?

Votre navigateur ne peut pas afficher ce tag vidéo. Créé le 10/06/2010 à 17:59 , modifié le 10/06/2010 à 17:59 Niveau : débutant Pour tous les légumes sauf les pommes de terre, la cuisson se fait départ eau bouillante salée. Les pommes de terre bénéficient d’un régime de faveur : départ eau froide salée.

Pour les légumes verts, prévoir une « glaçante », un saladier rempli d’eau très froide, éventuellement additionnée de glaçons. Les légumes cuits y seront plongés pour conserver leur belle couleur et que la cuisson s’arête.

Les étapes clés : – Préparer la « glaçante » – faire bouillir une grande quantité d’eau bouillante salée – cuire les légumes, les garder encore légèrement croquants pour qu’ils conservent un maximum de vitamines – rafraîchir les légumes puis les égoutter.

Comment cuire des légumes rapidement ?

Limiter le stockage et le trempage – Avant même de cuire les légumes, il faut limiter la déperdition des vitamines lors du stockage. Celui-ci peut faire perdre jusqu’à 50 % de la teneur en vitamine C. C’est le cas de la pomme de terre après 3 mois de stockage.

  • Le trempage peut également faire perdre des micronutriments. Vitamine C et vitamine B sont en partie dissoutes dans l’eau de trempage. Un simple rinçage à l’eau courante et de faible pression suffit.
  • A la vapeur : la meilleure façon de cuire les légumes

La chaleur détruit les vitamines fragiles de façon proportionnelle au temps de cuisson et à l’élévation de la température. La cuisson rapide à la vapeur, dans un panier-vapeur (pour éviter la dissolution des minéraux dans l’eau) est la meilleure méthode pour garder les qualités nutritionnelles des légumes. C’est également le mode de cuisson qui protège le mieux la saveur exacte des aliments.

Comment savoir si les légumes sont cuits ?

Ingrédients –

  • 500 g à 1 kg de mélange de légumes
  • 120 à 250 ml d’eau
  • 500 g à 1 kg de mélange de légumes
  • 60 ml d’huile
  • 60 ml de jus de citron
  • ¼ de tasse d’herbes fraiches, émincées
  • 2 gousses d’ail, émincées
  • 500 g à 1 kg de mélange de légumes
  • De l’eau pour la cuisson
  • 500 g à 1 kg de mélange de légumes
  • 500 g à 1 kg de mélange de légumes
  • 1 cuillère à soupe d’huile
  • Des herbes et des épices, à votre gout
  • 500 g à 1 kg de mélange de légumes
  • 1 cuillère à soupe d’huile
  • 1 cuillère à café de sel
  • Des herbes et des épices à votre gout
  • 500 g à 1 kg de mélange de légumes
  • 250 ml d’eau
  • Des herbes et des épices à votre gout
  • 500 g à 1 kg de mélange de légumes
  • 700 ml à 1 litre d’huile
  • Des herbes et des épices, à votre gout
  1. 1 Lavez et découpez les légumes. La cuisson à la vapeur est l’une des meilleures méthodes de cuisson pour préserver les vitamines et les nutriments des légumes. Vous pourrez faire cuire à la vapeur tout type de légumes et vous n’aurez besoin que d’un cuit-vapeur ou d’un panier de cuisson adapté à votre casserole.
    • Pour laver vos légumes, frottez-les sous l’eau du robinet. Pour les légumes plus durs, comme les carottes, frottez-les avec une petite brosse.
    • Coupez les queues au besoin et épluchez les légumes dont la peau est épaisse ou ne se mange pas, comme celle des ognons.
    • Découpez les légumes en bouchées.
    • Les carottes, les brocolis, les choux-fleurs, les asperges, les haricots verts, les épinards, les choux de Bruxelles, les pommes de terre, le chou kale, le navet, les courgettes et le bok choy, sont parmi les légumes qui cuisent le mieux à la vapeur  [1].
  2. 2 Ajoutez l’eau. Si vous utilisez un cuit-vapeur, versez suffisamment d’eau pour remplir le récipient jusqu’à la ligne indiquée. Si vous utilisez une marmite avec un panier de cuisson, versez environ 2 ou 3 cm au fond de la marmite.
    • Si vous n’avez pas de panier à vapeur, utilisez une passoire résistante à la chaleur.
  3. 3 Ajoutez les légumes. Placez les légumes dans le panier à vapeur et placez le panier dans le cuit-vapeur ou dans la marmite. Placez le couvercle, afin de retenir la vapeur  [2].
    • Lorsque vous placez le panier dans la marmite, assurez-vous que les légumes ne touchent pas directement l’eau. S’ils touchent l’eau, versez-en un petit peu dans l’évier.
  4. 4 Faites chauffer l’eau. Faites chauffer la marmite à feu moyen ou mettez votre cuit-vapeur en marche. Alors que l’eau bout, la vapeur cuira et attendrira les légumes. Le temps de cuisson dépendra de vos préférences personnelles et du type de légumes que vous faites cuire. Pour surveiller la cuisson des légumes, percez-les avec une fourchette.
    • Pour des légumes petits ou croquants, comme le cèleri, les haricots verts, les petits pois et les poireaux, faites-les cuire de 3 à 5 minutes.
    • Faites cuire les légumes denses ou mous pendant 10 à 20 minutes. Ce type de légumes inclut les choux de Bruxelles, les haricots secs, les brocolis et les pommes de terre.
    • Faites cuire les gros légumes ou les légumes très denses, comme les betteraves ou les artichauts pendant 25 à 40 minutes.
  5. 5 Assaisonnez avant de servir. Une fois que les légumes sont cuits à votre gout, retirez-les du panier de vapeur et transférez-les dans un bol. Assaisonnez-les avec du sel, du poivre, des épices et des épices fraiches ou sèches ou du jus de citron frais, selon vos préférences. Voici quelques herbes fréquemment utilisées pour assaisonner les légumes :
    • du thym
    • de l’origan
    • du romarin
    • de l’estragon
    • de la citronnelle

    Publicité

  1. 1 Lavez et découpez les légumes. La cuisson au gril est idéale pour de nombreux légumes, par exemple les ognons, les champignons, les courgettes, les aubergines, les courges, les asperges, les poivrons, les pommes de terre, les tomates et le maïs.
    • Lavez et frottez vos légumes. Retirez les queues, les peaux et les parties dures.
    • Les asperges, les champignons, le maïs et les petits poivrons pourront être cuits entiers.
    • Coupez les ognons, les courgettes, les aubergines et les courges en rondelles de 1 cm d’épaisseur.
  2. 2 Faites mariner les légumes. Dans un petit récipient, fouettez l’huile, le jus de citron, les herbes et l’ail. Placez les légumes dans un sachet de congélation ou dans un bol en verre et versez la marinade sur les légumes  [3].
    • Mélangez le tout ou refermez le sachet et secouez les légumes afin de les enduire uniformément de marinade.
    • Mettez les légumes de côté et laissez-les mariner pendant au moins 1 heure.
  3. 3 Faites chauffer le gril. Une fois que vous êtes prêt à faire cuire vos légumes, faites chauffer le gril à puissance intermédiaire. Si vous utilisez un gril à charbon, faites chauffer les charbons et attendez qu’ils brulent jusqu’à avoir un large lit de braises.
    • Une fois que le gril a préchauffé, vous pourrez faire cuire les légumes.
  4. 4 Placez les légumes sur le gril. Les gros légumes pourront être déposés directement sur le gril. Assurez-vous de les disposer de façon à ce qu’ils ne se superposent pas et laissez l’excédent de marinade s’écouler avant de les placer sur le gril. Les petits légumes devront être placés dans un panier, sur des pics à brochette ou dans du papier aluminium  [4].
    • Les légumes fins et peu denses cuiront en environ 3 à 5 minutes. Les légumes plus gros et plus denses cuiront en 8 à 10 minutes. Retournez vos légumes à l’aide d’une pince ou d’une spatule en métal, à la moitié du temps de cuisson  [5].
    • Les tubercules, comme les pommes de terre et les carottes, devront être cuits dans du papier aluminium, afin d’éviter qu’elles ne brulent à l’extérieur, avant d’être cuites à l’intérieur.
  5. 5 Retirez les légumes du gril. Avec une pince ou une spatule, retirez les légumes du gril et placez-les sur des assiettes individuelles ou sur un grand plat.
    • Si vous le voulez, assaisonnez les légumes avec davantage d’herbes et d’épices.

    Publicité

  1. 1 Faites bouillir vos légumes. Faire bouillir les légumes est une façon de les faire cuire facilement et rapidement. Sachez tout de même que cette méthode de cuisson élimine une grande partie des nutriments et des vitamines des légumes. Pour préserver autant que possible les nutriments, suivez les conseils suivants.
    • Faites bouillir vos légumes à petit bouillon, plutôt qu’à gros bouillon.
    • Gardez l’eau dans laquelle vous avez fait bouillir vos légumes et utilisez-la pour autre chose, par exemple pour préparer du riz ou une soupe  [6].
  2. 2 Utilisez le microonde. Faire cuire les légumes au microonde est une très bonne façon de les faire cuire et de préserver les nutriments, en raison du temps de cuisson très rapide. Pour faire cuire vos légumes au microonde, suivez les conseils suivants.
    • Rincez vos légumes sous l’eau courante et frottez-les avec une brosse à légumes. Si besoin, retirez les queues ou les bouts durs des légumes.
    • Découpez vos légumes en petites bouchées ou en cubes de 2 ou 3 cm de côté. Placez les morceaux de légume dans un plat microondable, comme un bol en verre.
    • Couvrez hermétiquement le récipient avec un couvercle ou du film plastique. Placez les légumes sur la plaque tournante et faites-les cuire à pleine puissance entre 4, 5 minutes (pour 500 kg de légumes) et 9 minutes (pour 1 kg de légumes).
    • Soulevez un coin du couvercle ou percez quelques trous dans le film plastique, pour laisser s’échapper la vapeur avant de servir les légumes  [7].
  3. 3 Faites sauter vos légumes. Faire sauter des légumes est une méthode de cuisson versatile, que vous pouvez utiliser pour différentes sortes de légumes. Vous pouvez faire sauter vos légumes avec toutes les combinaisons de légumes et de protéines que vous voulez.
    • Lorsque vous préparez des légumes sautés, vous pouvez choisir parmi une large variété d’huiles (de cacahouète, de sésame ou de colza) et ajouter des herbes fraiches, des épices sèches ou différentes sauces, pour modifier l’apparence et le gout du plat  [8].

    CONSEIL D’EXPERT(E) Alex Hong est chef exécutif et copropriétaire de Sorrel, un nouveau restaurant américain à San Francisco. Il exerce dans la restauration depuis plus de dix ans. Alex est diplômé du Culinary Institute of America et a travaillé dans les cuisines de Jean-Georges et Quince, deux restaurants étoilés du guide Michelin. Alex Hong Chef exécutif Pour un repas sain et délicieux, ajoutez des saveurs aux légumes sautés. Alex Hong, chef avec 10 ans d’expérience et qui a ouvert son restaurant récemment, nous explique : « Lorsque je cuisine pour moi, je fais sauter des choux de Bruxelles ou des brocolis et j’ajoute de l’assaisonnement comme de l’ail, du romarin et du piment. »

  4. 4 Faites cuire vos légumes au four. Après avoir nettoyé vos légumes, placez-les dans un bol et versez un filet d’huile d’olive par-dessus. Ajoutez les assaisonnements de votre choix, comme du sel ou de l’ognon ou de l’ail en poudre. Mélangez légèrement le tout. Placez les légumes en une seule couche dans un plat de cuisson peu profond.
    1. Si la fourchette pénètre facilement dans le légume, sans résistance, les légumes sont cuits;
    2. Ceci relève la saveur du plat que vous préparez;
    3. Faites cuire au four à 180 °C, jusqu’à ce que les légumes soient tendres;

    La cuisson au four est la plus adaptée pour les légumes entiers ou les légumes coupés en gros morceaux ou en tranches épaisses.

  5. 5 Braisez vos légumes. La méthode de la cuisson à la braise combine à la fois la cuisson à la vapeur et la cuisson dans l’eau bouillante. Vous obtiendrez ainsi des légumes parfaitement cuits qui n’auront pas perdu beaucoup de leurs nutriments, comme ce serait le cas si vous les aviez fait bouillir.
    • Le secret pour braiser des légumes est de les faire cuire sous un couvercle, afin que la vapeur de l’eau cuise les légumes, au lieu de s’échapper dans les airs.
    • Pour apporter davantage de saveurs à vos légumes braisés, ajoutez des herbes, des épices, des agrumes et autres aromates dans la casserole  [9].
  6. 6 Faites frire vos légumes. Faire frire les légumes n’est peut-être pas la méthode de cuisson la plus diététique, en raison de la quantité d’huile utilisée. Les légumes frits sont cependant tout à fait délicieux et vous pourrez bien vous les permettre une fois de temps en temps.
    • Si vous ne voulez pas frire entièrement vos légumes, ne versez que 1 cm d’huile dans la casserole et retournez vos légumes au moins une fois, afin qu’ils soient cuits des deux côtés.

    Publicité

Quel légume cuit le plus vite ?

Le type de légumes : – Vous le savez, tous les légumes ne se ressemblent pas ! Leur temps de cuisson est fortement corrélé à leur teneur en eau. Ainsi, les légumes contenant le moins d’eau (comme les pommes de terre et les carottes) mettront plus de temps à cuire que les légumes dont la chair est plus gorgée d’eau (comme la tomate ou les courgettes) !.

Comment faire cuire des légumes frais ?

Pour une cuisson idéale des légumes verts, en conserver le craquant et la couleur, les plonger juste après cuisson dans une eau glacée. C’est la chlorophylle qui confère leur couleur verte aux légumes. Le choc thermique « chaud/froid » va fixer la chlorophylle des légumes verts : petits pois, haricots fins, haricots plats, asperges, brocolis, etc.

  1. Plonger les légumes 5 à 7 minutes dans une casserole d’eau bouillante salée.
  2. Préparer un saladier d’eau glacée.
  3. Egoutter les légumes puis les plonger dans l’eau glacée.
  4. Une fois refroidis et égouttés, les légumes sont prêts à être cuisinés.

A toutes les sauces ! Ansi préparés les légumes verts (encore légèrement croquants), bien égouttés peuvent être : – réchauffés doucement à la poêle dans un peu de beurre, d’huile d’olive ou de crème, – préparés en salade, assaisonnés d’une bonne vinaigrette aux herbes fraîches bien parfumée (ail, oignons, échalote) ou une sauce légère au yaourt. – glissés dans une quiche ou un petit flan ou un clafoutis salé. Une fois cuits, on peut les conserver aus réfrigérateur dans une boite hermétique de 2 à 3 jours (après refroidissement complet). Cela vou permettra d’anticiper sur les menus de la semaine ou d’improviser sur une bonne base. .

Quels sont les légumes que l’on peut cuire ensemble ?

Comment cuire à l’eau ?

Le principe de la cuisson à l’eau – La cuisson à l’eau consiste à porter à ébullition un grand volume d’eau, puis de la saler, et enfin d’y plonger les aliments à cuire. Cette cuisson peut être combinée à la cuisson vapeur, si elle est réalisée en cocotte.

Est-ce que les légumes cuits Perdent-ils leurs vitamines ?

Combien De Temps Pour Faire Bouillir Des Légumes Selon les légumes, des cuissons adaptées permettent de conserver un maximum de bienfaits. Getty Images/iStockphoto/seb_ra Manger tout cru, la meilleure manière de conserver un maximum de vitamines et minéraux? Oui, dans de nombreux cas, mais ce n’est pas si simple. La cuisson a bien des avantages: elle fait apparaître des saveurs et des arômes, et elle rend les aliments plus digestes , notamment les fibres des fruits et les légumes.

  • Cuire les aliments provoque cependant des transformations physiques et chimiques: les vitamines et minéraux peuvent être altérés ou détruits par un petit tour à la poêle ou au four;
  • Ce qui affaiblit ou supprime leurs bénéfices pour l’organisme;

Certains éléments nutritifs sont plus fragiles que d’autres. Par exemple, comme le signale l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), “la vitamine C est la plus fragile de toutes les vitamines”, car elle est sensible à la chaleur, mais aussi à l’eau, à l’air et à la lumière.

  1. En revanche, même si elle peut être détruite par l’oxydation, la vitamine A reste quant à elle assez stable à la cuisson , avec une perte maximale d’environ 15%;
  2. Globalement, plus on cuit longtemps et à haute température, plus on perd les effets positifs des vitamines et minéraux;

Ceci dit, comme le souligne Nelly Parnière-Lellu , diététicienne-nutritionniste à Aix-en-Provence, “de nombreux facteurs entrent en jeu, et pas seulement la température”. Voici quelques pistes à explorer ou à éviter.

Quel est le meilleur mode de cuisson ?

Quelle cuisson pour quels aliments ? – 1 – Cru Pour commencer, rappelons que la meilleure façon de consommer les légumes est, tout simplement, de ne pas les chauffer, de les manger cru ! Car c’est le meilleur moyen pour que toutes les vitamines, les oligo-éléments, et les antioxydants soient préservés.

  1. Mais en mangeant cru;
  2. naturellement se pose alors le problème des pesticides et de la sécurité sanitaire;
  3. Il faut savoir que beaucoup de pesticides ne sont pas hydrosolubles, c’est-à-dire, qu’ils ne partent pas à l’ eau;

Pour enlever le résidu de pesticide sur un fruit ou un légume, il faut le laver avec de l’eau savonneuse, pas mousseuse, mais avec un tout petit peu de savon, car les pesticides sont généralement liposolubles, et le savon contient du gras. Ensuite, il suffit de rincer à l’eau pour enlever le goût du savon.

Sinon il existe toujours la solution d’éplucher ses fruits et légumes ! Une autre alternative est de manger bio ou des produits en provenance d’une agriculture raisonnée (avec un minimum de pesticides).

2 – La cuisson à la vapeur Mais venons-en au vif du sujet : la cuisson. Selon le Dr Laurence Plumey, médecin nutritionniste, le meilleur mode de cuisson est incontestablement la cuisson à la vapeur, car elle préserve au mieux les vitamines, les minéraux et les oligo-éléments.

  • Ceux-ci restent dans l’aliment et y sont protégés;
  • De plus, le respect d’un temps de cuisson maîtrisé permet souvent des cuissons, dites al dente, qui limitent les pertes vitaminiques;
  • Ainsi, avec la cuisson vapeur, il peut n’y avoir que 15 à 20% de pertes vitaminiques là où il y en aura deux fois plus avec une cuisson plus agressive;

3 – La cuisson à la poêle ou au four Pour ce qui est de la cuisson au four ou à la poêle, elles s’équivalent, en termes de chaleur. Cependant, le Dr Laurence Plumey insiste sur quelques conseils essentiels : À voir aussi Combien De Temps Pour Faire Bouillir Des Légumes Ne pas utiliser n’importe quelle huile pour la cuisson ; l’huile d’olive et l’huile de tournesol supportent très bien les températures élevées (plus de 180° C) ; en revanche, l’huile de colza et de noix riches en oméga 3 fragiles, ne se cuisent pas ! Quant à la cuisson au beurre, attention ; au-delà de 140°C, il noircit et donne naissance à des composants irritants pour la muqueuse gastrique ; en mélangeant beurre et huile, nous n’avons pas ce phénomène. Et quant à la crème, elle tourne très vite et doit être ajoutée seulement en fin de cuisson. Les fritures donnent des produits évidemment gras (en proportion de la surface exposée : frites à 15% de MG et chips à 30% de MG) et appauvris en vitamines. 4 – La cuisson au barbecue, au grill, sur des flammes La cuisson au barbecue est une cuisson qui, quand elle expose l’aliment à la flamme, provoque l’apparition de parties carbonisées constituées d’hydrocarbures polycycliques et d’amines aromatiques, c’est-à-dire, les mêmes éléments que l’on peut retrouver dans le tabac et qui sont cancérigènes, indique le Pr David Khayat, cancérologue.

Donc, attention à ne pas mettre la viande, le poisson ou les végétaux au contact des flammes. Il faut cuire à braises descendantes, une fois que les flammes se sont éteintes d’elles-mêmes et que le brasero décline.

Si malgré tout, des parties de viandes ou de poissons ont été carbonisées, ne les mangez pas. 5 – La cuisson au wok > L’avis du Pr David Khayat, cancérologue : La cuisson au wok peut être bénéfique, comme elle peut s’avérer mauvaise, car on fait souvent cuire ces aliments pendant trop longtemps, à trop haute température.

Aujourd’hui, quand on cuisine au wok, on travaille sur un grand feu qui diffuse une température très élevée. De plus, on fait cuire nos aliments pendant 10 à 15 minutes dans le wok, et on va même jusqu’à faire cuire le riz dedans.

Il faut aussi savoir qu’à l’origine, les agriculteurs qui l’utilisaient, vivaient dans des habitats mal isolés, donc l’air circulait et la fumée pouvait s‘échapper. Aujourd’hui, quand vous faites ça dans votre appartement, tout est isolé. Donc tous les hydrocarbures polycycliques qui vont être produits, seront respirés.

  1. Quand vous cuisinez avec une poêle plate, que vous mettez de la matière grasse, puis vos aliments, tout cela a été étudié dans un laboratoire et certifié avec huissier, la température monte aux alentours de 150 degrés C;

Alors que quand vous faites la même opération dans un wok la température va monter à 350 degrés C. La différence est, qu’arrivé à cette température, toute matière grasse, quelle qu’elle soit, va dépasser, ce qu’on appelle, le point de fumée. A partir de cette température, la matière grasse va devenir mousseuse, noirâtre et de la fumée noire s’échappera de cette huile – les molécules formées sont irritantes et potentiellement cancérigènes lorsque ce type de cuisson est répété et régulier.

  1. > L’avis du Dr;
  2. Laurence Plumey, nutritionniste : Pour le wok : la chaleur est intense et surtout très élevée dans le fond du wok, mais elle est brève ; c’est pourquoi les pertes vitaminiques ne sont pas très importantes;

Il peut toutefois se développer une réaction de caramélisation entre les protéines et les glucides des différents végétaux mélangés ; mais ce n’est pas bien grave. En conclusion, le tout est de varier les modes de cuissons. Si vous aimez, vous avez quand même le droit de faire vos aliments au barbecue, au wok, mais ne faites pas tout le temps ou trop souvent la même chose.

Pourquoi mettre du sel dans l’eau de cuisson des légumes ?

Le principe de l’ eau salée en créant le « mur » comme expliqué précédemment, crée une barrière contre le gaz carbonique et le légume demeure bien vert, bien coloré.

Quelle est la meilleure cuisson pour garder les vitamines ?

Combien De Temps Pour Faire Bouillir Des Légumes Tous les modes de cuisson dissipent une partie des vitamines des légumes. Aussi, faut-il ruser pour préserver au mieux les qualités nutritionnelles des aliments. La première source de dégradation des vitamines, c’est l’air et l’ oxydation des aliments. Dès qu’on a pelé fruits et légumes , les précieuses vitamines, en particulier la vitamine C , se dissipent.

Une astuce : coupez-les en gros morceaux. Plus les légumes sont émincés finement, plus le contact avec l’air et l’oxygène détruit les vitamines. Arrosez les morceaux d’un trait de jus de citron afin de freiner l’oxydation.

Cuisson vapeur, la plus protectrice La cuisson vapeur est celle qui protège le mieux les vitamines et minéraux , car elle est relativement courte et elle évite le contact direct avec l’eau. Sous pression (dans une cocotte minute ), la durée de la cuisson est raccourcie, mais la perte de vitamines augmente.

Préférez donc les paniers vapeur. C’est une cuisson un peu fade de prime abord, car il n’y a  pas d’ajout de matière grasse, pas de brunissement des sucs (la fameuse réaction de Maillard)… Mais, les légumes se parfument délicatement avec l’ajout d’ épices et d’aromates directement dans l’eau bouillonnante.

Cuisson à l’eau  : ne pas jeter le bouillon La cuisson à l’eau ou « blanchiment » des légumes en gros morceaux permet de limiter le contact direct avec l’air, et donc l’oxydation. Le problème, c’est que les micro nutriments migrent dans l’eau de cuisson ou sont partiellement détruits par la chaleur.

Avec les vitamines, les saveurs et les sucs passent également dans l’eau. Soyez malin et gourmet : consommer le bouillon, ou réutiliser le pour des soupes, des sauces, etc… Mais ne rêvez pas non plus. A chaque nouvelle cuisson, la température détruit son lot de vitamines ! Légumes sautés : le plus vite sera le mieux Quand on fait « sauter » les légumes, la température élevée de la poêle, le contact direct avec la surface de chaleur sont très destructeurs de vitamines.

Dans ce cas, misez sur la vitesse. Au wok , les légumes sont « saisis » à très haute température. Ils restent croquants et préservés à coeur. Soyez parcimonieux sur la quantité de gras, mélangez constamment pour saisir le produit de toutes parts, et servez aussitôt.

Au total, cette cuisson reste assez saine. A l’étouffée, une cuisson douce et lente Une casserole remplie au trois-quart avec des légumes émincés et un filet d’eau, couverte et à feu doux. C’est la cuisson à l’étouffée parfaite.

Les légumes cuisent dans leur propre eau. On limite la perte des nutriments. Privilégiez les légumes qui cuisent rapidement ( champignons , courgettes, tomates …) pour que la cuisson soit la plus brève possible. Cuisson au four et papillotte La cuisson au four, longue et à haute température, est l’ennemie jurée des micro nutriments (vitamines et minéraux).

Les aliments, exposés à l’air libre et à la chaleur, perdent au moins 50 % de leur teneur en vitamines. Un poulet rôti, avec son gratin de légumes au four, affiche un piètre bilan nutritionnel…
 Une alternative : la cuisson en papillotte à température douce.

Les aliments cuisent dans leur jus et l’évaporation des nutriments est limitée. La basse température, peu agressive Savez-vous que vous pouvez cuire un gratin de pommes de terre en basse température ? En règle générale, la basse température (moins de 65 °C) permet d’éviter le choc thermique fatal aux nutriments.

En aspergeant avant cuisson les légumes d’un peu de jus de citron , on limite leur oxydation qui est accrue par le temps d’exposition à l’air. Aurélie Laroche Photo : Bialasiewicz – Banque d’images 123rf.

com.

Comment attendrir les légumes ?

Description – Plonger rapidement les légumes dans l’eau bouillante, et ensuite dans l’eau froide pour en arrêter la cuisson. Le but est soit de les attendrir, soit d’en faciliter l’épluchage, soit d’en fixer la couleur et saveur, soit d’en réduire l’âcreté, soit enfin de les cuire totalement.

Quels légumes cuire en premier ?

Pourquoi les carottes ne cuisent pas ?

Décembre 2017 Légumes affermis – Voir les recettes Mon cher Pierre, Tu te souviens que je t’avais un jour proposé une idée que j’avais intitulée « D’un petit mal, un grand bien », qui consistait à filtrer, distiller, clarifier une sauce grummeleuse, afin de récupérer un liquide clair comme du Cognac… à servir comme tel, dans un verre à liqueur, près de l’assiette.

  • Aujourd’hui, je propose de reprendre cette idée, mais à propos des légumes;
  • Les désastres de la basse température   Je suis bien certain que tu as observé que la cuisson à basse température, si elle est merveilleuse pour les viandes, fait des ravages avec les légumes : pour peu que l’on ait mis une gousse d’ail avec la viande que l’on cuit ainsi, on récupère une gousse dure, au lieu de l’avoir fondante, comme on le voudrait;

Dans mon laboratoire, j’ai exploré ce même phénomène avec des rondelles de carottes, et voici le résultat. Quand on cuit des carottes dans de l’eau bouillante, pas de problème : elle s’amollissent, parce que les pectines qui tiennent enchaînées les « fibres », c’est-à-dire les molécules de cellulose, entre les cellules, sont dégradées.

  1. En gros, les cellules de carotte peuvent alors se séparer, ce qui explique que la rondelle ainsi cuite s’écrase facilement sous la fourchette, faisant une purée;
  2. En revanche, quand on chauffe une rondelle de carotte à une température assez douce, par exemple les 50 ou 60 degrés d’une cuisson à basse température, alors des ions calcium peuvent « fuir » des cellules, et venir « ponter » les molécules de pectine : les rondelles deviennent alors très dures;

Ce qui est plus intéressant, c’est que, alors, les rondelles ainsi durcies ne s’amolliront que difficilement, quand on les cuira à une température de 100 degrés. C’est évidemment désastreux, dans la majorité des cas, mais ne peut-on en faire un grand bien ?   Le grand bien des cornichons   Si j’ai posé la question qui précède l’intertitre juste précédent, c’est évidemment que la réponse est positive, et le phénomène de durcissement est en réalité déjà utilisé par l’industrie alimentaire pour obtenir des cornichons croquants.

  1. Tu sais que les cornichons s’amollisent avec le temps, ce qui conduit ceux qui font des cornichons au vinaigre à d’abord mettre les cornichons au sel : les légumes s’affermissent, en même temps qu’ils perdent une eau qui irait diluer le vinaigre;

Et les cornichons ainsi affermis restent plus fermes plus longtemps. L’industrie alimentaire, elle, sait tremper les cornichons dans une solution de calcium, afin que, par le mécanisme de pontage expliqué plus haut, les cornichons restent fermes. Et les cuisiniers de naguère font un travail semblable quand ils mettent le vinaigre en deux fois sur les cornichons : une fois pour laisser les cornichons macérer quelques dizaines de minutes, ce qui a le même effet que pour les rondelles de carottes à basse température, puis une seconde fois pour bien stériliser les bocaux.

Et la nouveauté   Tout cela étant bien compris, que peut-on faire du phénomène de durcissement des légumes à basse température ? Donner de la fermeté à des légumes qui, sans un tel traitement, s’amollirait.

Je sais que, parfois, tu mets les légumes au sel: par exemple, des dés de navet. Tiens : une julienne qui ne se tiendrait pas. De carottes, de poireaux, de navets, que sais-je ? Elle pourrait alors être cuite sans se défaire en purée. Ça te dit ?

  • .

    Comment cuisiner les légumes sainement ?

    Pour ne pas perdre de temps en cuisine : cuisiner malin –

    • N’oubliez pas de préchauffer le four, 5 min avant d’avoir terminé votre préparation. Si vous le faites au tout début et que vous passez 30 min à préparer le plat avant de l’enfourner, vous gaspillerez de l’énergie électrique. Et si vous le faites après avoir fini de tout préparer, vous devrez encore patienter 5 min avant d’enfourner votre plat.
    • Mettez votre eau à bouillir, ou votre poêle à chauffer pendant que vous préparez les ingrédients.
    • Faites sauter vos légumes avant d’y ajouter la sauce, le court-bouillon ou l’eau et de le faire mijoter. Par exemple, les carottes et les haricots verts cuisent plus vite si je les fais d’abord sauter dans un peu d’huile, avant de faire ma sauce et de les faire cuire avec par la suite. Puis j’incorpore de la viande hachée et le tour est joué.
    • Faites un grand bocal de vinaigrette ou de sauce que vous garderez au réfrigérateur. Cela vous évitera d’en faire à chaque fois que vous en aurez besoin et vous pouvez même l’agrémenter d’herbes fraîches ou d’autres condiments dans votre assiette. Ceci afin de varier les goûts.
    • Préparez vos marinades la veille. Ainsi, elles auront eu le temps de bien imprégner ou d’attendrir la viande. De plus, le lendemain, vous n’aurez plus que la partie cuisson à faire.
    • Si vous consommez souvent des œufs durs ou que vous en utilisez dans vos plats, faites cuire une grande quantité que vous stockerez. Ils se conservent très bien au frigo, mais ne les gardez pas trop longtemps non plus.
    • Si vous utilisez souvent de l’ail dans votre cuisine, vous pouvez en éplucher une poignée que vous garderez au réfrigérateur. Car cela peut être décourageant d’avoir à en éplucher à chaque fois, et en plus comme ce sont de petites gousses… Toutefois, veillez à les mettre dans un bocal bien fermé pour que son odeur ne s’imprègne pas dans les autres aliments.
    • Lorsque vous préparez votre repas du jour, pensez donc à faire cuire aussi les ingrédients dont vous aurez besoin le lendemain ou dans les jours qui suivent. Par exemple, je vais braiser mes morceaux de viande à l’avance si je prévois de faire un ragoût ou une soupe plus tard. Autre exemple, je fais mijoter mes haricots blancs en sauce pour le lendemain, pendant que je prépare mon déjeuner du jour.
    • S’il vous arrive de travailler à la maison, profitez-en pour cuisiner le genre de plat qui doit mijoter pendant des heures. Vous aurez juste à le surveiller de temps en temps.
    • Cuisinez en grande quantité. Vous ferez ensuite des portions que vous décongèlerez rapidement quand vous en aurez besoin. C’est mon astuce préférée, car il faut juste quelques minutes pour réchauffer et pouvoir déguster un vrai plat (qui a mijoté des heures). Quel bonheur ! De plus, il existe des plats qui sont encore meilleurs lorsqu’ils sont réchauffés.
      • Bien sûr, au début, on n’y pense pas tout le temps, mais avec l’habitude, ça vient tout seul;
      • Une petite astuce, si vous avez oublié le temps de préchauffage : démarrez votre four et profitez-en pour commencer à nettoyer votre table de travail ou vos ustensiles;

      Comme le bœuf bourguignon, le lapin à la moutarde, le hachis parmentier, le cassoulet, … Mais n’attendez pas des semaines non plus, car le plat risque de perdre en saveur et en qualités nutritionnelles.

    • Sinon, vous pouvez aussi cuisiner des pâtes ou du riz pour 2 ou 3 jours. Vous les accompagnerez chaque jour selon vos envies.
    • Cuisiner en grande quantité permet aussi d’avoir des repas sur 2 ou 3 jours. Ce n’est pas monotone si vous mangez autre chose au dîner. Et bien sûr les petits-déjeuners, collations, encas, … sont aussi différents. En plus, vous n’êtes pas obligée de procéder ainsi à chaque fois. Mais cela peut être utile lorsque vous êtes, par exemple, dans une période où vous devez travailler plus que d’habitude.
    • Vous pouvez également déjà préparer des légumes et les garder, dans une boite hermétique, quelques jours au frigo. Comme par exemple laver et peler des carottes, … Mais, personnellement, je n’adhère pas, car j’ai peur que mes légumes perdent leurs vitamines. Par contre, je garde volontiers de la salade déjà lavée dans mon frigo. Je mets mes feuilles de salade dans un grand sac en plastique propre pour qu’elles tiennent moins de place.
    • Parfois, et je dis bien “parfois seulement”, cuisinez à haute température lorsque vous êtes vraiment pressé. Mais ne le faites pas tout le temps, car cela peut être mauvais pour la santé. En effet, les cuissons à basse température préservent les nutriments et rends les aliments savoureux.

    Comment attendrir les légumes ?

    Description – Plonger rapidement les légumes dans l’eau bouillante, et ensuite dans l’eau froide pour en arrêter la cuisson. Le but est soit de les attendrir, soit d’en faciliter l’épluchage, soit d’en fixer la couleur et saveur, soit d’en réduire l’âcreté, soit enfin de les cuire totalement.

    Comment faire cuire les légumes à la vapeur ?

    Cuisson vapeur à la cocotte-minute – L’autocuiseur ou la cocotte-minute vous permettront de cuire plus rapidement aussi bien les légumes que le poisson ou la viande rouge. Ce système permet de créer une haute pression pour faire cuire les aliments. Vous remplirez un compartiment ou le fond de la cocotte avec un peu d’eau.

    Comment faire cuire à la vapeur sans cuiseur vapeur ?

    Astuce n°3 : utiliser une passoire métallique pour cuire à la vapeur – Voilà une technique qui fleure bon le système D … mais qui marche vraiment ! Pour cuire vos aliments à la vapeur sans cuit-vapeur, placez-les dans une passoire métallique , et déposez-la sur une casserole contenant un peu d’eau à ébullition.

    Quels légumes cuire au Micro-onde ?

    Le four à micro-ondes a été inventé aux USA en 1945. De nos jours, toutes les cuisines sont équipées de ce type de four. La cuisine au micro-ondes est vraiment intéressante pour les gens pressés, les étudiants mais aussi pour toute personne qui cuisine au quotidien.

    • La cuisson des légumes au micro-ondes est vraiment avantageuse, et surtout plus rapide;
    • Les temps de cuisson sont divisés au moins par 2 et souvent plus;
    • Deux méthodes s’offrent à vous, vous pouvez cuire vos aliments de façon traditionnelle dans une boite hermétique de très bonne qualité type tupperware sans PBA (bisphénol A) ou dans un récipient en verre avec couvercle ou utiliser la cuisson vapeur;

    Pour la première méthode, vous pouvez cuire vos aliments coupés en morceaux en ajoutant simplement une cuillère à soupe d’eau dans le fond du récipient. Fermez votre boite hermétique puis faites cuire pour environ 5 minutes à pleine puissance selon les légumes.

    Pour la cuisson des légumes  vapeur , c’est ultra simple. Il suffit de placer les légumes dans un récipient en verre de préférence avec couvercle. Le temps de cuisson est variable selon les légumes, pour des pommes de terre entières de taille moyenne, comptez 10 minutes par exemple.

    Oui mais on peut cuire quels légumes au micro-ondes ? Principalement les légumes gorgés d’eau comme les courgettes, aubergines ou champignons. La cuisson des carottes, des endives, des pommes de terre, des haricots verts ou des poireaux est aussi parfaite au micro-ondes.

    • Dans cet article, nous avons choisi de vous parler de la cuisson des pommes de terre , du chou-fleur et des courgettes;
    • Pour les pommes de terre , il suffit de bien les laver Si vous gardez la peau, brossez-les avant de les laver;

    Piquez-les de quelques coups de fourchette, puis disposez-les dans une boite hermétique avec un fond d’eau. Fermez votre récipient et lancez 10 minutes de cuisson à pleine puissance. Si pour votre recette vous avez besoin de pommes de terre en lamelles, c’est encore plus rapide.

    Pelez, coupez vos pommes de terre en tanches fines, disposez dans un récipient avec un peu d’eau et faites cuire environ 3 minutes à pleine puissance. Les pommes de terre entières sont idéales pour une raclette  ou une salade de pommes de terre.

    Pour les pommes de terre en lamelles, pensez au gratin de pommes de terre ou aux poêlées. Le chou-fleur est parfaitement cuit au micro-ondes en 10 minutes chrono. Il suffit de le laver, de le couper en bouquets, de le disposez avec un peu de sel et un fond d’eau dans un récipient fermé et de lancer 10 minutes de cuisson à pleine puissance.

    1. Réalisez un gratin de chou-fleur à la mimolette ou un gratin de chou-fleur classique;
    2. C’est super bon et parfait pour votre dîner de ce soir;
    3. Les courgettes quant à elles cuisent super vite;
    4. Disposez vos courgettes lavées et coupées en morceaux ou lamelles dans un plat en verre type pyrex, allant au micro-ondes;

    Salez, ajoutez un filet d’huile et faites cuire 7 minutes à puissance maxi. Vous pouvez carrément réaliser vos flans de courgettes, vos gratins de courgettes ou vos courgettes à la crème   rapidement et directement sans passer par la cuisson au préalable des courgettes..

Author: Delmare Gareau
Combien De Temps Pour Faire Bouillir Des Légumes?