Qui A Créé Le Fromage?

Qui A Créé Le Fromage

Une archéologie du fromage ! – Éric Birlouez précise que” le fromage est très récent dans l’histoire de l’humanité, car pour faire du lait, il fallait d’abord savoir domestiquer des espèces de mammifères. Cette histoire commence à l’époque du Néolithique précisément, il y a 10 000 ans, avec la domestication des chèvres et des brebis au Proche-Orient, puis grâce aux bovins, plus tard”.

Les premières traces de fromage sont retrouvées en Pologne il y a environ 7000 ans : l’archéologie avait permis de trouver des petits morceaux de poteries cassés avec des petits trous formés qui dataient très vraisemblablement de cette époque : ils contenaient du fromage et les petits trous laissaient alors penser à une sorte de faisselle , de moule ! Des analyses chimiques ont permis de constater qu’il y avait des matières grasses que l’on pouvait attribuer au fromage.

” En France, tout se passe à la même époque : quelques migrants, arrivés sur la plage de Roquebrune près de Menton, transportent avec eux, dans leur pirogue, les produits qu’ils ramenaient de chez eux. Tout porte à croire qu’ils avaient, eux aussi, domestiqué des brebis et des chèvres”.

Qui a inventé le mot fromage ?

Les racines étymologiques du mot « fromage » Le grec phormos a donné le latin forma, qui signifie « former » ou « mouler ». Ainsi, dans l’Antiquité, on parlait de caseus formaticus pour désigner le « fromage fait dans un moule ».

Quel est le premier pays du fromage ?

Le premier pays des fromages protégés – La France, dont on recense plus d’un millier de recettes traditionnelles, est le pays qui compte le plus grand nombre de produits protégés. Avec 45 AOC (appellations d’origine contrôlée ou AOP au niveau européen), 6 IGP (indication géographique protégée) et 6 Label rouge pour le fromage, la France arrive au niveau de l’Italie et ses 47 fromages AOP.

Si les États-Unis sont le premier pays producteur de fromages, ils exportent assez peu, la production étant en grande partie destinée à la consommation intérieure. La France, en revanche, produit aussi bien pour son commerce intérieur que pour l’exportation.

En 2013, l’Hexagone était le plus gros consommateur de fromage, avec 25,9 kg par an et par personne , contre 15,4 kg pour les États-Unis. Des États-Unis qui restent, en dehors de l’Europe, le pays qui importe le plus de fromage français : 22 494 tonnes en 2015 selon les chiffres 2016 de l’Économie laitière..

Quel fromage a été inventé en premier ?

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. L’ histoire du fromage remonte vraisemblablement au néolithique. Son invention est sans doute liée à la pratique du transport de lait dans des vessies faites de caillettes de ruminants , sources de présure. Certains avancent aussi l’observation de lait caillé dans la caillette de veau abattus pour être consommés. Aucune preuve ne permet de déterminer avec certitude la région d’origine de la fabrication du fromage , qui peut se trouver en Europe , en Asie centrale ou au Moyen-Orient.

Cependant, des preuves convaincantes montrent que la production laitière était pratiquée en Égypte et à Sumer environ 3100 ans avant notre ère, que des prairies existaient au Sahara dès le IV e millénaire av.

-C. , et on a retrouvé des faisselles polonaises datées de plus de 7000 ans [ 1 ] (culture rubanée) [ 2 ] et d’autres indices en Turquie d’Europe il y a 9500 ans [ 3 ]. Plusieurs éléments plaident pour une connaissance du fromage ou de produits laitiers apparentés ( laits fermentés , caillebottes ) aussi ancienne que la traite du bétail elle-même. :

  • Lorsque l’on abandonne du lait à l’air libre, il se met spontanément à fermenter. Il s’acidifie ou surit selon les micro-organismes présents et caille au bout de quelques heures. Cette fermentation permet de conserver le caillé quelques jours, cette durée est augmentée si on sale. Il n’y avait aucune autre façon de conserver des produits laitiers au néolithique.
  • Des études génétiques pratiquées sur des populations d’Europe du nord montrent que des gènes apportant la tolérance au lactose à l’âge adulte ( Intolérance au lactose ) sont apparus après le passage de ces populations à l’agriculture [ 4 ]. Avant l’apparition de cette tolérance, on pouvait éliminer le lactose du lait par fermentation puis égouttage du caillé (ce qui revient à faire soit du lait ribot , soit du fromage).

La fabrication du fromage s’est répandue en Europe au moins dès l’époque du mythe hellénique [ 5 ] et, selon Pline l’Ancien , est devenue une technique élaborée dès les débuts de l’ Empire romain [ 6 ] , quand des fromages appréciés étaient expédiés à longue distance pour satisfaire les goûts de l’élite romaine.

Qui est le pays du fromage ?

La période de confinement a eu de profondes conséquences pour de nombreux secteurs d’activité. Et à l’image de plusieurs fleurons industriels français, l’ industrie du fromage a elle aussi beaucoup souffert de la fermeture des commerces. Comme le rapporte LCI, les ventes de fromages AOP ont baissé de 60 % dans l’Hexagone pendant le confinement et des tonnes d’invendus pourraient finir à la poubelle faute d’acheteurs.

Au pays des mille fromages, les représentants du secteur et plusieurs personnalités ont lancé un appel pour soutenir les diverses productions régionales. Mais combien de fromages différents sont produits dans l’Hexagone ? La France est-elle, comme le veut sa réputation, le pays qui en compte le plus ? Selon si l’on se base sur les chiffres communiqués par le Cniel ou sur le recensement de l’édition 2018 du « Guide des fromages au lait cru », il existerait entre 1 200 et 2 380 variétés de fromages français.

Mais il est vraiment difficile de pouvoir statuer sur un chiffre exact, compte tenu du fait que de nouvelles variétés sont créées chaque année et qu’il existe une multitude de critères pour définir les différents types de fromage. Un référentiel commun permet toutefois de comparer la diversité des productions fromagères dans les pays d’Europe, dont le fromage fait partie du patrimoine gastronomique depuis des millénaires.

  • Il s’agit des appellations d’origine, les IGP et AOP, qui ont été créées au début des années 1990;
  • Ces dernières définissent les spécialités de fromage selon un ensemble de savoir-faire et de caractéristiques organoleptiques, tout en garantissant un lien avec une origine géographique de production;

Ainsi, d’après le recensement de la Commission européenne , la France est le pays qui en compte le plus avec 54 appellations fromagères enregistrées en juin 2020. L’Hexagone devance de justesse l’Italie avec ses 53 appellations, suivent ensuite l’Espagne (28) et la Grèce (21). Description Ce graphique présente le classement des pays selon le nombre d’appellations fromagères enregistrées (IGP et AOP) en date de juin 2020. Signaler URL à utiliser comme lien de référence :.

Quel est le premier fromage en France ?

Il est l’un des aliments manufacturés des plus anciens et remonte vraisemblablement à la préhistoire. Il serait apparu en même temps que l’élevage, à l’époque néolithique, c’est-à-dire 7 000 ans avant Jésus-Christ, cependant il est tellement ancien que l’on ne peut dater avec précision les premières fabrications.

  • Aucune preuve ne permet de déterminer avec certitude la région d’origine de la fabrication du fromage, qui peut se trouver en Europe, en Asie centrale ou au Moyen-Orient;
  • Cependant, des preuves convaincantes montrent que la production laitière était pratiquée en Égypte et à Sumer environ 3100 ans avant notre ère, et que des prairies existaient au Sahara dès le quatrième millénaire avant JC, récemment on a même retrouvé des faisselles polonaises datées de plus de 7000 ans;
You might be interested:  Comment Dit-On Gâteau En Anglais?

Son invention est sans doute liée à la pratique du transport de lait dans des vessies faites de panses de ruminants, sources de présure, qui servaient de sacs. En effet, dans les organes, notamment l’estomac, il y a ce que l’on appelle la présure, ce qui est un élément indispensable à la fabrication du fromage.

Les peaux et les organes des animaux étaient faits pour stocker les aliments et ce serait en fait par hasard que le premier fromage serait apparu : Un nomade de l’époque constata que le lait s’était transformé en une substance à moitié solide.

Curieux et affamé, il goûta à son « lait » pour découvrir que cette substance avait une certaine saveur. Ce mode de transformation du lait devint un secret de fabrication bien gardé. Par exemple, dans l’ancienne Égypte, seuls les Prêtres détenaient ce secret.

La fabrication du fromage s’est répandue en Europe dès l’époque du mythe hellénique et, selon Pline l’Ancien, elle est devenue une technique élaborée dès le début de l’Empire romain, quand des fromages appréciés étaient expédiés à longue distance pour satisfaire les goûts de l’élite romaine.

Récits d’Homère narrant la fabrication du fromage selon le Cyclope, découvertes archéologiques en Mésopotamie ou urnes à fromage dans les sépultures des Pharaons, les premières traces de son existence remontent à l’Antiquité (entre -3500 et -2800 ans avant JC).

  • Chez les Romains et les Grecs, Les fromages étaient considérés comme un produit de base de leur alimentation et comme un ingrédient à utiliser dans les plats salés ou sucrés, mais accessibles surtout aux riches;

À l’époque de l’empire romain, la fabrication du fromage était assez perfectionnée pour qu’on compte au moins treize variétés de fromages. Ce sont d’ailleurs les Romains qui ont inventé le pressoir afin de perfectionner la technique de l’égouttage du caillé, technique qu’ils exportèrent jusqu’en Grande-Bretagne.

Le premier à formuler clairement les différentes étapes nécessaires à la fabrication du fromage est le romain Columelle, en 60 après JC dans son Traité d’Agronomie. Il y recommande de faire cailler le lait avec l’estomac de jeunes veaux non sevrés ou avec du suc de figuier.

Le caillé est ensuite égoutté dans des corbeilles de joncs ou des récipients en bois percés puis pressé à l’aide de lourdes pierres. Columelle précise également l’importance du sel dans la fabrication de ce met, qui relève son goût, mais participe également à son séchage et à sa conservation.

A cette époque le fromage faisait déjà partie de la ration quotidienne des légionnaires romains, César lui-même aurait succombé au charme d’un bleu dégusté à Saint Affrique, à quelques kilomètres de Roquefort-sur-Soulzon (Aveyron, Midi-Pyrénées).

Mais avec la chute de l’Empire romain et l’invasion des barbares une multitude de recettes de fromages ont petit à petit disparu. Seules quelques méthodes de fabrication ont pu être conservées dans des monastères ou des vallées très reculées. C’est dans ces lieux de recueillement, qu’au fil des années, pour assurer leur subsistance, les moines, avec toute la patience et le soin nécessaire, mettent au point de nombreuses recettes de fromages, qui d’ailleurs existent encore de nos jours.

  1. Mais le fromage ne reste pas longtemps l’apanage d’une minorité;
  2. C’est au Moyen-âge que les moines d’Europe inventent les techniques d’affinage;
  3. Ceux-ci fabriquaient des fromages aux saveurs plus douces;
  4. Dans le Jura et les Alpes, certaines communautés de paysans montagnards s’affranchissaient et se regroupaient en « fruitières », leur permettant de confectionner de gros fromages;

En 732, plusieurs régions ont donné leur nom à des fromages qui sont encore commercialisés aujourd’hui comme, entre autres, le Poitou, la Vallée de Munster, la ville italienne de Gorgonzola et la région de Maroilles. En 1217, Blanche de Navarre fait parvenir deux cent fromages de Brie à Philippe Auguste pour qu’il puisse les offrir en cadeau aux dames de sa cour car déjà, on apprécie les vertus nutritives du fromage ! Dès le 13ème siècle, les fermières, pour assurer leurs revenus et tirer un maximum de leur production laitière, mettent au point de nouvelles variétés de fromages.

  • C’est ainsi que naît, en 1267 à Déservilliers (Doubs, Franche-Comté), la première coopérative française;
  • Au 16e siècle, la reine Élisabeth I faisait officiellement la promotion du Cheshire que l’on fabriquait depuis déjà depuis trois siècles;

C’est au 19e siècle que l’histoire du fromage va prendre un grand tournant ! L’industrie du fromage à pâte fraîche fut lancée en France vers 1850 par Charles Gervais après sa visite chez une fermière, dame Héroult, qui fabriquait du fromage frais. Il est à l’origine de la fabrication des « petits suisses », technique d’égouttage par couches effectuée par la pression des sacs de toile contenant le caillé les uns sur les autres pour obtenir un caillé plus ou moins pressé.

  1. La pasteurisation fût découverte à partir de 1857;
  2. Louis Pasteur, chimiste et biologiste, découvre que des micro-organismes provoquent la fermentation de certains aliments, notamment le lait, et démontre par ses études l’influence de la chaleur sur la destruction plus ou moins complète des bactéries pathogènes;

Son disciple Emile Duclaux adapte ce procédé au fromage quelques années plus tard. Ce progrès technologique est devenu un procédé industriel. En 1880 : La collecte du lait s’organise pour la fabrication du fromage. Grâce à la « pasteurisation » le 19ème siècle sera celui de la révolution du monde fromager, qui va prendre son essor et se diversifier pour entrer dans une nouvelle aire, celle de l’industrie fromagère qui progresse rapidement.

  • La France peut se vanter de produire de nombreux fromages parmi lesquels certains dont la réputation n’est plus à faire : le Maroilles, le Brie, le Neufchâtel en Bray, le Camembert, le Roquefort, le Bleu de Sassenage;

Aujourd’hui, l’industrie du fromage bat son plein, la France produit plus de 500 fromages et l’éleveur, le laitier et le fromager demeurent des savants qui continuent à perpétuer un art aussi vieux que la nuit des temps. Plusieurs facteurs influencent le goût et la saveur du fromage : la saison, le climat, des micro-organismes précis, la qualité des sols et des pâturages, l’espèce des animaux laitiers (vaches, chèvres et brebis), les techniques de fabrication, le savoir-faire d’affinage, autant d’éléments qui donnent envie de partir à la découverte de toutes ces merveilles !.

Quel est le meilleur fromage du monde ?

Et cette année, le meilleur fromage du monde est un gruyère suisse! Considérée comme le pays du fromage, la Suisse vient de remporter un titre de meilleur fromage du monde grâce à un gruyère, le Gourmino, produit dans la région de Berne.

Quel est le pays qui a le plus de fromage ?

Ven. 22 Jan. 2021 à 17h02 La France est le pays du fromage, cela ne fait aucun doute ! Mais ce n’est pas le pays qui produit le plus de fromage dans le monde. Vous serez même certainement surpris(e) en voyant la liste du top 20 des pays qui produisent le plus de fromage. Pour répondre à la question : « Quel est le pays qui produit le plus de fromage ? », nous vous avons établi un tableau avec, pour chaque pays, le nombre de tonnes qu’il produit par an.

You might be interested:  Petit Suisse Ou Fromage Blanc?

LE FROMAGE A L’EXPORT Avant de découvrir la liste des 20 pays qui fabriquent le plus de fromage dans le monde, faisons un petit point sur le fromage à l’export. Les États-Unis sont le pays qui fabrique le plus de fromage au monde et pourtant, il en exporte peu par rapport à ce qu’il produit.

Mais où passe-t-il donc ? Dans les  grilled cheese ou les hamburgers ? Les États-Unis sont le 6 e pays exportateur au monde. L’Allemagne, quant à elle, est le plus gros producteur d’ Europe mais aussi le plus gros exportateur du monde. ils ne veulent pas de leurs fromages les Allemands ? Voici le top 10 des pays exportateurs de fromage dans le monde :

Pos.   Pays exportateurs (2019)
1 Allemagne
2 Pays bas
3 France
4 Italie
5 Danemark
6 États-Unis d’Amérique
7 Nouvelle-Zélande
8 Pologne
9 Belgique
10 Irlande

LA FRANCE ET LE FROMAGE La France est le 2 e producteur européen , après l’Allemagne, et le 3 e exportateur mondial toujours derrière l’Allemagne. Sa production de lait, toutes espèces confondues, est de 25,3 milliards de litres dont 97% de lait de vache. PRODUCTION DE FROMAGE DANS LE MONDE Le classement ci-dessous n’est pas un classement par pays qui exporte le plus de fromage ni un classement par pays qui consomme le plus de fromage, mais bien un classement par pays qui produit le plus de fromage.

Pos.   Pays (production de fromage en 2019) Tonnes
1 États-Unis d’Amérique 6 315 293
2 Allemagne 2 297 400
3 France 1 938 600
4 Italie 1 327 300
5 Pays-Bas 953 260
6 Pologne 867 950
7 Fédération de Russie 702 318
8 Turquie 696 800
9 Égypte 607 202
10 Canada 593 078
11 Royaume-Uni 461 530
12 Danemark 457 000
13 Argentine 444 128
14 Espagne 442 230
15 Nouvelle-Zélande 380 000
16 Australie 377 000
17 Iran 307 786
18 Irlande 278 400
19 Venezuela 234 834
20 Biélorussie 209 624

(source : Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture 2018 & Office statistique de l’Union européenne 2019).

Quel est le pays qui consomme le plus de fromage ?

Un quartet gagnant – Eh oui ! Il n’est pas étonnant de retrouver la France en tête de ce classement, avec 23,7 kg de fromage par habitant. Mais auriez-vous imaginé que les Allemands en consomment 20,7 kg, les Suisses 18,6 kg et les Autrichiens 18,3 kg ? Ce n’est pas négligeable ! En plateau, mais aussi en snack, dans les préparations type raclette , fondue ou tarte, et même au petit-déjeuner : la gastronomie de ces pays fait en effet une part importante au fromage.

Quel est le plus ancien fromage de France ?

Les clichés ont parfois du vrai : la France est culinairement célèbre pour ses vins et ses fromages. Plus de 1 200 sortes de fromages sont fabriqués un peu partout dans l’Hexagone. Mais quel est le plus vieux ? Vous pensez que nous allons parler du camembert  ? Raté. La plupart des experts s’accordent à dire qu’il s’agirait du Cantal ! Pline l’Ancien , auteur romain, évoque le Cantal dès le premier siècle après J-C.

Il parle d’un fromage très estimé venant du « Pays de Gabalès et du Gévaudan ». Pas de doute, il s’agit bien de ce fromage à pâte dure que l’on aime plus ou moins vieux ! Le Cantal s’appelle ainsi officiellement depuis 1298.

Il serait le plus vieux fromage français encore produit aujourd’hui. On regardera autrement notre prochaine planche de fromage ! Crédits photo : lepetitfutetoursvaldeloire.

Comment est créé le fromage ?

Il ne s’agit pas uniquement de traire une vache, une chèvre ou une brebis et de transformer le lait. La fabrication d’un fromage demande un vrai savoir-faire et de nombreuses étapes pour y parvenir ! Pour fabriquer un fromage, il est nécessaire de solidifier le lait, on y ajoute un ingrédient appelé “présure” qui lui permet de coaguler, de se figer.

Le lait se “divise” en deux matières : l’une liquide appelée “petit lait”, l’autre solide, le “caillé”. On récupère cette pâte qui sert de base au fromage. Cette étape consiste à presser le caillé manuellement dans un linge ou mécaniquement en utilisant une presse.

L’eau superflue encore présente est évacuée. Selon le type de fromage que l’on souhaite fabriquer, on va presser plus ou moins le caillé. Le sel est un ingrédient important de la fabrication. Il va permettre de prononcer le goût du fromage, d’agir en tant que conservateur, de modifier sa texture.

Le sel peut être également ajouté à d’autres étapes de l’élaboration du fromage. Il s’agit de donner une forme au fromage avec des moules. Par ce biais, on peut aussi définir sa taille et son poids. Un fromage peut être conditionné dans du papier d’aluminium comme pour les portions de La Vache qui rit® ou de Kiri® et même enrobé de cire comme le Babybel®.

Le moulage va permettre également au fromage d’être reconnu, un crottin de chèvre n’a pas le même aspect qu’un gouda ! Il n’est pas systématique pour tous les fromages, mais certains d’entre eux doivent être encore égouttés pour être conservés plus longtemps.

Ils sont donc pressés dans leur moule. Certains fromages doivent être affinés. C’est un peu comme si on laissait mûrir un fruit pour qu’il soit meilleur ! Une croûte se forme, la pâte se colore et le goût se prononce.

Si cette étape est très importante pour certains fromages, elle n’existe pas pour d’autres qui se consomment frais. Les fromages à pâte molle sont lavés en surface et ceux à pâte dure sont brossés pour activer la fermentation. C’est une transformation qui s’opère grâce à des bactéries présentes naturellement dans le lait.

  1. Pour obtenir des fromages différents , les étapes ne se ressemblent pas toujours;
  2. L’origine du lait varie, la propension de sel ajouté change, les moules sont de formes diverses, le pressage est plus ou moins fort, l’affinage plus ou moins long et l’ultime étape n’a pas toujours lieu;

Les règles qui régissent la fabrication de chaque fromage contribuent à fabriquer des aliments très distincts les uns des autres… et autant de façons de les déguster ! Miam !.

Quel fromage est typiquement français ?

Où est produit le fromage ?

Définitions complémentaires selon le type de fromage [ modifier | modifier le code ] – Les caractéristiques concernant l’extrait sec, la teneur en matière grasse et l’origine du lait, doivent figurer sur l’étiquetage.

  • Les fromages frais (fromages blancs, suisses, demi-sel…) sont riches en eau (70 % à 82 %), et ne subissent pas d’ affinage.
  • Le minimum de matière sèche, pour les fromages autres que frais, est fixé à 23 %.

Il est autorisé d’adjoindre un qualificatif au mot fromage : un « triple crème » contient au minimum 75 % de matière grasse ; un « double crème » en contient de 60 % à moins de 75 % ; un « fromage gras » , de 50 % à moins de 60 % ; un « fromage allégé » (et sans addition de sucre) de 20 % à moins de 30 % ; un « fromage maigre » , moins de 20 %. L’article 7 du décret précise que la dénomination « fromage » peut être utilisée pour tout mélange ou assemblage entre eux de produits définis aux articles 1 à 3 (fromages blancs et bleu), pour autant que le mélange ou l’assemblage n’incorpore pas d’autres ingrédients que ceux qui sont autorisés dans ces fromages [ 8 ].

Les fromages fermiers sont fabriqués à la ferme ou dans le lieu d’estive, par l’éleveur ou un salarié, exclusivement avec le lait que l’éleveur produit. Ce type de production, s’il est proposé à la vente, peut faire apparaître sur son étiquetage la mention « matière grasse non précisée » et a le droit de déroger à l’indication des valeurs nutritionnelles.

La mention «  au lait cru  » est réservée aux fromages obtenus avec du lait dont la température n’a pas été portée au-delà de 40  °C et qui n’a pas été ultrafiltré ou microfiltré. Depuis le 20 juin 1992 (décret du 19 février 1991 ), tous les fromages produits à la ferme, affinés, doivent comporter l’indication d’une date limite d’utilisation optimale ( DLUO ), et les fromages frais une date limite de consommation ( DLC ).

You might be interested:  Quelle Croute De Fromage Manger?

Quel est le pays qui vend le plus quantité de fromage à l’étranger ?

Quels sont les principaux pays importateurs de fromages français ? – Il s’agit avant tout de pays européens. L’Allemagne est première du classement avec 133 899 tonnes en 2012, la Grande-Bretagne est seconde avec 114 826 tonnes. Les fromages français représentent 24% de leurs importations de fromages. Qui A Créé Le Fromage En dehors de l’Europe, ce sont les États-Unis qui importent le plus de fromages français avec 21 704 T en 2012. La Suisse se classe en 2ème position avec 14 312 tonnes puis le Japon en 3ème avec 10 578 tonnes en 2012. Il s’agit toutefois d’un chiffre relativement faible, en comparaison de ceux des pays européens. Cela s’explique notamment par le fait que les États-Unis sont le premier producteur mondial de fromages, que beaucoup des fromages fabriqués là-bas sont en fait des copies de fromages européens et que les fromages français de tradition sont bien souvent dans l’impossibilité d’entrer sur leur territoire. Qui A Créé Le Fromage L’Allemagne favorise davantage les grandes exploitations que la France grâce à sa législation, assure le quotidien économique: “les normes pesant sur les installations deviennent très lourdes et donc coûteuses dès que la ferme compte plus de 100 vaches en France, contre 300 en Allemagne”. La France propose des petites séries de fromages certes à haute valeur ajoutée mais qui poussent à la hausse les coûts de production et de marketing. Contrairement à l’Allemagne, dont l’offre est très peu diversifiée, peu de références, peu de valeur ajoutée mais des bas prix, ce qui facilite rait les exportations.

  • En effet, les fromages au lait cru n’y sont acceptés qu’après avoir subi 60 jours d’affinage : du coup, nombre de fromages comme le camembert AOC (21 jours d’affinage) n’y parviennent jamais;
  • En clair, l’Allemagne privilégie la quantité à la qualité;

Une stratégie payante pour vendre plus de produits, à moindre prix. Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies.

Quel est le plus ancien fromage de France ?

Les clichés ont parfois du vrai : la France est culinairement célèbre pour ses vins et ses fromages. Plus de 1 200 sortes de fromages sont fabriqués un peu partout dans l’Hexagone. Mais quel est le plus vieux ? Vous pensez que nous allons parler du camembert  ? Raté. La plupart des experts s’accordent à dire qu’il s’agirait du Cantal ! Pline l’Ancien , auteur romain, évoque le Cantal dès le premier siècle après J-C.

Il parle d’un fromage très estimé venant du « Pays de Gabalès et du Gévaudan ». Pas de doute, il s’agit bien de ce fromage à pâte dure que l’on aime plus ou moins vieux ! Le Cantal s’appelle ainsi officiellement depuis 1298.

Il serait le plus vieux fromage français encore produit aujourd’hui. On regardera autrement notre prochaine planche de fromage ! Crédits photo : lepetitfutetoursvaldeloire.

Comment est créé le fromage ?

Il ne s’agit pas uniquement de traire une vache, une chèvre ou une brebis et de transformer le lait. La fabrication d’un fromage demande un vrai savoir-faire et de nombreuses étapes pour y parvenir ! Pour fabriquer un fromage, il est nécessaire de solidifier le lait, on y ajoute un ingrédient appelé “présure” qui lui permet de coaguler, de se figer.

Le lait se “divise” en deux matières : l’une liquide appelée “petit lait”, l’autre solide, le “caillé”. On récupère cette pâte qui sert de base au fromage. Cette étape consiste à presser le caillé manuellement dans un linge ou mécaniquement en utilisant une presse.

L’eau superflue encore présente est évacuée. Selon le type de fromage que l’on souhaite fabriquer, on va presser plus ou moins le caillé. Le sel est un ingrédient important de la fabrication. Il va permettre de prononcer le goût du fromage, d’agir en tant que conservateur, de modifier sa texture.

Le sel peut être également ajouté à d’autres étapes de l’élaboration du fromage. Il s’agit de donner une forme au fromage avec des moules. Par ce biais, on peut aussi définir sa taille et son poids. Un fromage peut être conditionné dans du papier d’aluminium comme pour les portions de La Vache qui rit® ou de Kiri® et même enrobé de cire comme le Babybel®.

Le moulage va permettre également au fromage d’être reconnu, un crottin de chèvre n’a pas le même aspect qu’un gouda ! Il n’est pas systématique pour tous les fromages, mais certains d’entre eux doivent être encore égouttés pour être conservés plus longtemps.

Ils sont donc pressés dans leur moule. Certains fromages doivent être affinés. C’est un peu comme si on laissait mûrir un fruit pour qu’il soit meilleur ! Une croûte se forme, la pâte se colore et le goût se prononce.

Si cette étape est très importante pour certains fromages, elle n’existe pas pour d’autres qui se consomment frais. Les fromages à pâte molle sont lavés en surface et ceux à pâte dure sont brossés pour activer la fermentation. C’est une transformation qui s’opère grâce à des bactéries présentes naturellement dans le lait.

Pour obtenir des fromages différents , les étapes ne se ressemblent pas toujours. L’origine du lait varie, la propension de sel ajouté change, les moules sont de formes diverses, le pressage est plus ou moins fort, l’affinage plus ou moins long et l’ultime étape n’a pas toujours lieu.

Les règles qui régissent la fabrication de chaque fromage contribuent à fabriquer des aliments très distincts les uns des autres… et autant de façons de les déguster ! Miam !.

Quel fromage est typiquement français ?

Quel est le fromage le plus vendu en France ?

Quels sont les fromages les plus consommés en France ? – Pour ce qui concerne les fromages les plus consommés en France, nous pouvons retrouver 5 qui dominent le marché depuis maintenant plusieurs années. Il y a l’Emmental, le Camembert, la Raclette, la Mozzarella, les bûchettes de chèvre affinées et le Comté.

  1. Une statistique de la tendance du marché entre 2015 et 2020 a démontré un déclin du Camembert, cependant, l’Emmental reste le leader incontesté avec plus de 160 500 tonnes vendues en 2020;
  2. Nous pouvons également constater une augmentation de 30 % pour la Raclette ces derniers temps;

N’oublions pas la Mozzarella ! Elle reste la star dans les recettes de pizzas.

Author: Delmare Gareau
Qui A Créé Le Fromage?