Comment Tuer Un Laurier Sauce?

Comment Tuer Un Laurier Sauce
Bonjour Chantal, Si vous vous êtes contentée de couper les branches, ça ne suffira pas. Quand il se plait à un endroit, le laurier sauce pousse avec générosité. Si vous voulez vous en débarrasser -les feuilles de laurier-sauce parfument aussi agréablement certains plats- il va vous falloir sortir les gros moyens.

C’est à dire, la pioche pour creuser tout autour de votre arbuste, couper les racines et arracher l’arbre. C’est efficace, pas besoin de déshervant et ça fais un bon exercice physique. Et puis vous pouvez demander un coup de main à des copains ou des voisins.

ça peut être l’occasion d’une bonne rencontre convivial qui se termine autour du verre de l’amitié et/ou d’un barbecue ou un casse-croûte….

Comment faire mourir un pied de laurier sauce ?

L’ail, toxique pour la souche – L’ ail ( Allium sativum ) dégage, en germant, une substance toxique et ce sont donc les propriétés de cette substance qui vont être exploitées dans cette méthode. La période idéale pour entreprendre ce chantier se situe en fin d’été lorsque la sève ne monte plus, au contraire, elle entame sa descente vers les racines.

Munissez-vous de votre perceuse équipée d’un gros foret et percez des trous verticaux les plus profonds possible (20 cm), en tous sens à une dizaine de centimètres les uns des autres, sur l’ensemble de la surface de la souche y compris les racines apparentes, le cas échéant.

Glissez une gousse d’ail, pointe en haut, dans chaque trou puis recouvrez d’un peu de terre afin de colmater. Au fil du temps, la vitalité de la souche diminuera et elle se dévitalisera.

Comment détruire une grosse souche de laurier ?

1 – La destruction avec un dévitaliseur de souche d’arbre – La dévitalisation d’une souche d’arbre est recommandée pour les essences d’arbre vigoureuses qui produisent de nombreux rejets. C’est le cas notamment des érables, du frêne, de l’acacia, des peupliers, du lilas, du laurier… A l’inverse, les souches de résineux ne produisent pas de rejet et n’ont donc pas besoin d’être dévitalisée.

  • Il existe différents produits baptisés destructeur ou dévitaliseur de souche;
  • Il s’agit la plupart du temps d’un pesticide employé comme débroussaillant (Fluroxypyr + Triclopyr);
  • Sur une souche, il est employé pur (voir les gestes techniques ci-dessous);

Il agit de la même façon que le débroussaillant appliqué au pulvérisateur. Le produit est véhiculé par la sève et empoisonne la plante qui meurt rapidement. Les gestes techniques :

  • Achetez un dévitaliseur de souche en quantité suffisante selon la taille de la souche à traiter
  • Munissez-vous d’une perceuse équipée d’un foret à bois de gros diamètre. Percez verticalement plusieurs trous profonds dans la souche ainsi que dans les racines apparentes.
  • A l’aide d’un entonnoir versez le dévitaliseur dans chacun des trous.
  • Contrôlez tous les mois le niveau et rajoutez du sulfate d’ammonium si nécessaire.
  • La souche sera détruite en quelques mois voire une année. Dès qu’elle commencera à se fragmenter, vous pourrez accélérer sa disparition en arrachant les parties friables.

Le sulfate d’ammonium (ou sulfate d’ammoniaque) est un composant qui existe à l’état naturel. Le sulfate d’ammonium contient de l’azote et du soufre. Il est fabriqué dans l’industrie des engrais mais a de nombreuses autres applications industrielles. Au jardin, il est souvent employé comme activateur de compost. Son principe d’action est d’apporter de l’azote aux micro-organismes.

  1. Ceux-ci s’en nourrissent en utilisant l’azote et le carbone contenu dans le bois des souches qu’ils décomposent;
  2. On peut remplacer le sulfate d’ammonium par du nitrate de potassium (ou salpêtre), un autre engrais agricole également utilisé pour la conservation des charcuteries (E252);

Il provoque une combustion lente du bois qui transforme rapidement la souche en charbon de bois.

Comment empêcher un laurier de repousser ?

La méthode chimique – Pour dévitaliser une souche d’arbre et ainsi empêcher l’apparition de nombreux rejets autour, pratiquez des trous d’une dizaine de centimètres de profondeur à l’aide d’un gros foret verticalement dans la souche. Si de grosses racines sont apparentes n’hésitez pas à les percer elles aussi. Protégez-vous avec des vêtements adéquats, des lunettes et des gants, puis munissez-vous d’un entonnoir afin de déverser à l’intérieur des trous précédemment percés du chlorate de soude ou un produit à base de sulfate d’ammonium jusqu’à ras bord.

Comment faire crever un laurier rose ?

Re: supprimer un Laurier rose Pour les retirer, je taillerais d’abord toutes les branches, en laissant 50 cm dépasser pour pouvoir les arracher plus facilement, puis après, malheureusement, c’est à la bêche, tout autour, pour affaiblir les racines incrustées.

Quel produit pour faire crever une haie ?

Comment se débarrasser d’une haie de thuyas ? – Commencez par creuser en cercle autour du tronc. Vous tomberez bien vite sur des racines de diamètres variés qu’il vous faudra suivant le cas scier à la main ou couper à l’aide d’un ébrancheur. Lorsque la souche sera désolidarisée des nombreuses racines latérales qui l’ancrent au sol, vous pourrez penser à la retirer.

Comment faire crever une haie de cyprès ? Si vous ne pouvez pas faire abattre l’arbre ou couper le tronc, voici quelques conseils pour tenter d’affaiblir l’arbre, puis le faire mourir. Une technique consiste à percer le bas du tronc et les grosses racines pour y introduire de l’ail.

Les trous doivent être assez larges et positionnés à divers endroits. Comment détruire les souches de thuyas ? Pour cela, percez de larges trous tous les 10 cm dans la souche et les racines et introduisez dans chaque trou une gousse d’ail. Autre solution : le gros sel.

Procédez de même que pour le traitement chimique mais remplacez les produits par du gros sel. Comment faire mourir des racines de haies ? Placez une gousse d’ail par trou. Effectuez cette opération au mois d’août, lorsque la sève redescend.

You might be interested:  Combien De Litre De Lait Pour Un Fromage De Vache?

De cette manière, la substance libérée par l’ail se propagera jusqu’aux racines enfouies. La méthode fonctionne également avec du gros sel, qui brûle les racines.

Comment tuer la haie du voisin ?

Votre voisin ne taille pas ses haies, que faire ? – La haie de votre voisin est beaucoup trop haute ? Trop large, elle déborde chez vous ? Vous trouvez qu’elle est trop proche de votre maison ? Si la haie de votre voisin ne respecte pas les critères de distance imposés, vous pouvez lui demander qu’il la taille ou qu’il la retire. Les règles d’entretien des arbres et haies

  • Si la haie est mitoyenne  : – Vous pouvez la tailler de votre côté, jusqu’à la limite de votre propriété. – Vous pouvez détruire la partie de haie située de votre côté, charge à vous de construire un mur bordant votre limite de propriété. – Même chose pour les racines qui se trouvent dans votre jardin : vous pouvez les sectionner.

Comment détruire une souche rapidement ?

La dessoucheuse – Si la déterrer s’avère impossible, la souche pourra être rabotée par une dessoucheuse ou rogneuse de souche , aussi appelée raboteuse, disponible à la location dans les agences de location de matériel. D’une utilisation plus facile et moins contraignante, les modèles compacts de cet appareil sont plus légers qu’une pelle mécanique (avec un poids d’environ 130 à 150 kg).

  1. La dessoucheuse ou rogneuse de souche est équipée d’un disque à dents qui déchiquète le bois en copeaux , jusqu’à la profondeur désirée;
  2. Utilisez des équipements de protection individuelle  (EPI) : lunettes protectrices , casque anti bruit , gants de protection  et chaussures de sécurité;

Le travail achevé, vous pouvez reboucher le creux avec les copeaux de bois arrachées à la souche et mélangés à la terre ou vous en servir comme matériau de paillage sur vos massifs. Ils se décomposent en moins d’un an. Dans les campagnes, des produits aujourd ‘hui proscrits , dangereux et polluants tels que certains acides, du chlorate de soude ou du sulfate d’ammonium étaient utilisés.

On trouve actuellement dans le commerce, des produits à action dite dévitalisante. Ce sont en fait des débroussaillants qui empêchent la pousse de rejets , il est donc inutile de les employer sur des arbres  qui n’émettent pas de rejets comme les conifères , à l’exception de l’if.

Les autres produits destructeurs de souche proposés sur le marché sont généralement à base de nitrate de sodium. Même homologués, ces produits sont à la fois très toxiques et très dangereux pour l’utilisateur comme pour l’environnement :

  • combustibles , ils sont parfois explosifs ;
  • toxiques pour les animaux et les humains ;
  • très polluants pour le sol et les nappes phréatiques.

Ils ne sont à utiliser qu’en dernier recours et avec toutes les précautions d’usage. De nombreux pays ont réglementé l’usage des produits de dessouchage chimique. Procédez en période sèche mais veillez surtout à ce que les feux soient autorisés dans votre commune à l’époque à laquelle vous voulez opérer. Renseignez-vous auprès de votre mairie. Procédez ensuite comme suit :

  1. Dégagez les contours de la souche de toute source de propagation du feu.
  2. Retirez les feuilles sèches.
  3. Coupez l’herbe autour à l’aide d’une débroussailleuse.
  4. Ratissez méticuleusement les débris, utilisez de préférence un souffleur.
  5. Couvrez la souche de végétation bien sèche , aiguilles, pommes de pin, brindilles. et allumez-la.
  6. Assurez-vous que la plus grande partie possible de la souche se consume dans le sol.
  7. À la fin, arrosez copieusement et assurez-vous que le feu est complètement éteint.

Voir le catalogue ManoMano Hache La technique écologique consiste à couvrir la souche d’une bâche et laisser agir le temps. Les champignons, vers et autres micro-organismes vont s’attaquer au bois. Au bout de quelques mois, il sera suffisamment dégradé pour que vous puissiez l’enlever par petits morceaux à la pioche. On peut aussi favoriser le pourrissement en perçant de larges trous à la perceuse  et en laissant la souche exposée au gel et à la pluie.

Gardez toujours à proximité une alimentation en eau. À l’aide d’un outil coupant, une hache  ou une tronçonneuse , faites des entailles profondes sur la tranche de la souche , ou bien faites des trous larges et profonds avec une perceuse équipée d’un foret à bois.

Vous entendrez autour de vous parler de procédés empiriques ou « de grand-mères ». Un des plus connus fait intervenir des gousses d’ail. Commencez par creuser des trous de 20 cm de profondeur tous les 10 cm. Introduisez dans chacun une gousse d’ail et bouchez ensuite avec de la terre.

D’après des postulats purement empiriques , la germination de l’ail génère des substances qui accélèrent la décomposition du bois. À la place de l’ail, certains y introduisent du sel ( à déconseiller, car le sel est toxique pour le sol ).

Quoiqu’il en soit, qu’ils soient efficaces ou non, ces procédés peuvent éliminer une souche seulement au bout d’une longue période de temps. Voir les tronçonneuses ! Guide écrit par: Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne, 163 guides Haut comme trois pommes, je travaillais déjà au jardin familial. C’est peut-être de là qu’est né mon intérêt pour les plantes et le jardinage. Il était donc logique pour moi de suivre des études à la fois en biologie végétale et en agronomie. Accédant à la demande de divers éditeurs, j’ai écrit en 25 ans de nombreux livres sur la thématique des plantes, des champignons (un sujet qui me tient à cœur), essentiellement des guides d’identification dans un premier temps, mais très vite aussi par la suite, sur le jardinage, renouant ainsi avec la première passion de mon enfance.

Comment tuer des grosses racines ?

Quel acide pour détruire une souche ?

L’acide chloridrique : efficace, mais dangereux – Parmi les procédés utilisés dans le cadre d’un dessouchage, l’utilisation des produits chimiques est très plébiscitée. Il s’agit en particulier de l’acide chloridrique qui est tout à fait efficace, mais reste dangereux.

  • Cette solution consiste simplement à percer des trous profonds dans la souche et verser une solution d’acide chloridrique;
  • Cela permet de dévitaliser et empêche la formation de nouveaux rejets;
  • Ce produit, une fois qu’il est intégré dans la souche engendre un pourrissement de celui-ci;
You might be interested:  Comment Étaler De La Pâte À Sucre Sur Un Gâteau?

De ce fait, elle est plus facile à retirer. Contrairement à l’utilisation des outils qui est pénible, cette solution est sans doute rapide et facile. Toutefois, il faut relever quelques inconvénients. En effet, les produits chimiques sont toxiques pour l’environnement et participent à la destruction des végétaux.

De plus, l’acide chloridrique est toxique pour les animaux et très polluants pour les nappes phréatiques et le sol. Vous pouvez l’utiliser seulement en dernier recours tout en veillant à prendre toutes les précautions.

Par ailleurs, il faut préciser que tout comme le chlorate de soude, l’eau de javel concentrée et le sulfate d’aluminium, il faut plusieurs mois à l’acide chloridrique avant de faire effet. En dehors de l’acide chloridrique, il existe plusieurs procédés qui permettent de détruire efficacement une souche sans d’énormes conséquences sur l’homme.

Comment sont les racines d’un laurier ?

Bonjour pinkpanthart, Comme la plupart des arbres et des arbustes, le laurier sauce présente une racine pivotante au début de sa vie. Mais bien vite, il développe des racines secondaires horizontales. Sur les plus proches de la surface, des rejets apparaissent.

  1. De ce fait, il est capable de soulever des dallages ou faire éclater du béton si celui-ci présente des fissures;
  2. Autre point très important, un laurier sauce, de son petit nom scientifique Laurus nobilis L;

, occupe un volume très important une fois adulte (il peut atteindre 12m). En réalité, une racine est incapable de soulever une couche en béton de 30 cm. En effet, les couches compactes empêchent les racines de croître. En revanche, si elles trouvent une zone moins dense voire fissurée, elles s’y engouffrent.

  • Au fur et à mesure que la plante se développe, le système racinaire prend du volume et les racines grossissent, augmentant de fait la pression excercée sur les fissures, jusqu’à la rupture;
  • Ce phénomène s’observe dans toutes les rues aujourd’hui car on ne laissaint pas suffisamment de place aux racines pour qu’elles puissent se développer à leur aise;

Sinon, vous pouvez opter pour un laurier du Portugal ( Prunus lusitanica L. ) ou un Photinia. Espérant avoir répondu à votre interrogation, Cordialement, G. Hello-Laprérie.

Comment détruire naturellement une souche d’arbre ?

Les méthodes naturelles pour détruire une souche – Bien qu’il soit difficile de dévitaliser une souche naturellement, c’est possible, à condition d’avoir le temps. Voici trois méthodes naturelles :

  1. La force : armez-vous de courage, de patience et d’infatigables amis. Creusez la terre profondément autour de la souche de l’arbre puis, à l’aide de barres à mine, faites levier pour décoller la souche. Coupez les racines qui émergent et recommencez jusqu’à ce que la souche cède.
  2. La raboteuse ou rogneuse de souche : un peu d’aide mécanique est utile pour ce travail. Vous pouvez louer ou acheter votre machine auprès de magasins spécialisés. Coupez la souche au ras du sol ainsi que les racines puis commencez à la rogner – veillez à porter les équipements de protection adéquats  : lunettes, masque, gants, pantalon anti-coupure.
  3. L’ail et le sel : ces deux éléments sont efficaces pour détruire une souche. Combinés à une privation de soleil – placez une bâche opaque sur la souche -, l’ail va aider à la décomposition du bois. Pour cela, percez des trous dans la souche et insérez une gousse d’ail, tête vers le haut. Rebouchez les trous avec de la cire ou de la terre argileuse.

Dans tous les cas, votre meilleur atout est la patience !.

Comment dévitaliser un arbre ?

La réponse des 4 saisons – Il existe plusieurs manières « naturelles » de dévitaliser une souche. En voici quelques unes :

  • Il faut d’abord percer des trous de 10 à 20 centimètres de profondeur, avec la plus grosse mèche dont vous disposez, sur tout le pourtour de la souche (attention tout de même à ne pas percer trop profond, pour que le produit reste bien dans la souche et n’aille pas dans la terre). Ces orifices sont ensuite remplis avec du salpêtre (ou nitrate de potasse). Couvrir la souche d’un film plastique ou reboucher avec de la pâte à bois, de la cire, du cicatrisant, etc. , pour éviter dilution et lessivage par la pluie. Le produit va se diffuser en profondeur dans les tissus du bois.
  • Si la souche est de taille importante, ajoutez du salpêtre dans les trous trois mois après. Au bout de cinq à six mois, tout sera bien imprégné. Rassemblez alors sur la souche quelques brindilles, un peu de bois mort, et mettez le feu (si c’est possible sur votre commune). Après plusieurs jours de combustion souterraine, les principales racines seront réduites en cendres.
  • Plus facile encore : la dévitalisation de la souche. Deux produits chimiques simples, de faible toxicité, en vente en jardinerie, sont utilisables : le chlorate de soude (à raison d’1 g par centimètre de diamètre de souche) ou le sulfamate d’ammonium (3 g par centimètre). On préférera le chlorate de soude, nettement moins cher, qui agit à plus faible dose, et se dégrade en chlorure de sodium (sel).

    Attention toutefois aux risques de propagation du feu avec les sécheresses qui se succèdent ces dernières années ! Renseignez-vous auprès de votre mairie ou du SDIS (service départemental d’incendie et de secours).

    Procédez comme pour le salpêtre, en automne ou en hiver (en période de sève descendante) et ajoutez du produit à une ou deux reprises, sans oublier de bien couvrir la souche.

  • Le sel de gemme est également utilisé à la place du salpêtre, de la même façon. Les blocs de sel donnés aux bovins, ovins, caprins peuvent donc être utilisés.
  • Si malgré la mise en place de ces techniques, la souche du prunus ou du figuier émettaient des rejets, vous pouvez utiliser la technique d’Alain Pontoppidan : « Pour épuiser les souches, couper à 30 cm du sol, et les coiffer d’un pot opaque ou d’un seau. Deux mois plus tard, couper 10 cm plus bas et recommencez, toujours en couvrant avec un seau renversé. Renouveler l’opération ainsi de suite, jusqu’à épuisement total de la souche. »

Selon les espèces, et malgré ces traitements, les rejets peuvent s’exprimer pendant plusieurs années. Soyez patient, et coupez-les à la base..

Comment savoir si mon laurier rose a soif ?

Comment savoir s’il a soif ? – La soif peut être une des raisons pour lesquelles les lauriers roses ont des feuilles jaunes. Car lorsqu’il a soif, ses feuilles ternissent et jaunissent, ses fleurs flétrissent et avortent, les jeunes pousses ramollissent.

L’arbuste stoppe son développement, ne fait plus de nouvelles feuilles ni de nouvelles fleurs. Intervenez sans tarder. Toutefois par temps chaud et sec, pour que l’eau d’arrosage soit bien absorbée et utile à l’arbuste, n’arrosez que quand l’arbuste est à l’ombre et aux heures les moins chaudes de la journée.

Griffez la terre et après avoir versé l’équivalent d’un arrosoir plein, paillez généreusement pour garder la fraicheur à son pied et pour ralentir l’assèchement de la terre. Mieux vaut arroser en grand quantité moins souvent que souvent en petite quantité, vous obligez ainsi les racines de l’arbuste à chercher l’eau en profondeur, le rendant plus fort face aux sécheresses.

Quel produit chimique pour détruire une souche d’arbre ?

Parmi les produits les plus utilisés pour détruire chimiquement une souche, on trouve notamment le sulfate d’aluminium, l’eau de javel concentrée, ou encore le chlorate de soude.

Comment détruire une souche d’arbre avec du gros sel ?

La dévitalisation par le sel – Le gros sel peut remplacer l’ail et il s’utilise exactement de la même manière, simplement, vous rebouchez les trous une fois que le sel est mis avec de la cire de bougie. Faites des trous régulièrement d’une grande profondeur et à 10 cm les uns des autres.

Remplissez-les ensuite de gros sel. Il faut toujours choisir un jour où le temps est bien sec. Pour que cette méthode soit encore plus efficace, il faut recouvrir la souche par une bâche noire qui ainsi empêchera l’eau et la lumière de se propager.

Ensuite, il faudra être patient et attendre que le processus de dévitalisation se fasse. © istock.

Comment sont les racines d’un laurier sauce ?

Bonjour pinkpanthart, Comme la plupart des arbres et des arbustes, le laurier sauce présente une racine pivotante au début de sa vie. Mais bien vite, il développe des racines secondaires horizontales. Sur les plus proches de la surface, des rejets apparaissent.

  1. De ce fait, il est capable de soulever des dallages ou faire éclater du béton si celui-ci présente des fissures;
  2. Autre point très important, un laurier sauce, de son petit nom scientifique Laurus nobilis L;

, occupe un volume très important une fois adulte (il peut atteindre 12m). En réalité, une racine est incapable de soulever une couche en béton de 30 cm. En effet, les couches compactes empêchent les racines de croître. En revanche, si elles trouvent une zone moins dense voire fissurée, elles s’y engouffrent.

  1. Au fur et à mesure que la plante se développe, le système racinaire prend du volume et les racines grossissent, augmentant de fait la pression excercée sur les fissures, jusqu’à la rupture;
  2. Ce phénomène s’observe dans toutes les rues aujourd’hui car on ne laissaint pas suffisamment de place aux racines pour qu’elles puissent se développer à leur aise;

Sinon, vous pouvez opter pour un laurier du Portugal ( Prunus lusitanica L. ) ou un Photinia. Espérant avoir répondu à votre interrogation, Cordialement, G. Hello-Laprérie.

Comment sauver un laurier sauce ?

Comment dévitaliser NATURELLEMENT des souches d’arbre et le résultat en photos.

Taille et entretien du laurier-sauce – Le laurier sauce, ou laurus nobilis est un arbuste très facile d’entretien qui réclame peu de soins, tant au niveau de la taille que de l’arrosage. Tailler le laurier-sauce : Aucune taille n’est vraiment nécessaire, rééquilibrez l’arbre si besoin après la floraison.

  • Plus on taille le laurier sauce et plus il devient vigoureux

Il est aussi tout à fait possible de donner une forme au laurier sauce , conique, boule ou autres. Pour cela, taillez après la pousse de printemps et à l’automne. Entretien du laurier-sauce : Le laurier-sauce, une fois bien installé ne réclame aucun entretien sauf si il est cultivé en pot. Le laurier-sauce en pot réclame d’être arrosé lorsque la terre est sèche.

Comment se débarrasser du laurier palme ?

Bonsoir, une meuleuse c’est pas vraiment l’outil adapter il faut utiliser une scie ou une tronçonneuse. laisser les racines dans le sol cela engendreras des rejets inévitablement, il faut arracher les plants, si les plants non que trois ans c’est pas difficile.

Quelle est la meilleurs période pour tailler les lauriers sauce ?

Quand et comment planter le laurier sauce en pot ? – Pour la culture en bac, prévoyez une couche de gravier pour faciliter le drainage. Utilisez un substrat composé de terre de jardin mélangée à du terreau de plantation. Comment Tuer Un Laurier Sauce Le laurier sauce ne demande pas beaucoup d’entretien :

  • Il n’est pas nécessaire de fertiliser.
  • Arrosez en cas de fortes chaleurs, sauf pour la culture en bac qui demande un peu plus d’arrosages. Attention de ne pas laisser l’eau stagner dans la soucoupe.
  • Rempotez le laurier sauce tous les 2 à 3 ans pour les sujets en pot.
  • Même si le laurier sauce est rustique, protégez le pied avec du paillage ou couvrez-le d’un voile d’hivernage pour les régions au climat froid.

Il n’est pas nécessaire de tailler le laurier sauce, cependant :

  • Taillez-le après la floraison, pour éviter le semis spontané.
  • On peut aussi rééquilibrer l’arbre après la floraison afin de lui donner une forme particulière.
  • Les lauriers cultivés en bac seront taillés environ 2 ou 3 fois dans l’année.

On ne connaît pas de maladies, nuisibles ou de parasites majeurs au laurier sauce. Les feuilles du laurier se récoltent toute l’année et au fur et à mesure des besoins. Cueillez de préférence la feuille en période de croissance. Une seule est souvent nécessaire pour parfumer les plats. Les feuilles peuvent être séchées dans un local sec et aéré avant de les conserver dans un bocal hermétique. On peut bouturer, marcotter et diviser le laurier sauce :

  • Bouturez des pousses demi- aoûtées dès la fin de l’été.
  • Marcottez et divisez les rejets du laurier sauce, dès le printemps.

Les feuilles mortes du laurier sauce contiennent des huiles toxiques pour les vers décomposeurs, il ne faut donc pas les composter.

Author: Delmare Gareau
Comment Tuer Un Laurier Sauce?