Quelle Huile Pour Gâteau?

Quelle Huile Pour Gâteau
Notre sélection d’huiles aromatiques pour des gâteaux légers et savoureux – Maintenant que vous connaissez tout (ou presque) sur l’huile en pâtisserie, vous pouvez, en plus de l’huile d’olive, varier les plaisirs en utilisant bien d’autres huiles. Il y a deux grandes familles d’huiles : celles au goût neutre et celles à la saveur plus marquée.

  1. L’huile de pépins de raisin et l’huile de tournesol sont neutres;
  2. Ce sont des valeurs sûres faciles à employer dans tous les gâteaux;
  3. L’huile de colza vierge n’est pas conseillée ici, car elle ne supporte pas la cuisson;

L’huile de coco, dont la teneur en acides gras saturés explique la texture (solide quand il fait frais, liquide quand la chaleur monte) est une délicieuse alliée pour les gâteaux, avec un goût marqué qui va bien avec le chocolat. Pensez à faire fondre l’huile de coco à feu doux avant de la mélanger à votre pâte.

Enfin, les huiles de noix et de noisette peuvent être mélangées à parts égales avec des huiles neutres (pépins de raisin, tournesol) pour ajouter un petit goût de noisette à votre gâteau. Ainsi, un gâteau au yaourt, chocolat et aux noix verra son parfum renforcé par l’utilisation d’huile de noix.

Bon à savoir : les noix et les noisettes utilisées pour réaliser les huiles A l’Olivier sont légèrement torréfiées avant d’être moulues, ce qui donne à leur huile un parfum encore plus gourmand, dont vos pâtisseries profiteront aussi..

Quelle huile utiliser pour faire des gâteaux ?

Pour vos pâtisseries, vous lui préférerez peut-être l’ huile de tournesol ou de pépin de raisin, au goût plus neutre. L’ huile d’arachide se marie très bien avec les wok et l’ huile de sésame ajoutera une saveur orientale à vos plats.

Quelle huile a le moins de goût ?

L’huile de tournesol – Ses plus : très riche en vitamine E (une cuillerée à soupe couvre nos besoins quotidiens), son goût neutre convient à tous. Ses moins : très déséquilibrée en acides gras essentiels, elle n’est pas adaptée à nos besoins quotidiens.

Pourquoi de l’huile dans les gâteaux ?

L’ huile apporte une texture un peu différente du beurre, plus fondante et moelleuse. Le gâteau incontournable à base d’ huile de tournesol est le gâteau au yaourt! Dans les pâtes à tarte, l’ huile va apporter un parfum, surtout si vous prenez de l’ huile d’olive.

Pourquoi mettre de l’huile dans un cake ?

Qui n’a pas fait de gâteaux au yaourt, si facile et ludique avec les enfants par un dimanche pluvieux ? On verse dans un saladier 1 yaourt nature – 3 pots de farine – 1 sachet de levure chimique – 1 pot d’huile de colza ou de tournesol, au goût neutre – 2 pots de sucre – 3 œufs battus, on verse dans un moule beurré, fariné et hop, 40 minutes au four.

  • Tout le monde est ravi autour d’un délicieux goûter ! Mais traditionnellement, quand on pense matières grasses en cuisine, on associe l’huile à la cuisine salée et le beurre à la pâtisserie;
  • Et si nous tordions le cou à cette évidence qui, comme bien d’autres, peut largement être remise en question ? Qu’est-ce que l’huile apporte à la pâte d’un gâteau ? Comme elle est composée de matières grasses à 100%, alors que le beurre en contient 82%, elle confère un moelleux inégalable ; le beurre, lui, donne le croustillant;

De plus, elle ne rancit pas. Si on choisit une huile au goût neutre (tournesol, colza), elle n’interférera pas avec le parfum choisi pour le gâteau, qui peut s’aromatiser selon les envies, avec 2 cuillerées de cacao non sucré, ou un zeste de citron ou d’orange râpé, de la vanille, en gousse ou en extrait… Le gâteau au yaourt est donc la base que l’on choisit de préférence pour faire des cupcakes.

, dont on pourra ainsi décliner à l’infini parfum et décor. Mais l’intérêt de l’huile, c’est aussi son parfum, qui peut être intense et très intéressant dans un gâteau. Dans le sud de l’Europe, l’huile d’olive s’accorde parfaitement avec les fruits rouges ou citron dans des gâteaux sublimes, mais aussi avec la vanille comme dans ces macarons vanille et huile d’olive , une merveille ! Attention, les huiles d’olives peuvent avoir des saveurs marquées, choisissez celle qui convient à votre préparation ; il en existe certaines parfumées : au cédrat, à la tomate séchée… qui peuvent faire merveille dans des cakes estivaux ou des petits pains pour accompagner le poisson par exemple.

On extrait aussi de l’huile d’amandon de prune, au goût subtil, proche de l’amande amère. En ajout discret pour aromatiser du pain , c’est délicat et délicieux. Si l’on veut allier les parfums de l’huile d’olive tout en gardant le croustillant apporté par le beurre, on peut tout à fait combiner les deux, comme dans ce gâteau aux cerises et à la vanille aux parfums enivrants et printaniers, que vous trouverez sur le site des huiles végétales (S’il n’y est pas encore, cela ne saurait tarder).

Quelle huile goût neutre ?

Pour l’assaisonnement – On recommande des huiles de cuisine pressées à froids et riches en oméga 3. Outre la trop traditionnelle huile d’olive, on peut opter pour le goût neutre des huiles de colza, de soja ou de germes de maïs, mais aussi pour les huiles de noix, de sésame, de noisette, d’avocat, de lin, de pépins de raisins ou d’argan, toutes idéales pour rehausser le goût des aliments.

Quelle huile utiliser pour des muffins ?

Quand vous cuisinez des muffins, des biscuits ou des gâteaux, vous pouvez remplacer une tasse de matières grasses solides, comme du beurre ou du shortening, par ¾ de tasse d’ huile de canola. Vous pouvez également utiliser de l’ huile végétale ou de l’ huile de tournesol.

Quelle est l’huile la plus saine ?

Quelle est la meilleure huile pour la santé ? – L’ huile d’olive est probablement la meilleure huile pour la santé. Riche en vitamines (A, D, E et K) et en oméga-9, elle agit sur le cholestérol , protège l’organisme contre les maladies cardiovasculaires, améliore la glycémie et régule le transit intestinal.

Côté cuisine, vous pouvez l’utiliser aussi bien crue que cuite. En effet, l’huile d’olive est peu sensible à l’oxydation et ne s’altère donc pas avec l’augmentation de température. Choisissez de préférence une huile d’olive biologique, vierge (taux d’acidité inférieur à 2) ou vierge “extra” (taux d’acidité inférieur à 1).

Vous dégusterez ainsi une huile obtenue par des procédés mécaniques, donc sans solvants chimiques. À lire aussi

  • Quelle Huile Pour Gâteau

Quelle huile est la plus digeste ?

L’huile de canola, un détoxifiant naturel en puissance – L’huile de canola est l’une des meilleures huiles alimentaires pour la santé. Elle contient très peu d’acides gras saturés et présente un excellent équilibre oméga 6-oméga 3 qui contribue à réduire le taux de cholestérol total dans l’organisme.

Selon des études de la Food and Drug Administration (FDA) américaine, il existe des preuves scientifiques de ses vertus de détoxification naturelle du corps humain. La consommation journalière d’une cuillère et demie à soupe d’huile de canola pourrait contribuer à réduire le risque de maladies coronariennes.

Si elle résiste assez bien à la chaleur, l’huile de canola perd ses vertus à haute température. Il est préférable de la consommer dans les salades ou les préparations ne nécessitant pas de cuisson.

Quelle est la meilleure huile de cuisson pour la santé ?

La meilleure : l’huile d’olive – Une huile pour la cuisson doit comporter :

  • beaucoup d’acides gras saturés ou mono-insaturés qui supportent bien la chaleur,
  • et le moins d’acides gras poly-insaturés possible.

En effet, les acides gras poly-insaturés sont sensibles à la chaleur qui les transforme en composés toxiques. C’est pourquoi, la réglementation française impose qu’une huile de cuisson ne possède pas plus de 2% d’oméga 3 (mentionné sur la bouteille d’huile par le termeacide alpha-linolénique). L’huile d’olive est la seule huile qui supporte d’être chauffée (à maximum 180°C) sans être détériorée c’est-à-dire sans perdre ses qualités pour la santé.

You might be interested:  Ou Trouver Du Fromage Vegan?

Ceci est dû à la forte teneur en acides gras mono-insaturés (oméga 9), beaucoup moins sensibles à la chaleur que les acides gras poly-insaturés (oméga 3 et oméga 6). C’est pourquoi nous recommandons d’utiliser l’huile d’olive pour la cuisson plutôt que toute autre huile dont les acides gras seraient modifiés sous l’effet de la chaleur.

Comment savoir si on ne dépasse pas 180° C ? Respecter le point de fumage d’une huile. Le meilleur conseil est de jeter l’huile si elle commence à fumer ou à mousser.

Pourquoi remplacer le beurre par de l’huile ?

Pâtisserie : huile ou beurre ? – Après le plat, passons au dessert ! Quelle matière grasse employer en pâtisserie ?  Vous pouvez employer du beurre si vous le souhaitez mais vous pouvez aussi faire le choix de remplacer le beurre par de l’huile végétale.

Vous vous demandez probablement pourquoi remplacer le beurre dans un gâteau ? Et bien, prenons l’exemple d’un gâteau, vous êtes pressé(e), utiliser de l’huile permet de gagner du temps car vous n’aurez pas à faire fondre le beurre ni à nettoyer le bol que vous aurez utilisé pour le faire fondre ! En plus, si vous faites un gâteau avec vos enfants, utiliser de l’huile plutôt que du beurre fondu limite les risques de brûlure, un accident domestique qui touche souvent les plus jeunes.

Si vous remplacez le beurre par de l’huile végétale, vous avez deux options : utiliser une huile neutre pour que le goût de l’huile ne se sente pas. Vous pouvez aussi faire le choix d’utiliser une huile riche en goût pour donner une touche d’originalité à votre dessert.

Dans ce cas là, on vous conseille d’utiliser de l’huile de noix, de noisette ou encore de sésame. Comptez 80 grammes d’huile végétale en remplacement de 100 grammes de beurre. Vous pouvez également faire le choix de remplacer le beurre par de la purée d’amandes, des petits suisses ou un yaourt ou encore de la compote de pommes ou de bananes si vous souhaitez alléger votre gâteau.

Ces astuces peuvent aussi vous dépanner si vous n’avez plus de beurre et que vous voulez quand même faire un gâteau. Vous avez désormais toutes les clés pour choisir entre le beurre et l’huile en cuisine et en pâtisserie. Vous savez quelle matière grasse utiliser pour cuire un steak en prenant soin de votre santé.

Quel est le pire entre le beurre et l’huile ?

20 mai 2015 – Par Nautilus Plus Quelle Huile Pour Gâteau 2 minutes Pour la grande majorité d’entre nous, si nous avons à choisir entre le beurre ou l’huile, notre choix irait sans doute vers l’huile pour ses vertus qui sont maintenant reconnues. Il est vrai que l’huile est meilleure pour la santé que le beurre, car elle contient des gras insaturés qui sont bénéfiques pour notre santé cardiovasculaire. Par contre, il faut faire attention, car certaines huiles contiennent des gras saturés au même titre que le beurre lorsqu’on les fait trop chauffer.

Chaque type d’huile possède un point de fumée qui, lorsqu’atteint, provoque la transformation des bons gras en gras saturés. Je vous invite d’ailleurs à lire l’article les huiles et leurs utilisations pour en apprendre davantage sur le sujet.

De plus, pour une même quantité, l’huile contient plus de gras que le beurre parce que le beurre est fait à 80 % de matières grasses et 20 % d’eau, tandis que l’huile ne contient que des matières grasses. Ce qu’il faut retirer de ce fait, c’est que l’huile est effectivement bénéfique pour notre santé, mais toute bonne chose a une limite. Voici un tableau qui compare le beurre, la margarine et l’huile sur le plan de leur teneur en calories et en gras : Quelle Huile Pour Gâteau Selon ce tableau, en se fiant seulement aux chiffres, le « meilleur choix » serait la margarine légère, mais tout dépend de l’utilisation qu’on en fait et de la quantité que l’on met! Posez-vous toujours la question, à savoir si vous avez réellement besoin d’ajouter une matière grasse sur ce que vous mangez ou préparez, et tentez de réduire la portion que vous mettez habituellement. Ces petits changements feront une grande différence sur les plans de la perte de poids et de votre santé globale! Marie-Eve Nadeau, Dt. L’huile vs le beurre, lequel choisir? est un billet publié par Nautilus Plus. Le blogue Nautilus Plus vise à aider les gens dans leur cheminement de mise en forme à travers des articles sur l’entraînement, la nutrition, la motivation, des exercices et des recettes santé. Tous droits réservés © Nautilus Plus 2015 Quelle Huile Pour Gâteau.

Pourquoi mettre de l’huile et du beurre ?

Expérience – L’ajout d’un peu d’huile empêche-t-il le beurre de brûler ? Nous avons fait chauffer du beurre dans une poêle avec et sans ajout d’huile végétale, en surveillant la température, jusqu’à ce que le beurre commence à noircir. Voici les résultats.

  1. Beurre seul Le beurre a commencé à brunir vers 130 °C;
  2. À 180 °C, il était carrément brûlé;
  3. Dans une poêle, on peut très bien voir un dépôt foncé et de l’huile qui surnage en surface;
  4. Le dépôt contient des protéines et du lactose calcinés;

L’huile jaunâtre qui flotte en surface est le gras du beurre fondu. Beurre + Huile Le mélange moitié beurre, moitié huile a aussi commencé à brunir vers 130 °C et à noircir vers 180 °C. L’huile n’a pas empêché le beurre de brûler. Pourquoi? C’est qu’à cette température, les protéines et le lactose du beurre brunissent, qu’il y ait ou non présence d’huile.

D’ailleurs, on voit très bien le même dépôt foncé au fond de la poêle. Conclusion : cela est un mythe ! Pourquoi le beurre brûle-t-il ? Toutes les matières grasses (huile, saindoux, graisse végétale) se décomposent lorsqu’elles sont chauffées au-delà d’une température donnée.

Cette température, appelée point de fumée, varie d’une matière grasse à une autre, selon sa composition. Par exemple, le point de fumée de l’huile d’olive extra vierge est d’environ 200 °C, alors que celui de l’huile de canola est d’environ 240 °C. On dit que le point de fumée du beurre est de 150 °C.

  • Mais, attention, à cette température, ce ne sont pas les matières grasses du beurre qui se dégradent, mais plutôt les protéines et le lactose du beurre qui brûlent;
  • En effet, contrairement aux huiles végétales qui ne contiennent que des matières grasses, le beurre contient environ 16 % d’eau et 4 % de protéines et de lactose (un sucre);

Lorsque le beurre est chauffé, il se met d’abord à mousser. C’est tout simplement l’eau qui se transforme en vapeur et qui finit par s’évaporer. Lorsque la température du beurre atteint environ 130 °C, les protéines et le lactose commencent à brunir. On obtient alors du « beurre noisette », au goût délicieusement caramélisé.

  1. Mais si la température continue à grimper, les protéines et le lactose commencent à noircir et le beurre prend alors un goût brûlé, âcre et désagréable;
  2. Il n’est pas recommandé de consommer du beurre noir;

Comme c’est le cas pour n’importe quel aliment brûlé, les substances calcinées sont considérées comme nocives pour la santé. Comment faire du beurre clarifié ? Pour cuisiner au beurre sans crainte de le voir brûler, on doit retirer les coupables — les protéines et le lactose — en les séparant des matières grasses du beurre.

C’est justement ce que l’on fait lorsque l’on prépare du beurre clarifié. 1 › Fondre Pour clarifier le beurre, il suffit de le faire fondre doucement sur le feu ou dans une tasse au micro-ondes. Le beurre se séparera alors en trois couches : une couche aqueuse et blanchâtre (le petit lait) au fond, une huile jaunâtre et transparente au centre et une couche de mousse formée elle aussi de protéines (la caséine), à la surface de l’huile.

2 › Enlever Pour clarifier, on enlève d’abord la mousse blanchâtre de la surface à l’aide d’une cuillère. 3 › Décanter Puis, on décante lentement l’huile de beurre dans un autre récipient, en prenant soin de laisser le petit lait au fond. Le beurre clarifié est donc uniquement l’huile jaunâtre au centre.

4 › Utiliser Le beurre clarifié peut être utilisé pour sauter et même pour faire de petites fritures. À la différence du beurre ordinaire, le beurre clarifié a l’avantage de supporter des températures allant jusqu’à 230 °C.

Au-delà de cette température, le beurre commencera à dégager de la fumée, signe que ses matières grasses se dégradent. Qu’est-ce que le ghee ? Depuis des siècles, plusieurs pays utilisent le beurre clarifié pour la cuisson. On lui donne le nom de « ghee » en Inde, de « smen » au Maroc ou de « samna » en Égypte.

Il se conserve plus longtemps que le beurre ordinaire, un avantage dans les endroits où la réfri­gération n’est pas toujours disponible. Précision Même si l’huile ajoutée au beurre n’empêche pas ce dernier de brûler, on peut vouloir mélanger le beurre avec de l’huile végétale pour la cuisson.

Pourquoi? Dans une recette qui nécessite une quantité appréciable de matière grasse, cela permet d’avoir le bon goût du beurre, mais sans le désavantage de ses gras saturés..

You might be interested:  La Vache Qui Rit Fromage Bebe?

Est-ce qu’on peut mettre de l’huile d’olive dans un gâteau ?

-Il y a des entremets et des desserts pour lesquels le remplacement donne de très bons résultats : gâteaux, madeleines, entremets aux amandes, aux noisettes, au chocolat, etc. L’ huile d’olive peut également être utilisée pour faire des glaces.

Quelle est la différence entre l’huile de colza et l’huile de tournesol ?

Quelles sont les différences entre l’huile de colza et l’huile de tournesol ? – L’huile de colza est extraite des graines d’une variété de colza spécialement cultivée à des fins culinaires. Cette variété a été sélectionnée pour éliminer la saveur désagréable et les composés toxiques que l’on trouve dans les graines de colza ordinaires.

L’huile de tournesol est extraite des graines de tournesol. L’huile de colza et l’huile de tournesol présentent des différences importantes en ce qui concerne leurs effets sur la santé, qui tiennent en grande partie à l’équilibre entre les acides gras oméga-6 et oméga-3.

Lorsqu’ils sont consommés avec modération, les acides gras oméga-6 sont essentiels pour la santé ; cependant, le rapport entre les acides gras oméga-6 et oméga-3 est important. Plus ce rapport est faible, mieux c’est pour réduire l’inflammation. Un rapport sain serait de 4:1.

Dans l’huile de colza, le rapport est de 2:1 ; dans l’huile de tournesol, ce rapport est de 40:1. Un excès d’acides gras oméga-6 dans l’alimentation peut entraîner des inflammations et des problèmes de santé connexes ( 1 ).

Un autre problème concerne la formation de composés appelés aldéhydes. Les aldéhydes sont associés aux maladies cardiaques et au cancer. L’huile de tournesol génère des aldéhydes à des températures relativement basses. Elle commence à les libérer à environ 82 °C.

Ceci est important car l’huile de tournesol est souvent utilisée à des températures élevées en raison de son point de fumée relativement élevé ( 2 ). L’huile de colza reste relativement saine, même à des températures moyennes à élevées.

La variété d’huile de tournesol à haute teneur en acide oléique est considérée comme plus sûre pour la cuisson. Elle contient 80 % d’acide oléique, alors que la version ordinaire n’en contient que 20 %. L’huile de colza est généralement beaucoup moins chère que l’huile de tournesol.

L’huile de colza raffinée est généralement l’une des huiles de cuisine les moins onéreuses. Les huiles de colza et de tournesol se distinguent également par le type de vitamine E qu’elles contiennent. Toutes deux sont connues pour être de bonnes sources de cette vitamine antioxydante, mais elles en contiennent des formes différentes.

L’huile de colza contient du gamma-tocophérol, qui aurait un effet négatif sur la fonction pulmonaire, tandis que l’huile de tournesol contient de l’alpha-tocophérol, qui serait bénéfique pour la santé des poumons ( 3 , 4 ).

C’est quoi de l’huile neutre ?

Une huile neutre serait une huile sans saveur tout comme l’ huile de Canola. Les huiles d’arachide, huile de noix et huile de sésame par exemple n’en sont pas.

Comment remplacer l’huile de tournesol dans un gâteau ?

Quels produits utiliser pour remplacer l’huile de tournesol ? – L’huile d’olive : c’est un produit que nous avons tous dans nos placards et qui ne manque pas de faire concurrence à l’huile de tournesol. L’huile d’olive s’utilise aussi bien crue que cuite puisqu’elle possède un corps gras relativement stable à la cuisson.

  1. Elle est donc parfaite pour assaisonner une salade, sublimer des légumes ou encore cuire une viande à la poêle;
  2. S’il n’existe pas de contre-indication à la chauffer jusqu’à 210°C, elle perd toutefois ses arômes au-delà de 70°C;

L’huile de colza : reconnue pour ses qualités gustatives, l’huile de colza peut être incorporée dans une pâte à gâteau, à cake ou encore une pâte à crêpes. Avec ses arômes puissants, elle est parfaite pour les vinaigrettes et les sauces. Elle peut également convenir pour des cuissons douces à la poêle, par exemple d’une viande, d’un poisson ou de légumes.

En revanche, elle ne peut pas être utilisée pour des fritures puisqu’elle ne supporte pas les hautes températures. L’huile de pépin de raisin : considérée comme une huile neutre, l’huile de pépin de raisin est idéale pour les marinades, pour assaisonner une salade ou des crudités ou encore pour préparer une délicieuse mayonnaise maison.

Elle se substitue très bien à l’huile de tournesol pour cuire une viande rouge ou blanche ou encore un poisson. Sans oublier les gâteaux et pâtisseries variées où elle trouve toute sa place. L’huile de coco : avec ses belles saveurs de coco, cette huile donnera du peps à vos préparations.

  1. Solide lorsqu’elle est conditionnée en pot, elle fond ensuite au contact de la chaleur;
  2. Une petite noisette suffit pour poêler vos ingrédients;
  3. N’hésitez pas à l’intégrer à la préparation d’un poulet au curry ou dans des desserts (gâteaux, glaçages, etc);

Elle résiste aussi très bien aux hautes températures. Bonus : un pot d’huile de coco est économique puisqu’il peut durer pendant des semaines, voire des mois. Pour la choisir, préférez une marque bio. Le produit doit comporter les mentions « vierge » et « première pression à froid » pour des qualités nutritives préservées.

L’huile de sésame : son petit goût original en fait une alliée de taille pour réaliser des vinaigrettes ou des marinades pour cuire des viandes ou du poisson. Elle peut aussi remplacer l’huile de tournesol dans des plats aux saveurs asiatiques tels que les woks, pad thaï, riz sautés, etc.

Elle est parfaite pour sublimer une soupe, une assiette de légumes ou encore un houmous maison ou un caviar d’aubergine. L’huile de noix ou noisette : elles parfument vos plats sans le moindre effort. Attention, l’huile de noix s’utilise quant à elle uniquement à froid pour relever le goût de vos salades, légumes, poissons et soupes variées.

  • Remplacez l’huile de tournesol de vos vinaigrettes par les huiles de noix et noisettes pour une touche originale et gourmande;
  • Le beurre : pour remplacer l’huile de tournesol dans vos gâteaux préférés, utilisez du beurre fondu;

Il est également possible de l’utiliser pour des cuissons courtes ou à température peu élevée en remplacement de l’huile. À lire aussi : – Huile, pâtes, faut-il s’inquiéter des possibles pénuries à venir ? – Réalisez une vinaigrette aux fruits rouges comme dans Top Chef pour ajouter du pep’s à vos recettes – Par quoi remplacer le beurre ?.

Quelle huile il ne faut pas cuire ?

Le point de fumée des huiles – Une méthode relativement simple consiste à regarder le point de fumée de chaque huile, c’est-à-dire la température à partir de laquelle celle-ci fume et devient potentiellement toxique. Pour vous aider à vous y retrouver, nous avons préparé un tableau récapitulatif des points de fumée des huiles notables, de la température la plus faible à la plus élevée.

Type d’huile Point de fumée (en °C)
Huile de tournesol, de colza et de lin non raffinée 107
Beurre 130
Huile de tournesol oléique non raffinée 160
Huile de noix ou d’arachide non raffinée 160
Huile de chanvre 165
Huile de sésame ou de coco non raffinée 177
Huile d’olive extra vierge 191
Huile d’amande, de pépins de raisin ou huile l’olive vierge 216
Huile de noisette 221
Huile de tournesol, de noix de coco, de sésame et d’arachide raffinée 232
Huile de palme concrète et de colza raffinée 240
Huile d’avocat 271

Les huiles de tournesol, de colza ou de lin non raffinées font donc partie des huiles les moins propres à la cuisson puisqu’elles fument à des températures peu élevées et deviennent donc rapidement toxiques. A l’inverse, l’huile d’avocat n’atteindra à priori jamais son point de fumée sur une plaque de cuisson et peut donc être utilisée sans aucun problème pour cuire vos aliments. Nous évoquions dans le tableau ci-dessus les « huiles raffinées », il s’agit en fait d’huiles qui ont subi un processus industriel dans le but d’être « améliorées ».

Il peut s’agir de désodoriser une huile, de la rendre neutre en goût ou encore de la rendre plus stable à la chaleur. Si ces huiles sont toujours plus performantes pour la cuisson que la même huile non raffinée, certains avantages nutritionnels disparaissent lors du raffinage puisqu’une partie des vitamines et antioxydants sont détruits.

Aussi, ce processus utilise souvent des produits chimiques qui peuvent se retrouver dans votre huile. De ce fait, si vous faites le choix d’utiliser une huile raffinée pour vos cuissons, privilégiez une huile biologique. Les plaques de cuisson chauffent rarement à des températures trop élevées donc à partir d’une certaine température, le point de fumée n’est plus vraiment un critère pour le choix de vos huiles.

  1. Nous considérons qu’au-delà d’un point de fumée à 150°C, une huile est bien adaptée à la cuisson;
  2. D’autres critères sont donc à regarder pour choisir l’huile qui vous conviendra le mieux pour cuire vos préparations;

Découvrez sans plus attendre notre présentation des huiles propres à la cuisson.

Quelle est la différence entre l’huile de colza et l’huile de tournesol ?

Quelles sont les différences entre l’huile de colza et l’huile de tournesol ? – L’huile de colza est extraite des graines d’une variété de colza spécialement cultivée à des fins culinaires. Cette variété a été sélectionnée pour éliminer la saveur désagréable et les composés toxiques que l’on trouve dans les graines de colza ordinaires.

L’huile de tournesol est extraite des graines de tournesol. L’huile de colza et l’huile de tournesol présentent des différences importantes en ce qui concerne leurs effets sur la santé, qui tiennent en grande partie à l’équilibre entre les acides gras oméga-6 et oméga-3.

Lorsqu’ils sont consommés avec modération, les acides gras oméga-6 sont essentiels pour la santé ; cependant, le rapport entre les acides gras oméga-6 et oméga-3 est important. Plus ce rapport est faible, mieux c’est pour réduire l’inflammation. Un rapport sain serait de 4:1.

  • Dans l’huile de colza, le rapport est de 2:1 ; dans l’huile de tournesol, ce rapport est de 40:1;
  • Un excès d’acides gras oméga-6 dans l’alimentation peut entraîner des inflammations et des problèmes de santé connexes ( 1 );

Un autre problème concerne la formation de composés appelés aldéhydes. Les aldéhydes sont associés aux maladies cardiaques et au cancer. L’huile de tournesol génère des aldéhydes à des températures relativement basses. Elle commence à les libérer à environ 82 °C.

Ceci est important car l’huile de tournesol est souvent utilisée à des températures élevées en raison de son point de fumée relativement élevé ( 2 ). L’huile de colza reste relativement saine, même à des températures moyennes à élevées.

La variété d’huile de tournesol à haute teneur en acide oléique est considérée comme plus sûre pour la cuisson. Elle contient 80 % d’acide oléique, alors que la version ordinaire n’en contient que 20 %. L’huile de colza est généralement beaucoup moins chère que l’huile de tournesol.

L’huile de colza raffinée est généralement l’une des huiles de cuisine les moins onéreuses. Les huiles de colza et de tournesol se distinguent également par le type de vitamine E qu’elles contiennent. Toutes deux sont connues pour être de bonnes sources de cette vitamine antioxydante, mais elles en contiennent des formes différentes.

L’huile de colza contient du gamma-tocophérol, qui aurait un effet négatif sur la fonction pulmonaire, tandis que l’huile de tournesol contient de l’alpha-tocophérol, qui serait bénéfique pour la santé des poumons ( 3 , 4 ).

Quelle huile pour quel usage ?

Quelle Huile Pour Gâteau © Cassiano Barletta Toutes aussi caloriques les unes que les autres, ne cherchez pas l’huile light, elle n’existe pas ! Veillez simplement à bien utiliser les huiles, à la bonne température, pour ne pas dépasser leur point de fumée, c’est à dire la température de chauffage au-delà de laquelle elles pourraient se dégrader et devenir potentiellement toxiques. Mais qu’elles soient utilisées crues ou cuites, variez les huiles, pour profiter de leurs apports nutritionnels différents. Quelle Huile Pour Gâteau © Daria Nepriakhina Les huiles de cuisson Huile d’olive, de tournesol, huile de pépins de raisin, huile de soja, huile de coco supportent très bien la cuisson à la poêle, au wok, en cocotte et au four. Les huiles de friture Huile d’arachide, huile de coco, huile de tournesol sont particulièrement adaptées à la friture grâce à leur point de fumée élevé. Les huiles d’assaisonnement Olive, colza, soja, noix, sésame, noisette, avocat, lin, pépins de raisins ou encore huile d’argan, apportent aux assaisonnements leur goût particuliers.

  • Pour les vinaigrettes et mayonnaises, choisissez une huile de colza pour son goût neutre ou une huile d’olive si vous souhaitez une peu plus de typicité;
  • Les huiles de noix ou de graines déclinent une palette de saveurs;

L’huile d’argan, au goût prononcé d’amande et de noisette accompagne idéalement les poissons, les légumes ; les huiles de noix ou de noisette relèvent divinement des fromages de chèvre, des légumes grillés… Les huiles en pâtisserie Pour simplement apporter un corps gras à vos gâteaux, préférez les huiles neutres (tournesol, colza, soja ou maïs).

Pour apporter un petit goût en plus, choisissez des huiles de caractère, comme l’huile d’olive, dans un crumble ou une tatin de pommes , de noix, d’avocat, ou de coco. Les huiles aromatisées Elles parfument les entrées, soulignent une saveur, ce sont souvent des huiles d’olive dans lesquelles ont macéré des aromates, des agrumes, des piments, des herbes fraîches… et même du chocolat.

Elles doivent impérativement être utilisées crues. Chauffées, elles perdraient tous leurs arômes. Quelle Huile Pour Gâteau © Magali Ancenay Vantée par le régime méditerranéen, l’ huile d’olive reste l’huile santé par excellence. Choisissez-la vierge ou extra vierge pour qu’elle soit la plus naturelle possible. Son goût varie selon les régions et les olives utilisées, apprenez à la goûter pour trouver celle qui vous correspond. Très riche en oméga 9, elle doit être alternée avec une autre huile pour combler nos besoins en oméga 3.

L’ huile de tournesol , au goût neutre et sa tenue à haute température est idéale pour toutes les cuissons et se glisse aussi dans des pâtisseries. Très riche en oméga 6, il faut aussi l’alterner. Troisième huile la plus consommée en France, l’ huile de colza est parfaitement équilibrée en oméga 3 et oméga 6.

Industrielle et raffinée, elle est assez neutre ; biologique et pressée à froid, son goût devient plus intéressant et elle est également plus riche en nutriments. Elle devient alors parfaite pour accompagner des légumes tièdes ou froid avec un filet de citron.

Si vous la cuisez, vous faites s’envoler ses oméga 3, dommage ! Riche en acides gras saturés, l’ huile de coco , solide à température ambiante, reste très stable une fois chauffée. Idéale pour une cuisine exotique, au wok par exemple, elle peut aussi remplacer une partie du beurre dans une recette de pâtisserie et apporter ses arômes subtils de coco.

Le goût neutre de l’ huile d’arachide et sa très bonne tenue aux températures élevées, en font une huile idéale pour les fritures de pommes de terre et des beignets. Ultra polyvalente et capable de monter à des températures élevées sans fumer, l’ huile de pépin de raisin s’utilise aussi bien pour la friture, qu’en marinade ou en assaisonnement.

  1. Parmi les huiles gastronomiques , on retrouve les huiles d’argan, d’avocat , de chanvre, de noisette, de noix, de noix de pécan, de pépin de courge , de pignon de pin, de pistache …Elles présentent tour à tour des goûts subtils plus ou moins prononcés;

Gourmandes, suaves et parfumées, elles sont plutôt fragiles, et se conservent au réfrigérateur une fois ouvertes. Elles s’utilisent exclusivement à froid en assaisonnement sur des salades et des crudités, en filet sur des légumes, des viandes et poissons cuits ou avec des fromages.

Une d’entre elles supporte particulièrement bien la cuisson. L’ huile de sésame , incontournable de la cuisine asiatique offre un délicieux goût toasté de sésame grillé, qui ne s’évapore pas à la cuisson.

D’une manière générale, variez les huiles pour diversifier les apports nutritionnels et choisissez-les en fonction de vos goûts et de votre façon de cuisiner. CLH.

Author: Delmare Gareau
Quelle Huile Pour Gâteau?