Quelle Huile Pour Frire A La Poele?

Quelle Huile Pour Frire A La Poele
Quelles sont les huiles recommandées pour frire ? – Vous ne pouvez pas utiliser n’importe quelle huile pour frire des aliments. En effet, pour réaliser une bonne friture, la température idéale de l’huile doit atteindre entre 175 et 190 °C. Or, à ce niveau, certaines huiles se dégradent et produisent des substances toxiques pour la santé.

Il est donc recommandé d’utiliser tout particulièrement deux huiles pour faire des fritures : l’huile d’olive et l’huile d’arachide , bien adaptées aux hautes températures. L’huile de tournesol et l’huile de pépins de raisin conviennent également.

L’huile de coco et l’huile d’avocat, d’une utilisation moins courante, sont aussi des huiles qui résistent à la chaleur.

Quelle huile pour frire dans une poêle ?

L’ huile d’arachide comme l’ huile d’olive sont toutes les deux conseillées pour la friture car elles supportent les hautes températures sans produire de substances nocives pour la santé.

Comment faire frire à la poêle ?

On remplit une poêle sans revêtement ou une cocotte d’huile jusqu’à hauteur d’env. 3 cm et on chauffe celle-ci. Avec cette méthode, l’aliment à frire touche le fond de la poêle et il faut donc le retourner. Frire à la poêle convient bien pour des petites portions ainsi que pour des aliments à cuire sans enrobage.

Quelle huile pour rôtir la viande ?

L’huile de canola, ou huile de colza – Grâce à son goût neutre, cette huile issue de la fleur de colza est tout indiquée pour la cuisson des viandes. Son point de fumée est suffisamment élevé, et elle constitue une source d’oméga-3 et d’oméga-6 qui sont des acides gras très bons pour la santé.

Quel huile pour frire la viande ?

Quelle huile utiliser ? – Les huiles recommandées pour la friture sont celles de pépin de raisin, de tournesol, d’arachide ou encore de colza. A noter qu’on trouve dans le commerce des huiles « spécial friture » au goût neutre qui limite les odeurs. En revanche, certaines huiles ne supportent pas la cuisson comme celles d’olive, de soja, d’olive, de lin, d’argan, de noix ou de noisettes.

Est-ce que l’huile de tournesol est bonne pour la friture ?

Concernant l’utilisation des huiles, il faut bien faire la distinction entre cuisine froide et chaude. La Société Suisse de Nutrition conseille de préférer l’huile de colza (pressée à froid ou raffinée) dans les sauces à salade ou autres utilisations à froid.

  • L’huile d’olive (pressée à froid ou raffinée), l’huile de noix ou l’huile de germes de blé peuvent apporter de la variété dans les vinaigrettes et assaisonnements;
  • Pour la cuisson à température modérée (cuire à l’étuvée ou à la vapeur, mijoter), l’huile de colza raffinée, l’huile d’olive raffinée, l’huile de tournesol HO (High Oleic) ou l’huile de colza HOLL (High Oleic, Low Linolenic) sont conseillées;

Ces deux dernières sont pressées à partir de plantes spécialement sélectionnées. Elles se cachent souvent sous l’appellation « huile à frire », dont il faut lire la composition en détail. Pour le rôtissage et la friture, les diététiciennes conseillent l’huile de colza HOLL ou l’huile de tournesol HO, qui résistent aux températures élevées. Pfenniger Voir également les articles suivants:

  • Appellation: huile de palme incognito
  • Huile de palme Invisible et omniprésente

Quelle huile ne se chauffe pas ?

Quelle Huile Pour Frire A La Poele Le point de fumée Le point de fumée est le degré à partir duquel une huile brûle et produit des composés toxiques et nocifs pour la santé. Plus le point de fumée est bas, moins il faut faire cuire une huile, par exemple : l’huile de graines de courge dont le point de fumée est à 105°C. Les huiles non raffinées en assaisonnement Il s’agit d’une huile qui n’a pas subi de “nettoyage” et possède encore des micro-morceaux, comme l’huile de noix, l’huile d’olive, l’huile de noisettes.

  1. Ceux-ci peuvent donc brûler lors de la chauffe : leur point de fumée est bas;
  2. Ces huiles sont donc déconseillées pour la friture, mais conseillées pour assaisonner : vinaigrettes, salades, pommes de terre, pâtes… Avantage d’une huile consommée froide Une huile non-raffinée consommée froide conserve tous ces bienfaits nutritionnels;

En été, pensez à l’huile d’olives. En hiver à l’huile de noix! Les huiles raffinées pour la friture Ce sont les huiles qui ont subi un processus de “nettoyage” et notamment l’extraction des morceaux. Leur point de fumée est donc élevé, autour de 230°C : il est possible de les utiliser pour de fortes cuissons comme la friture.

L’huile d’arachide, l’huile de colza, de soja ou encore de tournesol en sont de bons exemples. Les huiles aromatiques/parfumées Il est fortement déconseillé de faire chauffer ces huiles. Car l’aromatisation passe par l’infusion de morceaux (piment, épices, micro-morceaux) qui risquent de brûler.

De plus, le goût s’évapore à la cuisson. Pour la cuisson Les huiles neutres comme l’huile de pépin de raisin sont bonnes à utiliser pour des cuissons à la poêle : elles ne laissent que peu de goût et ne risquent pas de brûler. Pensez également à l’huile de noix de coco, d’amande, d’olives (raffinée).

  • Pour la cuisine Pour changer du traditionnel beurre, il est possible d’utiliser une huile ou graisse animale qui durcit (point de fusion) à température ambiante;
  • Dans un gâteau, remplacez le beurre par de l’huile de noix de coco (fusion à 25°C), du beurre de cacao (fusion à 31°C) ou du beurre de karité (autour de 30°C);

Dans un cake, troquez votre beurre par de la graisse de canard ou du saindoux..

Comment faire frire dans une casserole ?

Faire frire sans friteuse – Il est possible de frire des aliments sans friteuse. Il faut pour cela une casserole assez grande et profonde. Elle doit pouvoir contenir de 2 à 4 litres d’huile, en fonction de l’aliment à frire. Il est primordial qu’elle possède un bord élevé pour mieux éviter les projections,  qui sont assez fréquentes.

Comment faire quand on a pas de friteuse ?

Les bons gestes – Si vous possédez une friteuse, la friture sera beaucoup plus simple, puisque vous pouvez régler la température de cuisson. Le petit panier empêchera également de nombreuses brûlures, à condition de l’utiliser avec précaution pour éviter les éclaboussures d’huile.

Comment faire frire quand on a pas d’huile ?

Télécharger l’article Télécharger l’article Si vous avez une friteuse électrique, une casserole, un wok ou une cocotte, vous pouvez réaliser des plats frits chez vous très facilement. Remplissez votre récipient d’huile ayant un point de fumée élevé, comme de l’huile de colza ou de tournesol, portez-la à 180 °C et ajoutez de petits morceaux des aliments de votre choix. En seulement quelques minutes, ils seront parfaitement dorés, croustillants et tellement appétissants que vous en aurez l’eau à la bouche !

  1. 1 Cherchez un récipient adapté. Il doit être profond et résister à la chaleur. Lorsque vous ferez frire de la nourriture chez vous, vous obtiendrez les meilleurs résultats avec une friteuse électrique, une grande casserole profonde, une marmite, un wok ou une cocotte. Toutefois, vous pouvez utiliser n’importe quel récipient de cuisson du moment qu’il est assez grand pour contenir au moins 1 l d’huile ainsi que les aliments que vous faites cuire et assez résistant pour supporter des températures très élevées  [1].
    • Bien entendu, une friteuse traditionnelle est l’article le plus pratique et facile à utiliser dans la plupart des cas.
    • Parmi les articles traditionnels, les parois hautes et inclinées des woks et des marmites sont particulièrement efficaces pour éviter les éclaboussures d’huile.
  2. 2 Choisissez l’huile. Elle doit avoir un point de fumée élevé. Le point de fumée est la température à laquelle une certaine huile brule. Les meilleures huiles pour la friture sont donc celles dont ce point est élevé. Les huiles de colza, de tournesol, d’arachide et de maïs sont les plus utilisées  [2].
    • Si vous préférez, vous pouvez utiliser un mélange de plusieurs types pour obtenir exactement le bon gout.
    • Pour une option un peu plus saine, essayez de remplacer une partie de l’huile principale par de l’huile de coco, d’avocat ou de palme voire même par du ghee (du beurre clarifié), du saindoux ou de la graisse de canard  [3].
    • L’huile d’olive extravierge, de sésame et les autres huiles non raffinées ainsi que le beurre ont un point de fumée bas et ne doivent jamais être utilisées pour la friture.
  3. 3 Prenez des ustensiles. Il vous faut un thermomètre et une pince de cuisine ou une cuillère en bois. Le thermomètre vous permettra de vérifier la température de la nourriture au cours de la cuisson afin qu’elle ait une saveur parfaite et une surface dorée et croustillante. Vous vous servirez de la pince ou de la cuillère pour remuer les aliments pendant qu’ils cuiront et les sortir de l’huile lorsqu’ils seront cuits  [4].
    • Si vous n’avez pas de thermomètre, vous pouvez vérifier la température approximative à l’aide d’une cuillère en bois. Trempez son extrémité dans l’huile. Si de petites bulles se forment autour du bois, l’huile est assez chaude.
    • N’utilisez jamais d’ustensile en plastique pour la friture, car cette matière fondra rapidement au contact de l’huile chaude.
  4. 4 Préparez une grille ou du papier. Cela vous permettra d’éliminer le surplus d’huile. Les grilles faites exprès pour égoutter les aliments cuits fonctionnent le mieux, mais vous pouvez aussi utiliser une ou deux grilles amovibles de grille-pain. Si vous n’avez aucune grille, posez une couche épaisse de papier absorbant sur une grande assiette  [5].
    • Lorsque la nourriture sera cuite, vous la poserez sur la grille ou le papier pour que l’huile qui reste sur sa surface puisse partir.
    • Même si vous utilisez une grille, il est conseillé de la couvrir de papier absorbant, car il absorbera encore plus d’huile  [6].

    Publicité

  1. 1 Versez l’huile dans le récipient. Il en faut suffisamment pour immerger les aliments au moins à moitié. La quantité précise dépend des ingrédients que vous cuisinez et de la taille du récipient de cuisson. En général, il faut environ 1 à 2 l de façon à immerger la nourriture le plus possible  [7].
    • Si vous avez assez de place, l’idéal est d’immerger complètement les aliments.
    • Assurez-vous que la surface de l’huile se trouve au moins 5 à 7 cm en dessous du haut du récipient pour qu’elle puisse bouillonner sans risquer de déborder.
  2. 2 Faites-la chauffer. Portez-la à 150 à 190 °C. Si vous utilisez une friteuse électrique, il suffit de l’allumer et de la régler sur la température souhaitée. Si vous utilisez un autre article, faites-le chauffer à feu vif sur la cuisinière. La plupart des recettes nécessitent une température de 150 à 190 °C pour la friture.
    • Si l’huile est à moins de 150 °C, la nourriture risque de se gorger et de ne pas cuire complètement. Si la température est supérieure à 190 °C, il est possible que l’huile et la nourriture brulent.
    • Les températures de cuisson varient en fonction des ingrédients que vous faites frire. Consultez votre recette ou la notice de votre friteuse pour savoir quelle température convient le mieux à la nourriture que vous voulez faire cuire.
    • Gardez les objets et les substances inflammables à une bonne distance de la friteuse pendant que vous vous en servez.
  3. 3 Panez la nourriture. Elle aura ainsi une surface croustillante et délicieuse. En la recouvrant de chapelure ou de pâte avant de la faire frire, vous améliorerez facilement sa saveur et sa texture. Assurez-vous que toute la surface de chaque aliment est complètement couverte avant de le mettre dans l’huile chaude  [9].
    • Pour paner vos ingrédients, trempez-les dans de l’œuf battu puis faites-les rouler dans de la farine, de la chapelure ou un mélange des deux.
    • Pour faire de la pâte à frire simple, mélangez 125 ml de lait ou de babeurre, 75 ml d’eau, 60 g de farine, 60 g de fécule de maïs, une cuillère à café et demie de levure chimique et du sel et du poivre selon vos préférences.
    • Si vous voulez que la panure ou la pâte aient plus de gout, vous pouvez ajouter du sel assaisonné, de l’ail ou de l’ognon en poudre, du poivre noir, du piment de Cayenne, du paprika ou de l’origan.
  4. 4 Plongez les aliments dans l’huile. Mettez-les dans le récipient de cuisson lentement et prudemment. Placez-les dans l’huile chaude à l’aide d’une pince de cuisine ou d’une écumoire en métal pour réduire le risque d’éclaboussures. Il est important d’ajouter la nourriture progressivement ou par petites quantités.
    • Immergez les ingrédients très gros ou longs 2 à 5 cm à la fois en orientant le reste de l’ingrédient vers l’avant pour vous assurer que les éclaboussures d’huile n’iront pas vers vous.
    • Si vous voulez faire frire une grande quantité de nourriture, il faudra peut-être la diviser en plusieurs groupes et les faire cuire séparément pour que l’huile reste suffisamment chaude  [11].
  5. 5 Remuez les ingrédients. Veillez à ce qu’ils restent en mouvement pour les empêcher d’accrocher. Remuez-les ou repositionnez-les avec votre pince ou une cuillère en bois à intervalles de quelques minutes. S’ils restent collés ensemble, ils seront plus susceptibles d’accrocher et auront moins de chances d’avoir une belle surface dorée et uniforme  [12].
    • Si vous faites cuire un gros ingrédient que vous ne pouvez pas immerger complètement, retournez-le en milieu de cuisson afin que les deux faces passent le même temps dans l’huile.
    • Pour éviter de vous bruler, faites attention à ne pas laisser votre main au-dessus de la friteuse trop longtemps.
  6. 6 Laissez cuire la nourriture. Attendez qu’elle soit bien colorée. Il faut différents temps de cuisson selon les ingrédients que vous faites frire. Certains prennent seulement 30 secondes pour cuire complètement tandis que d’autres peuvent prendre plusieurs minutes. C’est pourquoi il est généralement conseillé de vous fier à la couleur de la surface pour déterminer si un aliment est cuit  [13].
    • La viande fait exception à cette règle. Lorsque vous faites frire du poulet, du porc ou toute autre viande qui doit être complètement cuite pour ne pas être potentiellement dangereuse, prenez la température avec un thermomètre pour vérifier la cuisson.
    • Le poulet et les autres volailles doivent toujours atteindre une température interne d’au moins 75 °C. Le porc doit avoir une température interne d’au moins 65 °C. Le bœuf peut être à 65 °C ou légèrement en dessous sans présenter de risque  [14].
  7. 7 Sortez les aliments. Enlevez-les de l’huile à l’aide d’une pince ou d’une écumoire. Lorsqu’ils sont parfaitement cuits et dorés, sortez-les avec votre pince. Utilisez une cuillère à trous (ou encore mieux, une écumoire) pour sortir les petits morceaux. Secouez doucement la nourriture pour enlever le surplus d’huile avant de la déposer sur la grille ou le papier absorbant pour qu’elle s’égoutte  [15].
    • Essayez de ne pas prendre les petits morceaux brulés qui flottent à la surface lorsque vous sortez les aliments.
  8. 8 Égouttez-les. Posez les aliments encore chauds directement sur la grille ou le papier absorbant que vous avez préparés. Laissez-les finir de s’égoutter et refroidir légèrement afin que vous puissiez les manger sans vous bruler. Laissez-les reposer pendant 2 ou 3 min avant de les déguster  [16].
    • Ils seront extrêmement chauds lorsqu’ils sortiront de l’huile. Évitez de les toucher avant qu’ils aient refroidi un peu et n’oubliez pas que même lorsqu’ils seront suffisamment froids au toucher, il est possible que l’intérieur soit encore assez chaud pour vous bruler la bouche.
    • Si vous voulez encore assaisonner la nourriture, faites-le pendant qu’elle refroidit. De cette façon, les assaisonnements adhèreront à la surface encore chaude et leur saveur pourra pénétrer correctement.
  9. 9 Récupérez l’huile. Vous pouvez la réutiliser ou la jeter. Lorsque vous avez fini de l’utiliser pour la friture, versez-la dans un grand récipient résistant à la chaleur en la filtrant dans un filtre à café et rangez-la à température ambiante. Vous pourrez la réutiliser la prochaine fois que vous souhaiterez faire frire de la nourriture.

    Si celle que vous suivez n’indique pas de température, le mieux est d’en choisir une entre 160 et 180 °C  [8]. Si vous en mettez trop dans le récipient en même temps, vous réduirez la température de l’huile et les aliments seront détrempés et mal cuits  [10].

    Si vous préférez utiliser de l’huile fraiche, fermez simplement le récipient et jetez-le à la poubelle  [17].

    • Les pots en verre, les boites en métal et les boites de conservation en plastique sont parfaits pour conserver l’huile. Si vous voulez la jeter, mettez-la dans un récipient jetable, comme un pot de yaourt en plastique.
    • En la réutilisant, vous pourrez la faire tenir plus longtemps, ce qui vous permettra de faire des économies.

    Publicité

  1. 1 Faites des frites  ! Elles se cuisent pratiquement toutes seules, ce qui les rend idéales lorsque vous faites vos premiers essais de fritures chez vous. Ouvrez simplement un sachet de frites surgelées et faites-les frire pendant 5 à 10 min. Si vous préférez les frites maison, il vous suffit d’éplucher des pommes de terre et de les découper en bâtonnets  [18].
    • Vous pouvez partir du même procédé de base pour réaliser des chips maison, des galettes de pomme de terre ou des frites de patate douce plus nutritives.
    • Vous pouvez aussi blanchir vos frites fraiches ou surgelées pendant 3 ou 4 min avant de les faire frire afin de les aider à cuire complètement et à devenir très croustillantes  [19].
  2. 2 Préparez du poulet frit. Il s’agit d’un des grands classiques des plats frits. Couvrez les morceaux de poulet de votre choix de chapelure ou de pâte à frire maison puis plongez-les dans l’huile chaude et laissez-les cuire jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés. Si vous faites cuire un morceau à la fois, vous pouvez faire frire un poulet entier en seulement 30 à 45 min et dans une simple casserole  [20].
    • Vous pouvez même faire frire un poulet entier sans le découper (ou même une dinde  !) du moment que vous avez un récipient de cuisson assez grand. Si c’est possible, faites toujours frire les gros ingrédients, comme les dindes entières, à l’extérieur pour réduire le risque d’incendie.
    • Lorsque vous faites cuire de la volaille congelée, veillez à la faire décongeler complètement avant de la plonger dans l’huile pour éviter que celle-ci fasse des éclaboussures.
  3. 3 Réalisez du poisson pané. Pour vous faire un plat rapide et savoureux, faites de la pâte à frire simple avec de la farine, du lait et des œufs et trempez-y quelques filets du poisson de votre choix pour les recouvrir. Faites-les frire jusqu’à ce que la pâte soit dorée en les remuant doucement de temps en temps pour les empêcher d’accrocher.
    • Vous pouvez incorporer un peu de bière dans la pâte pour lui donner un gout plus riche et une texture plus légère et croustillante  [22].
    • Si vous voulez vous faire un fish’n’chips anglais traditionnel, accompagnez le poisson de frites, de petits pois et de vinaigre de malt.
  4. 4 Faites des tempuras de légumes. Achetez de quoi faire de la pâte à tempura japonaise dans une épicerie asiatique. Achetez également des poivrons, des champignons shiitaké, une courge kabocha, une aubergine et d’autres légumes frais qui vous plaisent. Trempez-les dans la pâte légère et faites-les frire pendant 3 ou 4 min.
    • Les patates douces, les ognons, les carottes, les racines de lotus et les jalapeños donnent également des beignets délicieux.
    • La pâte à tempura est excellente pour rendre les plats frits un peu plus légers et nutritifs. Les beignets de ce type sont parfaits pour accompagner des plats de viande asiatiques comme le poulet teriyaki.
  5. 5 Panez du fromage. Pour faire des bâtonnets de mozzarella onctueux , découpez de la mozzarella ferme et fraiche en morceaux de 7 à 10 cm et faites-les rouler entre vos mains pour leur donner une forme approximative de boudin. Plongez chaque boudin dans de l’œuf battu avant de le couvrir de chapelure assaisonnée avec des herbes italiennes.
    • Si vous n’avez pas de mozzarella, essayez un fromage à pâte ferme, comme du cantal ou de l’emmental  [25].
  6. 6 Séchez bien la nourriture. Assurez-vous qu’elle est complètement décongelée et bien sèche. Quel que soit l’ingrédient que vous souhaitez faire frire, il est important d’éliminer tout surplus d’humidité avant la cuisson. La meilleure façon de le faire est de tapoter délicatement l’extérieur de l’aliment avec du papier absorbant plié.

    Évitez tout de même de trop les toucher, car il est possible qu’ils se cassent dans la friteuse  [21]. Attendez que la surface des beignets se gonfle et prenne une coloration dorée claire  [23]. Faites frire les bâtonnets pendant 30 à 60 secondes et servez-les immédiatement avec de la sauce tomate chaude  [24].

    Vous ne devez pas du tout voir d’eau ou de glace sur la surface de la nourriture lorsque vous la plongez dans l’huile chaude  [26].

    • L’huile et l’eau ne se mélangent pas. Si la nourriture est froide ou humide lorsque vous la mettez dans l’huile chaude, celle-ci risque de cracher partout.
    • Si vous faites frire des ingrédients humides ou encore en partie congelés, il est possible qu’ils ne cuisent pas de manière uniforme. Pour accélérer la décongélation et éviter une cuisson irrégulière, découpez les aliments en petits morceaux de même taille avant de les faire cuire  [27].

    Publicité

Quelle huile pour faire cuire un steak ?

Mieux vaut utiliser une huile végétale qui supporte la cuisson comme l’ huile d’olive, de tournesol ou de pépins de raisin. Une fois la poêle bien chaude, baisser le feu, versez une cuillère d’ huile et posez votre viande sur la matière grasse.

Quelle huile pour cuire au four ?

Huile pour la cuisson: conseils d’utilisation – Il existe des dizaines d’autres huiles qui attendent que vous leur fassiez une place dans votre garde-manger. Lesquelles devriez-vous éviter? La réponse est complexe. «Je n’aime pas dire que quelque chose devrait toujours être évité dans l’alimentation, à l’exception peut-être des grans trans», explique Maya Vadiveloo, diététiste et professeure adjointe du département des sciences des aliments et de la nutrition à l’université du Rhode Island.

  • Il est possible qu’une recette requière de l’huile de noix de coco qui rehaussera du même coup le goût du plat, et ce, même si cette huile a une plus forte teneur en gras saturés et qu’elle n’est pas aussi bonne pour la santé que d’autres huiles;

» Maya Vadiveloo se préoccupe davantage de la quantité d’huile utilisée et de la raison d’utiliser une huile que des sortes d’huiles utilisées. «Ça me préoccupe lorsque les gens pensent que quelque chose est particulièrement bon pour la santé et qu’ils en consomment autant qu’ils le veulent, conclut-elle. » N’hésitez pas à essayer ces astuces de cuisine qui vont vous changer la vie! Contenu original: 06 octobre 2021 .

Quelle huile pour la cuisson ?

L’huile de sésame : pour un assaisonnement d’inspiration asiatique – L’huile de sésame a une saveur prononcée très agréable : elle se prête à merveille pour parfumer des plats et salades asiatiques, mais aussi pour faire poêler des légumes par exemple.

  1. Son point de fumée est de 210°C, comme l’huile de colza;
  2. On lui préfère une utilisation pour rehausser un assaisonnement ou bien pour l’ajouter en fin de cuisson, afin de conserver tous ses bienfaits;
  3. Elle renferme à parts égales des acides gras poly et mono insaturés, et c’est la reine des huiles en Inde;

En effet, les massages ayurvédiques sont réalisés avec de l’huile de sésame chauffée et appliquée sur l’ensemble du corps. En bref, une huile qui trouvera sa place tant en cuisine que pour hydrater la peau.

Quelle est la meilleure huile pour faire des frites ?

L’ huile végétale est la meilleure graisse pour frire des frites, car sa teneur en mauvais cholestérol est faible. Si vous devez choisir parmi les meilleures huiles pour cuire vos aliments, optez pour l’ huile d’arachide et l’ huile d’olive.

Quelle est la meilleure huile pour la cuisine ?

Pour les cuissons hautes températures et les fritures Les meilleures candidates qui ont un faible taux d’acides gras polyinsaturés, et un taux élevé d’acides gras monoinsaturés (dont l’effet est plus « neutre » que celui des acides gras saturés) sont : l’ huile de colza oléique.

Quelle huile pour friture sans odeur ?

L’huile pour Friture Moins d’Odeurs Vandemoortele® a été entièrement conçue par Vandemoortele et l’université de Gand: c’est une huile unique !

  • Usage Deep Frying
  • Durée de conservation après production 608 dagen/jours
  • Température de stockage 10°C-18°C,sec et à l’obscurité
  • Poids par unité 2 L
  • Articles par carton 6
  • Dimensions EDU 0,382 X 0,263 X 0,241 M
  • dimensions UC 0,185 X 0,083 X 0,233 M
  • .

    Quelle huile pour cuisson et assaisonnement ?

    Que dire des huiles combinées, recommandées pour l’assaisonnement ET la cuisson ? – Ces huiles combinées comportent :

    • beaucoup d’acides gras saturés ou mono-insaturés
    • très peu d’acides gras poly-insaturés (oméga 3). Ces acides gras deviennent toxiques sous l’effet de la chaleur.

    Une telle huile ne répond pas aux critères d’une huile idéale pour la santé (riche en acides gras oméga 3 aux propriétés anti-inflammatoire, anti-cancéreuse et protectrice sur le plan cardio-vasculaire. Dans le cadre d’une alimentation santé, il est donc indispensable d’utiliser 2 huiles différentes : une pour la cuisson (huile d’olive) et une pour l’assaisonnement (colza, lin, cameline).

    Quelle huile pour friture sans odeur ?

    L’huile pour Friture Moins d’Odeurs Vandemoortele® a été entièrement conçue par Vandemoortele et l’université de Gand: c’est une huile unique !

    • Usage Deep Frying
    • Durée de conservation après production 608 dagen/jours
    • Température de stockage 10°C-18°C,sec et à l’obscurité
    • Poids par unité 2 L
    • Articles par carton 6
    • Dimensions EDU 0,382 X 0,263 X 0,241 M
    • dimensions UC 0,185 X 0,083 X 0,233 M
    • .

      Quelles sont les huiles que l’on peut chauffer ?

      Olive, tournesol, colza, aux pépins raisins. On fait le point sur les huiles végétales qu’on peut faire chauffer ou utiliser pour la friture. Parmi les huiles végétales, ce sont les huiles d’olive et d’arachide qui résistent mieux à la chaleur. Mais il est important de ne pas dépasser leur température critique.

      • Car quand cette dernière est atteinte, il se forme des substances toxiques;
      • Les corps chauffés se décomposent en acroléine, toxique et irritante pour les muqueuses;
      • Les températures critiques pour chaque huile Huile d’arachide : 220° Huile d’olive : 210° Huile de noix de coco : 220 ° Huile de palme : 230° Huile de Tournesol : 160° Huile de colza : 160° mais ses oméga 3 sont détruits Rappel sur les températures des cuissons Une cuisson vapeur douce se fait à 100 °C Une cuisson à la poêle varie de 50°C pour les cuissons vraiment douces, jusqu’à 150°C/160°C (avec certaines plaques, cela monte plus haut, vers 180°) Une cuisson wok monte à 160 °/ 180 ° Une friture se fait à 170° / 200 °C On n’oublie pas que seules les huiles crues gardent leurs nutriments et que la friture doit rester une cuisson exceptionnelle;

      A lire aussi : Les Français manquent d’oméga 3 Huile de canola : un aliment santé pour les diabétiques Olive ou colza : quelle huile est meilleure pour la santé ? Inscrivez-vous à la Newsletter de Top Santé pour recevoir gratuitement les dernières actualités.

      Est-ce que l’huile de colza est bonne pour la friture ?

      Pour une friture plate, c’ est – à -dire à la poêle, où l’aliment est en contact avec le support de cuisson, vous pouvez tout à fait utiliser une huile de colza, de tournesol ou de l’ huile d’olive pour une petite touche fruitée.

Author: Delmare Gareau
Quelle Huile Pour Frire A La Poele?